Echec de l'exclusion des 5 LR pro-Macron: "Dîner de cons" et "gag" pour Dati et Wauquiez

Echec de l'exclusion des 5 LR pro-Macron: "Dîner de cons" et "gag" pour Dati et Wauquiez

Publié le :

Mercredi 25 Octobre 2017 - 10:00

Mise à jour :

Mercredi 25 Octobre 2017 - 10:18
©Photo AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'incapacité du parti Les Républicains d'exclure dans le respect strict de la procédure les cinq membres accusés d'avoir rallié Emmanuel Macron déclenche la colère chez certains dirigeants du parti d'opposition. Rachida Dat et Laurent Wauquiez ont envoyé des "piques" relativement mordantes pour critiquer cette inefficacité.

Cela n'aurait pu (et dû…) n'être qu'une formalité, c'est un nouveau cafouillage politique pour la formation Les Républicains. Alors que le principe de l'exclusion de cinq de ses membres accusés d'avoir rallié Emmanuel Macron, voire son gouvernement, devaient être exclu lors d'un bureau politique, la décision n'a pas pu être prise faute de participants suffisants. Il n'y avait en effet qu'une cinquantaine de membres du bureau politique de LR, la plus haute instance du parti, alors qu'il fallait au moins 63 participants sur les 126 membres du bureau politique pour qu'une décision puisse être prise.

Conséquence, le bureau de mardi a réuni un groupe très largement favorable aux exclusions de Gérald Darmanin, Edouard Philippe, Franck Riester, Sébastien Lecornu et Thierry Solère… mais qui n'a pas pu règlementairement acter de cette décision.

De quoi déclencher la polémique sur la tiédeur de LR à user de la manière forte et un signal inquiétant sur la capacité du parti de répondre à l'attrait d'Emmanuel Macron à droite, que ce soit au niveau des cadres que des simples militants.

De quoi faire sortir de leurs gonds certains responsables LR, au rang desquels Rachida Dati. L'ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy ne s'est en effet pas gênée pour dire tout son embarras dans des mots pour le moins "choisis" en faisant référence à la pièce de théâtre et du film Le dîner de cons.

Les termes sont plus mesurés, mais restent ravageurs aussi du côté de Laurent Wauquiez. Le très probable prochain patron de LR a en effet déclaré sur France Inter ce mercredi 25: "Le bureau politique d'hier? C'est un mauvais gag!" Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a même salué "l'élégance" de Bruno Le Maire qui n'était pas concerné par la procédure, ayant quitté volontairement LR pour rejoindre les troupes d'Emmanuel Macron. Il a ainsi rendu un fier service aux Républicains: il ne sera pas nécessaire de l'exclure en respectant strictement la procédure, une chose qui confine apparemment à l'impossible du côté du principal parti d'opposition.

Pour Rachida Dati, la réunion de mardi était "une adaptation du dîner de cons".

Commentaires

-