Doubs: une législative partielle test pour le PS, le FN et l'UMP

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Doubs: une législative partielle test pour le PS, le FN et l'UMP

Publié le 01/02/2015 à 11:32 - Mise à jour le 02/02/2015 à 13:10
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Les trois grands partis sont mobilisés pour l'élection législative partielle de la 4e circonscription du Doubs dont le premier tour se déroule de ce dimanche. Le Front national pourrait virer en tête au premier tour, tandis que le candidat socialiste n'est pas assuré de se qualifier pour le second.

C'est une élection locale qui fait figure de test national, pour les trois grands partis. La législative partielle de la 4e circonscription du Doubs de ce dimanche va permettre de désigner le successeur de Pierre Moscovici, devenue commissaire européen, à l'Assemblée nationale. Mais surtout, en cette année électorale (départementales en mars et régionales en décembre), cette première élection après la vague d'attentats de janvier est très attendue par le PS, l'UMP et le FN.

La majorité espère ainsi inverser le cercle vicieux des défaites qu'elle accumule depuis que François Hollande a pris la tête du pays. Alors que le président de la République enregistre un net regain de popularité suite à sa bonne gestion des attentats, une victoire du socialiste Frédéric Barbier lui permettrai d'engager 2015 sous les bons auspices de "l'esprit du 11 janvier" et d'espérer une reconquête durable non seulement de l'opinion, mais aussi des électeurs. Signe fort de l'importance du scrutin pour l'exécutif, Manuel Valls s'est déplacé en personne pour soutenir le candidat PS.

Deux points noirs au tableau, toutefois. Premièrement, l'éclatement des listes de gauche, avec pas moins de quatre candidats (PS, mais aussi Front de gauche, Vert et Lutte ouvrière). Ensuite, la forte abstention attendue ne devrait permettre la qualification que de deux candidats au second tour de dimanche 8.

L'UMP espère quant à elle conforter sa place de premier parti d'opposition, fragilisée par la montée du Front national. Si son candidat, Charles Demouge, est favori pour la victoire finale et part avec le soutien de l'UDI et celui, plus implicite, du MoDem, qui n'a pas présenté de candidat, les sondages ne le placent pas en tête au soir du premier tour. Il ne gagnerait ainsi qu'au second, avec le report des voix de gauche, face à la candidate du Front national Sophie Montel.

Car c'est bien le FN qui a le plus à gagner dans cette élection. Ayant réuni plus de 36% des voix dans cette circonscription aux européennes de 2014, le parti frontiste entend bien surfer sur la vague positive qui le porte actuellement (entrée au Sénat, Marine Le Pen très haut dans les sondages…). Sa candidate a ainsi fait campagne sur la désindustrialisation, dans une région très ouvrière et touchée durement par le chômage, ainsi que sur le "péril islamiste", au lendemain des attentats de Paris.

Les bureaux de vote, ouverts depuis ce matin 8h00, fermeront à 18h.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les 70.000 électeurs de la 4e circonscription du Doubs votent ce dimanche pour le premier tour d'une législative partielle.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-