Ecoutes de présidents français par la NSA: des actes jugés "inacceptables" par l'Elysée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Ecoutes de présidents français par la NSA: des actes jugés "inacceptables" par l'Elysée

Publié le 24/06/2015 à 11:21 - Mise à jour à 11:25
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Au lendemain des révélations sur l'espionnage des trois derniers présidents par la NSA, François Hollande a réuni ce mercredi un Conseil de défense. Laurent Fabius a, de son côté, convoqué l'ambassadrice américaine.

La riposte française s'organise. Après les révélations sur les écoutes téléphoniques, par l'agence de renseignement américaine (NSA), de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, le Conseil de défense réuni ce mercredi matin par François Hollande condamne des "faits inacceptables". La France "ne tolèrera aucun agissement mettant en cause sa sécurité", a ajouté l'Elysée. Ces écoutes "ont déjà donné lieu à des mises au point entre les Etats-Unis et la France (...) Des engagements avaient été pris par les autorités américaines. Ils doivent être rappelés et strictement respectés", écrit la présidence dans un communiqué.

De son côté, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a convoqué Jane Hartley, ambassadrice des Etats-Unis en France, au Quai d'Orsay pour qu'elle s'explique sur les actes de son gouvernement. L'ambassade des Etats-Unis à Paris, située place de la Concorde, est particulièrement visée dans cette affaire. En effet, elle est en effet surmontée d’une station d’espionnage des télécommunications du Special Collection Service (SCS), une unité commune à la NSA et à la CIA. Cette station est recouverte d’une bâche spéciale laissant passer les signaux électromagnétiques, peinte avec des fenêtres en trompe-l’œil afin de la dissimuler aux regards suspicieux. 

Les proches de Nicolas Sarkozy ont aussi fait savoir que ces méthodes étaient "inacceptables".

De son côté, la Maison Blanche a réagi par la voix du porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC). "Nous ne ciblons pas et nous ne ciblerons pas les communications du président Hollande", a-t-il indiqué. Une remarque au présent qui n'apporte pas de précisions sur les actions menées par le passé. "Nous travaillons étroitement avec la France sur tous les sujets de dimension internationale, et les Français sont des partenaires indispensables" a-t-il conclu.

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'Elysée a fait savoir qu'il jugeait "inacceptables" les écoutes de la NSA des trois derniers présidents de la République.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-