Extrême droite - Des identitaires lancent une récolte de fonds pour empêcher le sauvetage en mer de migrants

Extrême droite - Des identitaires lancent une récolte de fonds pour empêcher le sauvetage en mer de migrants

Publié le :

Jeudi 08 Juin 2017 - 12:39

Mise à jour :

Jeudi 08 Juin 2017 - 12:59
© Giovanni ISOLINO / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des groupes identitaires européens, rassemblés par Génération identitaire, ont lancé il y a près d'un mois une récolte de fonds sur Internet afin d'empêcher le sauvetage de migrants en mer Méditerranée cet été. Ces groupes d'extrême droite ayant pour but de "défendre l'Europe" ont déjà récolté plus de 57.000 euros.

Des groupes identitaires d'extrême droite européens ont réussi à récolter plus de 57.000 euros pour empêcher le sauvetages de migrants en mer Méditerranée cet été. Emmenés par les Français de Génération identitaire, groupe ouvertement raciste et xénophobe, ces mouvements ont lancé le 13 mai dernier une opération de crownfunding pour "défendre l'Europe" contre les migrants afin de ne pas devenir "une minorité dans notre propre pays".

C'est The Guardian qui a révélé cette affaire dimanche 4 et a déclenché une vague d'indignation sur Internet, où les utilisateurs n'ont pas hésité à qualifier les groupes extrêmistes de "pirates" et ont appelé la justice à agir contre eux. Génération identitaire juge les ONG venant en aide aux migrants dans la mer Méditerranée comme étant "complices de l'immigration illégale". Plusieurs de leur militants ont d'ailleurs été arrêtés par les gardes-côtes italiens puis détenus suites à des actions visant à empêcher des associations caritatives à sauver des migrants en détresse au large de Catane, en Sicile.

Cette initiative, visant à affréter un grand bateau pour contrecarrer les actions des ONG, a provoqué la colère des associations sur place. L'un de leurs porte-parole, dont les propos ont été rapportés par The Guardian, a accusé certains politiques d'avoir encouragé cette initiative: "quand le gouvernement britannique ou ses homologues européens évoquent des +flux+ de migrants, ou perpétuent le mythe selon lequel des opérations de sauvetage sont un facteur d'attraction, voire +un service de taxi+, cela alimente les groupes d'extrême droite".

Cette année, jamais autant de personnes n'ont trouvé la mort dans la mer Méditerranée: depuis le 1er janvier 1.620 migrants, dont 150 enfants, sont morts en tentant de rejoindre le Vieux Continent selon l'Organisation internationale pour les migrations et l'UNICEF, qui dépendent de l'ONU.

"Alors que ces actions sont épouvantables, malheureusement elles ne nous choquent plus. Le fait que ces activistes d'extrême droite cherchent à empêcher des missions humanitaires, d'aider les personnes parmi les plus vulnérables du monde, dont des femmes et des enfants qui risquent de se noyer, en dit long sur eux et sur leur niveau de compassion", a affirmé Simon Murdoch de l'association britannique Hope not Hate.

Au large de Catane, en Sicile, de nombreuses associations viennent en aide aux migrants.

Commentaires

-