"Couscous Gate": Florian Philippot assure que les militants FN qui lui reprochent d'avoir mangé du couscous sont des "crétins" (photo+vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"Couscous Gate": Florian Philippot assure que les militants FN qui lui reprochent d'avoir mangé du couscous sont des "crétins" (photo+vidéo)

Publié le 18/09/2017 à 12:11 - Mise à jour à 12:21
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est une polémique assez inédite qui secoue le FN depuis mercredi. Une photo publiée ce jour là, montrant Florian Philippot et des proches partager un couscous a créé la stupeur de nombreux militants frontistes. Le vice président du parti a été jugé "peu patriote" par certains.

Manger du couscous lorsque l'on fait partie du FN n'est pas bien vu. Et Florian Philippot en a fait l'expérience à ses dépends. Mercredi 13, une jeune adhérente de son association Les Patriotes postait une photo sur son compte Twitter où elle, le vice-président du Front National et quelques autres proches partageaient un couscous dans un restaurant de Strasbourg.

Il n'en a pas fallu moins pour que certains sympathisants du FN sur le réseau social se scandalisent. "Le Front de Jean-Marie! Foulé aux pieds par ces islamo-gauchistes", "Un patriote qui mange du couscous?", "Je suis affligé"... a-t-on pu lire en commentaire du cliché qui a déchaîné les critiques.

Invité sur France inter ce lundi 18 matin, Florian Philippot a répondu à ses détracteurs. "Ces gens sont des crétins, qu'est ce que vous voulez que je vous dise de plus. On est face à des crétines et des crétins. Ceux qui parlent de provocation quand on met une photo de couscous à Strasbourg sont juste des crétins. Qu'ils se posent des questions et qu'on leur fasse gouter du couscous, ils verront que c'est très bon", a-t-il affirmé à Léa Salamé. Il a ensuite ajouté que la spécialité avait été amenée en France par les pieds noirs.

Le vice-président du Front national a conclu que cette polémique ne l'empêcherait pas de manger à nouveau du couscous. Il avait déjà créé le scandale en juin dernier. Avec des soutient il avait à nouveau publié une photo alors qu'ils partageaient... un couscous.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Florian Philippot avait déjà créé la polémique dans ses rangs un juin.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-