Danièle Obono défend Houria Bouteldja: malaise à la France insoumise

Prise de distance

Danièle Obono défend Houria Bouteldja: malaise à la France insoumise

Publié le :

Lundi 06 Novembre 2017 - 12:51

Mise à jour :

Lundi 06 Novembre 2017 - 13:01
Plusieurs cadres ou militants de la France insoumise ont fait part de leur désaccord après les propos tenus dimanche par la député Danièle Obono. Il lui est reproché d'avoir pris la défense d'Houria Bouteldja, porte-parole des Indigènes de la République, taxée de racisme. Certains demandent à Jean-Luc Mélenchon de clarifier la position de son parti.
© Thomas Samson / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un certain malaise se fait sentir dans les rangs de la France insoumise après les propos de la députée Danièle Obono. Au point que certains cadres ou personnalités ont décidé de briser le silence gêné qui dominait pour exprimer clairement leur désaccord avec la position de la parlementaire.

Danièle Obono a pris la défense, dimanche 5, de la porte-parole du Parti des indigènes de la République (PIR), Houria Bouteldja sur Radio J, s'attirant de nombreuses critiques. Interrogée sur le fait de savoir si les propos de Mme Bouteldja - qui affirmait en mars 2015 que "Les juifs sont les boucliers, les tirailleurs de la politique impérialiste française et de sa politique islamophobe" - étaient des propos racistes ou antiracistes, la députée de Paris a répondu: "Je ne sais pas".

Quant à la photo présentant la porte-parole du PIR à côté d'une pancarte "Les sionistes au goulag", Danièle Obono a jugé qu'il s'agissait d'une "photo de très mauvais goût", qui n'était "pas acceptable".

"Je ne soutiens pas Houria Bouteldja porte-parole du PIR parti racialiste, antisémite et communautariste opposé aux valeurs de la République", a ainsi fait savoir sur Twitter, Djordje Kuzmanovic porte-parole de Jean-Luc Mélenchon sur les questions de défense et de politique international.

Pour le politologue engagé auprès de la France insoumise Thomas Guénolé, les propos de la députée "n'engagent qu'elle" et n'ont "aucun rapport avec le projet" du parti.

Dans cette polémique, beaucoup attendent une réaction de Jean-Luc Mélenchon afin de définir la position de la France insoumise sur la question. Celui-ci ne s'était pas exprimé ce lundi 6.

Danièle Obono avait déjà été critiquée pour ses propos sur Charlie Hebdo et Dieudonné en 2015, ou plus récemment lorsqu'elle avait émis des doutes sur la radicalisation d'un chauffeur de bus qui refuserait de prendre le volant après une femme. 

Certains membres de LFI ont dénoncé les propos de Danièle Obono.

Commentaires

-