Daech: le djihadiste français Michaël Dos Santos est-il vraiment le deuxième bourreau de l'Etat islamique?

Daech: le djihadiste français Michaël Dos Santos est-il vraiment le deuxième bourreau de l'Etat islamique?

Publié le :

Vendredi 21 Novembre 2014 - 07:26

Mise à jour :

Vendredi 21 Novembre 2014 - 13:14
©Jean-Paul Ney/Twitter
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Confirmée mercredi par le parquet de Paris, l'identification de Michaël Dos Santos comme deuxième djihadiste français apparaissant sur la vidéo d'exécution diffusée dimanche 16 par l'Etat islamique est remise en cause. Sa mère dit ne pas le reconnaître.

L'affaire fait grand bruit depuis le début de la semaine. Sur la vidéo de l'assassinat de l'otage américain Peter Kassig et de 18 Syriens, deux djihadistes français (Maxime Hauchard et Michaël Dos Santos) ont été identifiés par les services de renseignement.

Evoquée dès le début de la semaine par la presse, confirmée par le parquet de Paris mercredi 19, la confirmation que le deuxième djihadiste français est bien Michaël Dos Santos, jeune homme de 22 ans originaire de Champigny-sur-Marne, est remise en cause par sa mère.

"Je ne reconnais pas mon fils", a assuré Ana Maria Dos Santos à BFMTV jeudi 20. "Je l'ai dit à la DGSI (…). La barbe n'est pas la sienne (…), il a les yeux assez foncés sur la photo, alors que réellement il a les yeux verts/marrons. Je n'ai pas reconnu sa voix", a-t-elle dit.

Avant la mère de Michaël Dos Santos, des spécialistes avaient déjà remis en cause la thèse officielle. Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes, estime ainsi dans une série de tweets que l'accent du jeune homme qui s'exprime sur l'histoire de l'Etat islamique dans un passage de la vidéo est "parfait". Un détail qui semble impossible pour quelqu'un ayant appris l'arabe sur le tard. Ana Maria Dos Santos a de son côté assuré que son fils aurait "appris (l'arabe) à la mosquée avant de partir en Syrie, mais il n'a pas eu le temps de maîtriser la langue correctement".

Toujours sur Twitter, le journaliste David Thomson, auteur d'un ouvrage sur les djihadistes français, assure que "cinq sources au sein de l'EI (Etat islamique)" lui ont confirmé que ce n'était pas Michaël Dos Santos qui était présent sur les images, mais un Syrien.

 

 

La mère de Michaël Dos Santos dit ne pas reconnaître son fils sur la vidéo de Daech.


Commentaires

-