Dernier sondage présidentielle - Pourquoi la RTBF, "Le Temps" ou "Le Soir" peuvent-ils en publier de nouveaux?

Dernier sondage présidentielle - Pourquoi la RTBF, "Le Temps" ou "Le Soir" peuvent-ils en publier de nouveaux?

Publié le :

Samedi 06 Mai 2017 - 13:00

Mise à jour :

Samedi 06 Mai 2017 - 18:23
© Eric FEFERBERG, ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si les médias français sont tenus à une stricte prohibition de sondages sur le second tour de l’élection présidentielle depuis vendredi minuit, ce n'est pas le cas pour les organes de presse étrangers. Les journaux transfrontaliers ne se privent d'ailleurs pas de commenter l'élection.

La France retient son souffle. Et les médias français aussi. En effet, depuis vendredi 5 à minuit, la campagne officielle pour le second tour de l'élection présidentielle a pris fin. Les candidats, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, leurs soutiens respectifs et l'ensemble des organes de presse français ont donc interdiction de diffuser des sondages et des résultats partiels avant 20h dimanche 8.

Pour mémoire, un sondage est une enquête statistique visant à donner une indication quantitative, à une date déterminée, des opinions, souhaits, attitudes ou comportements d'une population par l'interrogation d'un échantillon jugé représentatif. En ce qui concerne les élections, celles-ci sont très encadrées et régies par la loi du 19 juillet 1977, qui a été modifiée le 25 avril 2016.

Toutefois, cette règle du droit français ne s'applique pas pour les médias étrangers et notamment nos voisins suisses et belges qui se passionnent pour cette élection. Ainsi les journaux francophones ont toute latitude pour publier des sondages sur leur site Internet.

Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l'information de la RTBF (Radio et Télévision publique francophone) l'avait d'ailleurs justifier lors du premier tour: "Notre information est fiable. Ce ne sont pas des attrape-nigauds qui ont été balancés et que nous reprendrions comme cela. Il y a plusieurs instituts de sondage. Il y a des estimations, des enquêtes de sortie des urnes, des enquêtes sur internet qui nous donnent ces élément".  Le journal suisse Le Temps ne se prive d'ailleurs pas de commenter ce samedi 6 les derniers sondages.

A noter que les estimations des médias transfrontaliers se sont révélées exactes au premier tour concernant les deux finalistes. 

La presse française n'a plus le droit de publier de sondage depuis vendredi minuit, ce qui n'est le cas à l'étranger.


Commentaires

-