DSK critique sévèrement le gouvernement et le Parti socialiste

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

DSK critique sévèrement le gouvernement et le Parti socialiste

Publié le 15/09/2015 à 09:11 - Mise à jour à 09:35
©Gonzalo Fuentes/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Dominique Strauss-Kahn ne s'est pas montré très tendre envers ses anciens camarades du Parti socialiste ni même envers le gouvernement, lors d'une rencontre informelle avec des blogueurs. L'ancien ministre de l'Economie a également révélé la signification de son tweet énigmatique de juin dernier.

Ces déclarations, sévères, de Dominique Strauss-Kahn sur le gouvernement et le Parti socialiste auraient pu passer inaperçues. Lundi 7, suite à la conférence de presse de François Hollande, l'ancien patron du FMI a passé la soirée dans un café PMU du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), à l'invitation d'une quinzaine de blogueurs. Durant ces deux heures d'échanges informels, où il était strictement interdit de tweeter ou de prendre des photos mais dont France Info a révélé la substance ce lundi 14, DSK s'est montré sévère envers le PS et les membres du gouvernement. Il a jugé que ce dernier "navigue à vue" et n'a "pas de vision".

Quant au Parti socialiste, c'est un "astre mort", a estimé l'ancien ministre de l'Economie. Pas plus de tendresse pour les ministres. Emmanuel Macron en particulier a été  décrit comme "sympathique" mais "maladroit" et Ségolène Royal trop "approximative", notamment sur la question du nucléaire.

DSK s'est aussi alarmé de la surmédiatisation de la vie politique qui rend, selon lui, l'action difficile. Il a par ailleurs estimé que lui-même "avait pris trop de coups". A ce titre, interrogé sur un hypothétique retour à la vie politique, DSK s'est montré ferme: "Je ne reviendrai jamais", a-t-il fait savoir. Tout en laissant ouverte une petite porte: "Sauf si il y a un million de personnes devant chez moi".

L'ancien directeur gérénal du Fonds monétaire internatioinal est enfin revenu sur ce tweet énigmatique qui avait enflammé les réseaux sociaux, à l'occasion de son retour sur Twitter en juin dernier: "Jack is back". Selon France Info, il s'agissait bien d'une référence au héros de la série 24 heures chrono, Jack Bauer, dans l'optique de faire le buzz et de récolter un maximum de followers. C'est chose faite puisque l'ancien directeur du FMI en possède plus de 65.000. Mission accomplie.

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


DSK estime que le gouvernement "navigue à vue" et n'a "pas de vision".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-