Droit de vote à 16 ans: 62% des lycéens sont favorables à la mesure proposée par Mélenchon et Fillon

Droit de vote à 16 ans: 62% des lycéens sont favorables à la mesure proposée par Mélenchon et Fillon

Publié le 20/01/2017 à 10:26 - Mise à jour à 10:32
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'Union nationale lycéenne (UNL) a publié, jeudi, les résultats d'un vaste référendum sur le droit de vote à 16 ans. Au total, ils sont plus de 57.000 à y avoir répondu dans 326 lycées.

Depuis plusieurs années, l'Union nationale des lycéens (UNL) interpelle les politiques sur la baisse de l'âge légal pour le droit de vote à 16 ans. Selon un "référendum d’initiative lycéenne" publié jeudi 19 par son syndicat en décembre 2016 et janvier 2017 devant plus de 300 lycées, et auquel 57.000 élèves ont participé, 62 % d’entre eux sont favorables à l’élargissement du droit de vote à 16 ans. Alors que 38% s’y opposent.

"Il est urgent de remettre la jeunesse au cœur des préoccupations politiques", a fait savoir Giuseppe Aviges, 18 ans, qui co-préside l'UNL à BFMTV. L'association y voit "une véritable preuve de la volonté de la jeunesse de s'impliquer dans la vie de la cité d'une part, et de se faire entendre dans ses revendications propres d'autre part". "On voulait savoir si nos revendications étaient en accord avec le terrain", a souligné un autre lycéen, en charge de la communication de l'UNL, sur la chaîne d'information en continue.

"La jeunesse ne se sent pas considérée car elle est exclue des débats politiques, parce qu’on parle bien souvent à sa place, qu’on enchaîne les promesses sans lendemain sur +la jeunesse+. C’est ce qui explique ces taux d’abstention. Si on fait entrer 1,5 million de 16-18 ans dans le corps électoral, là elle se sentira concernée" a précisé Giuseppe Aviges au journal Le Monde.

Cette proposition d'abaisser l'âge de vote à 16 ans apparaît dans le programme de Jean-Luc Mélenchon, et l'équipe de campagne de François Fillon s'y est déclarée favorable. A noter, le règlement de la primaire de la gauche les 22 et 29 janvier, comme celui de la droite et du centre en novembre 2016 ou bien des écologistes en septembre 2016, autorise aussi les mineurs (sous conditions) à voter.
 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


"Il est urgent de remettre la jeunesse au cœur des préoccupations politiques", a fait savoir Giuseppe Aviges, 18 ans, qui co-préside l'UNL.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-