Djihadistes français condamnés à mort en Irak: Le Drian veut éviter l'exécution

Djihadistes français condamnés à mort en Irak: Le Drian veut éviter l'exécution

Publié le :

Mardi 28 Mai 2019 - 11:04

Mise à jour :

Mardi 28 Mai 2019 - 11:07
© STEPHANE MAHE / POOL/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un quatrième ressortissant français, accusé d'être un djihadiste et d'appartenir à Daech, a été condamné à mort en Irak lundi 27. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a expliqué ce mardi 28 sur France Inter "multiplier les démarches pour éviter la peine de mort" à ces personnes.

Jean-Yves Le Drian est intervenu ce mardi matin sur France Inter pour réagir sur plusieurs sujets d'actualité, dont les résultats des élections européennes, la convocation de journalistes par la DGSI et la guerre au Yémen.

Le ministre des Affaires étrangères s'est aussi exprimé sur la condamnation à mort en Irak de quatre ressortissants français, accusés d'être des djihadistes appartenant à l'organisation terroriste Etat islamique.

Il a réaffirmé la volonté du gouvernement français de s'opposer à la peine de mort, partout, y compris aux Etats-Unis et en Irak.

"J'ai rappelé au président Saleh notre position: nous sommes contre la peine de mort partout", a-t-il ainsi déclaré.

Lire aussi: la France n'acceptera pas de condamnation à mort de djihadistes français en Irak

Jean-Yves Le Drian a aussi assuré que l'Etat français mettait tout en œuvre pour que la justice irakienne n'en n'arrive pas à la sentence capitale: "Nous multiplions les démarches pour éviter la peine de mort à ces quatre Français".

Il a cependant confirmé que ces individus devaient être jugés par la justice des pays où ils avaient perpétré des attaques.

"Il y a deux principes, qui ne sont pas contradictoires. Le premier, c'est que ces terroristes-là, parce qu'il s'agit bien de terroristes, qui nous ont attaqués et qui ont été semeurs de mort en Irak, doivent être jugés là où ils ont commis leur crime. Et donc c'est à la justice irakienne de les juger. Deuxièmement, nous sommes tout à fait opposés à la peine de mort. Et nous le disons, y compris pour ces quatre personnes", a-t-il expliqué.

Le ministre des Affaires étrangères attend désormais que la procédure d'appel soit menée à son terme par la justice irakienne, et avisera en conséquence.

Et aussi:

Un quatrième Français membre de Daech condamné à la pendaison en Irak

Jean-Yves Le Drian a assuré tout faire pour éviter l'exécution aux quatre djihadistes français condamnés à mort en Irak.


Commentaires

-