Discours d'Edouard Philippe : Suffisant pour réussir le déconfinement ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Discours d'Edouard Philippe : Suffisant pour réussir le déconfinement ?

Publié le 28/04/2020 à 17:29 - Mise à jour à 17:41
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Xavier Brunschvicg pour France Soir

-A +A

POINT DE VUE : Edouard Philippe face à l’Assemblée Nationale : un bon discours, une bonne stratégie, mais pas d’aveux, rien sur le social et des attentes encore nombreuses.

Ne tournons pas autour du pot : Edouard Philippe a prononcé un très bon discours. Tant sur le fond que sur la forme. 

Ne nous attardons pas sur la forme. Il est incontestablement un bon orateur.

Sur le fond, le Premier Ministre a enfin esquissé une stratégie claire articulée en 3 points : protéger, tester et isoler. Cette stratégie est par ailleurs fondée sur 3 constats : nous allons devoir vivre avec le virus, le déconfinement devra être progressif et il devra être adapté localement. Les nombreuses mesures annoncées sont à la fois claires et précises. Elles fixent un cap qui manquait cruellement jusqu’à présent. Elles sont prescriptrices, mais laissent des marges de manœuvre conséquentes aux acteurs locaux.

La situation va-t-elle pour autant s’améliorer pour le Gouvernement dont la cote de confiance auprès des Français est en berne ? Pas si sûr… 

Autant le confinement est simple à mettre en œuvre, autant il est terriblement difficile à lever. Car faire appliquer le confinement, cela suppose, tout simplement, de se conformer à des règles. Réussir le déconfinement constitue un exercice autrement plus périlleux. Il ne s’agit plus de se soumettre à des obligations générales, mais d’intégrer dans nos comportements individuels et dans notre vie sociale un grand nombre de règles. Le confinement est collectif, le déconfinement est individuel. Il impose de faire preuve de responsabilité personnelle, cette dernière étant conditionnée à une adhésion à un projet. Cette adhésion ne peut avoir lieu sans confiance. 

D’où la question fondamentale suivante : le Premier Ministre a-t-il restauré la confiance ? C’est loin d’être évident, car la crise de confiance envers le Gouvernement résulte de la polémique sur les masques et les tests dont les membres du Gouvernement avaient eux-mêmes déclarés en début de crise qu’ils n’étaient pas nécessaires en population générale. Sur ce point, aucun mea culpa. Aucun aveu. Rien. Edouard Philippe s’exonère de toute responsabilité en disant que c’était la doctrine de l’Organisation Mondiale de la Santé qui avait changé. Un peu court… Il s’agit en tout cas là d’une occasion manquée. Si le Premier Ministre avait avoué, voire confessé cette erreur, pour ne pas dire ce mensonge et avait reconnu que cette position avait avant tout été dictée par la pénurie de masques et de tests, cela aurait permis de reconstruire un lien de confiance. Faute avouée à moitié pardonnée. 

A ce problème de confiance et d’adhésion indispensable pour réussir le déconfinement s’en ajoute un autre : le vide du discours en matière de social. Aucune annonce, aucun dispositif, aucune stratégie pour venir en aide aux plus vulnérables, aux plus précaires et aux plus pauvres de nos concitoyens auprès desquels les effets de la crise actuelle sont encore plus dévastateurs. 

En conclusion, on peut donc dire que le Premier Ministre a produit un discours de qualité et un plan de déconfinement convainquant, mais que ce dernier requiert, pour réussir, une confiance, une adhésion, une responsabilité individuelle et une attention portée aux plus vulnérables qui manquent encore cruellement à ce stade.

 

Auteur(s): Xavier Brunschvicg pour France Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Discours d'Edouard Philippe : Suffisant pour réussir le déconfinement ?

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-