Daech: Maxime, le Français suspecté d'être un bourreau de l'Etat islamique

Daech: Maxime, le Français suspecté d'être un bourreau de l'Etat islamique

Publié le :

Lundi 17 Novembre 2014 - 07:31

Mise à jour :

Mardi 18 Novembre 2014 - 08:08
©David Thomson/Twitter
PARTAGER :
-A +A

Sur la vidéo de l'exécution de l'Américain Peter Kassig par les djihadistes de l'Etat islamique, diffusée ce dimanche, des experts auraient reconnu un Français.

Sur les images diffusées ce dimanche 16 de la décapitation par l'Etat islamique de l'otage américain Peter Kassig et de 18 autres hommes présentés comme des soldats de Bachar el-Assad, un jeune Normand, Maxime, a été reconnu par plusieurs spécialistes des questions de terrorisme.

Le ministère de l'Intérieur soupçonnerait également ce jeune homme de 22 ans, originaire de l'Eure, d'avoir rejoint les rangs du groupe terroriste Daech (l'acronyme arabe désignant l'Etat islamique, NDLR), selon BFMTV et Le Figaro.

Connu sous le nom de guerre Abu Abdallah al-Faransi, Maxime se serait radicalisé en France, principalement par internet, avant de se convertir puis de partir à l'étranger. "Il a un parcours atypique, il est qualifié de gentil par tous ses proches. Un peu perdu, il s'est radicalisé dans une mosquée puis a pris le départ pour la Mauritanie où il a donné des cours dans une école coranique. Il a d'abord voulu aller au Mali. Puis il s'est rendu assez facilement en Syrie", a expliqué Julien Martin, journaliste ayant enquêté sur Maxime.

Le reporter est sur de lui: "je l'ai reconnu, je suis quasiment certain qu'il s'agit de la même personne. J'ai également recueilli les témoignages de deux proches sûrs eux-aussi qu'il s'agit de la même personne".

Maxime est le jeune homme qui avait été interviewé, depuis la Syrie, par BFMTV. Dans ce reportage, le jeune homme assumait pleinement son engagement dans les rangs de l'organisation terroriste Daech, qu'il aurait rejoint il y a 15 mois.

 

Ce bourreau de l'Etat islamique est soupçonné d'être Maxime, un jeune Normand de 22 ans parti faire le djihad en Syrie.

Commentaires

-