Sondages - Législatives 2017: un résultat couru d'avance?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Sondages - Législatives 2017: un résultat couru d'avance?

Publié le 09/06/2017 à 13:07 - Mise à jour à 13:13
© Damien MEYER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les derniers sondages des élections législatives 2017 se suivent et se ressemblent, donnant tous Emmanuel Macron large vainqueur. Mais l'abstention, qui s'annonce record, pourrait bien venir gâcher la fête pour les partisans du nouveau président...

RIEN NE VA PLUS - A moins de deux jours du début des élections législatives 2017, dimanche 11, les derniers sondages se suivent et se ressemblent prédisant tous une large victoire d'Emmanuel Macron. Mais cette étude Odoxa pour franceinfo publié ce vendredi 9 souligne un autre élément, qui pourrait être déterminant sur la composition de la future Assemblée nationale: le scrutin pourrait connaître une abstention record.

Près d'un électeur sur deux (48% exactement) pourrait ainsi ne pas se déplacer pour voter dimanche, ce qui serait le pire niveau à des législatives depuis l'avènement de la Ve République en France. Les plus jeunes (18-24 ans) seraient même 65% à ne pas glisser de bulletin dans l'urne, et 54% des 25-34 ans envisagent de faire de même. Plus du double, pour les premiers, que pour leurs aînés (65 ans et plus) dont seulement 32% envisagent de s'abstenir.

Et si cet élan d'absentéisme s'explique, comme souvent, par le désintérêt des électeurs, une autre raison plus originale est invoquée. Un total de 30% des abstentionnistes disent ainsi ne pas vouloir bloquer Macron même s'ils ne le soutiennent pas, dessinant un profil d'électeurs (participants effectivement) plutôt très favorable aux candidats du nouveau président.

Le mouvement suivrait donc celui constaté au premier tour des circonscriptions des Français de l'étranger, avec une faible participation et un raz-de-marée LREM? "Rien ne vas plus", comme disent les joueurs lorsque les jeux sont faits. Mais attention à l'excès de confiance.

Car LR, notamment, est en embuscade. Ayant mieux résisté que le PS à la vague macronienne et malgré une défaite plus qu'inattendue à la présidentielle, la droite reste ainsi relativement haut dans les sondages avec 23% dans la dernière livraison de l'institut Elabe par exemple, à six longueurs de LREM (29%).

Un incident industriel lié à la démobilisation n'est donc pas tout à fait à exclure, d'autant qu'une faible participation fait mécaniquement monter les scores des partis comptant les électorats les plus solides, un petit jeu auquel LR et le FN concurrencent voire dépassent LREM. La formation du président navigue ainsi autour de 75% d'électeurs putatifs se disant "sûrs de leur choix", contre 66% pour celle de François Baroin et, surtout, 84% pour celle de Marine Le Pen.

Un postulat qui, couplé aux règles complexes du scrutin (la barre des 12,5% des inscrits pour se qualifier au second tour notamment), pourrait être lourd de conséquences. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron est grandissime favori des sondages pour ces législatives 2017, mais...

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-