Députée LREM faisant payer des visites à l'Assemblée nationale: François de Rugy saisit la déontologue

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Députée LREM faisant payer des visites à l'Assemblée nationale: François de Rugy saisit la déontologue

Publié le 08/09/2017 à 12:51 - Mise à jour à 13:03
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La députée LREM Pascale Fontenel-Personne est au cœur d'une polémique suite à un article de "Marianne" révélant, jeudi, qu'elle facturait des visites de l'Assemblée nationale via sa société de transports touristiques. Si l'élue assure fermement n'avoir "rien à (se) reprocher", le président du Palais Bourbon François de Rugy a annoncé ce vendredi saisir la déontologue de l'Hémicycle.

Sa "mise au point" n'a visiblement pas convaincu. La députée LREM Pascale Fontenel-Personne assure dans un communiqué publié jeudi 7 au soir n'avoir "rien à (se) reprocher" suite à un article de Marianne l'accusant de facturer, via sa société de transport touristique, des visites de l'Assemblée nationale. Visites gratuites selon le règlement de l'institution. Ce vendredi 8 au matin, pourtant, le président du Palais Bourbon François de Rugy annonce saisir la déontologue de l'Hémicycle suite à ces accusations.

"Mon entreprise, dont je me suis bien entendu mise en retrait dès mon investiture (...), propose effectivement des visites de l'Assemblée nationale", reconnaît l'élue de la troisième circonscription de la Sarthe dans son communiqué. "Le tarif comprend le trajet entre Le Mans et Paris, le repas ainsi que les déplacements divers", précise-t-elle toutefois, "il n'a jamais été question de faire payer l'entrée de l'Assemblée nationale, la visite étant gratuite".

Une justification qui vient ébranler la thèse de l'hebdomadaire qui, s'il ne trouve rien à redire au fait qu'un député fasse visiter l'Hémicycle à ses administrés (pratique courante de l'aveu de Marianne), y voit un "business" basé sur une visite gratuite. Et contrevenant au code de déontologie de la chambre basse qui stipule que ses membres "s’abstiennent d’utiliser les locaux ou les moyens de l’Assemblée nationale pour promouvoir des intérêts privés".

"Je n'ai rien à me reprocher", réplique Pascale Fontenel-Personne qui assure avoir "enclenché" la procédure de cession des parts de l'entreprise dont elle est mandataire (présidente) depuis janvier 2017, succédant à son mari qui la dirigeait depuis 2012.  Enfin, toute activité de l'agence en lien avec le Parlement sera cessée afin "qu'aucune confusion ne soit possible".

Circulez, il n'y a rien à voir? Visiblement pas selon François de Rugy. Le président de l'Assemblée, membre du groupe LREM, a ainsi annoncé ce vendredi matin sur Twitter saisir la déontologue du Palais Bourbon. Pascale Fontenel-Personne a été "informée de cette décision", ajoute-t-il. A la mi-journée, FranceSoir n'avait pas réussi à joindre la députée pour une réaction. Contacté, le service presse de LREM précise que le parti ne souhaite faire "aucun commentaire" à ce stade.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le président de l'Assemblée François de Rugy a saisi la déontologue.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-