Débat national: la hausse de salaire de Chantal Jouanno était prévue

Débat national: la hausse de salaire de Chantal Jouanno était prévue

Publié le :

Lundi 07 Janvier 2019 - 18:56

Mise à jour :

Lundi 07 Janvier 2019 - 18:58
Le salaire de Chantal Jouanno de 14.700 euros bruts par mois fait polémique, la présidente de la Commission nationale du débat public devant se pencher sur les revendications des gilets jaunes. Celle-ci a cependant rappelé que les discussions sur le pouvoir d'achat n'entraîneront pas une hausse de sa rémunération, prévue pour 2019 quoi qu'il arrive.
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le salaire de Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public, fait polémique. Cet autorité administrative sera en effet chargée d'organiser les discussions censées répondre à la crise des gilets jaunes. Mais s'agissant essentiellement de revendications sur le pouvoir d'achat des Français les plus modestes, la rémunération de quelque 14.700 euros bruts mensuels et en hausse en 2019 a provoqué de vives réactions.

La principale intéressée a expliqué ce lundi 7 comprendre que ce montant puisse choquer, tout en rappelant qu'elle ne gagnerait pas plus d'argent grâce au débat sur le pouvoir d'achat. "C'est le salaire fixé par les autorités (...) [pour] les présidents de la CNDP, quels qu'ils soient. Ce n'est pas lié à cette mission", a précisé Chantal Jouanno.

Voir: Le "grand débat national" sera "libre", assure Chantal Jouanno

Sur Twitter, de nombreux internautes dont des responsables politiques on en effet affirmé que l'ancienne ministre des Sports touchera 14.700 euros par mois "pour" organiser le débat sur le pouvoir d'achat, citant un article de Marianne.  Outre le fait que certains oublient de préciser qu'il s'agit d'un salaire brut, la paye de Chantal Jouanno aurait été le même si la crise des gilets jaunes n'avait jamais eu lieu.

Comme le relève le Huff Post, le salaire des différents présidents des autorités administratives est fixé à l'avance. Une annexe au projet de loi de finances 2019 indique ainsi que le salaire annuelle prévu pour la présidente de la Commission nationale du débat public est bien 176.518 euros bruts cette année, soit un peu plus de 14.700 euros bruts par mois. Ce document permet également de constater une hausse notable par rapport à l'année 2017 (156.305 euros bruts annuels soit 13.025 euros par mois).

Si Chantal Jouanno ne va donc pas gagner d'argent en se penchant sur le pouvoir d'achat des Français, son salaire et la hausse de ce dernier risquent néanmoins de continuer à faire polémique, alors que les gilets jaunes dénoncent les difficultés à joindre les deux bouts, notamment en raison de la pression fiscale, et que le gouvernement a à de nombreuses reprises rappelé la nécessité de réduire les dépenses publiques.

"Je pense que c'est important que les gens disent (...) en quoi ça les choque. A la limite, s'ils veulent faire une proposition pour réviser ce salaire, ils en sont totalement libres", a déclaré l'ancienne ministre sur Franceinfo.

Lire aussi:

Le grand débat: comment, pour qui et pour quoi?

Macron nomme Arnaud Leroy à l'Ademe, Chantal Jouanno à la Commission nationale du débat public

Chantal Jouanno touchera un salaire de 14.700 euros bruts par mois en 2019.


Commentaires

-