Deuil national: une décision exceptionnelle suite aux attentats de Paris

Deuil national: une décision exceptionnelle suite aux attentats de Paris

Publié le :

Samedi 14 Novembre 2015 - 15:45

Mise à jour :

Samedi 14 Novembre 2015 - 16:04
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dimanche, lundi et mardi prochains ont été décrétés jours de deuil national. Ce sera la sixième fois que cette mesure est mise en place sous la Ve République et la plus longue période qui y sera consacrée.

François Hollande a annoncé ce samedi 14 avoir signé un décret instaurant un deuil national de trois jours. Il s'étendra du dimanche 15 au mardi 17 novembre. Une mesure exceptionnelle qui n'avait été décrétée que cinq fois dans l'histoire de la Ve République, témoignage de l'émotion suscitée par les attentats de Paris et Saint-Denis qui ont fait au moins 128 victimes selon un bilan toujours provisoire.

Le deuil national ne peut être mis en place que suite à un décret pris en conseil des ministres. Durant ces trois jours, les drapeaux seront mis en berne sur les édifices  publics. Un geste qui ne nécessite pas forcément qu'une telle mesure soit décrétée. En revanche, les administrations publiques peuvent être fermées, les métros et les programme télévisés arrêtés pour quelques instants, et les clochers des églises sonnent alors le glas. Une minute de silence peut être instaurée. Ce sera le cas lundi 16 à midi dans toute la France.

Lorsque le deuil national est décrété suite à la mort d'une personnalité particulièrement importante pour le pays, des obsèques nationales peuvent également être célébrées.

Ce dimanche marquera le début du plus long deuil national jamais décrété sous la Ve République avec trois jours, alors qu'il n'avait jamais excédé une journée. Il avait déjà été mis en place pour la disparition des trois présidents de la République décédés sous ce régime: le général de Gaulle en 1970, Georges Pompidou en 1974 et François Mitterrand en 1996.

Les deux autres occurrences concernent elles aussi des attentats marquants. Le 8 janvier 2015 avait été déclaré jour de deuil national en hommage aux victimes de la fusillade de Charlie Hebdo. De même pour le 14 septembre 2001, suite aux attentats survenus trois jours plus tôt aux Etats-Unis.

 

Les drapeaux ont déjà été mis en berne en France, alors que le deuil national débutera dimanche 15.


Commentaires

-