Elections européennes: les partis arrivés en tête par pays

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Elections européennes: les partis arrivés en tête par pays

Publié le 27/05/2019 à 12:43 - Mise à jour à 12:53
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Au lendemain des élections européennes, le Parlement européen reste dominé par un clivage droite/gauche malgré une poussée des libéraux et des nationalistes. Portés par les bons scores français et allemands les écologistes se renforcent. 

Les élections européennes se sont déroulées du jeudi 23 au dimanche 26 dans les 28 pays de l'Union européenne. Un peu plus de 47 millions d'électeurs étaient appelés à élire 751 eurodéputés au total.

Selon les résultats provisoires des élections européennes dévoilés par le Parlement européen, il apparaît que le clivage droite/gauche reste important dans l'hémicycle malgré une percée des partis eurosceptiques et nationalistes et un score important des écologistes. Les libéraux, portés par le score de la LREM en France, forment également un bloc sur lequel il faudra compter. Voici la liste des partis arrivés en tête par pays:

Allemagne:

Coalition CDU – CSU (droite): 28,70%

Autriche:

ÖVP (droite): 34,09%

Belgique:

Nieuw-Vlaamse Alliantie (droite): 13,49%

Bulgarie:

Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (centre droit): 31,30%

Chypre:

Rassemblement démocrate (droite conservatrice): 29,02%

Croatie:

Union démocratique croate (droite): 23,40%

Danemark:

Social-démocratie (travailliste): 22,85%

Espagne:

Parti socialiste ouvrier espagnol (gauche): 32,84%

Estonie:

Parti de la réforme d'Estonie (centre droit): 26,20%

Finlande:

Parti de la coalition nationale (droite): 20,70%

France:

Rassemblement national (extrême droite): 23,31%

Grèce:

Nouvelle Démocratie (droite): 33,28%

Hongrie:

Fidesz – KDNP (droite à extrême droite): 52,14%

Irlande:

Fine Gael (centre droit): 29%

Italie:

La Ligue (extrême droite): 33,64%

Lettonie:

Unité (centre droit): 26,24%

Lituanie:

Union de la patrie - Chrétiens-démocrates lituaniens (droite): 18,06%

Luxembourg:

Parti démocratique (centre droit): 21,44%

Malte:

Parti Travailliste (centre gauche): 55,90%

Pays-Bas:

Parti travailliste (centre gauche): 19%

Pologne:

Parti Droit et justice (droite): 45,56%

Portugal:

Parti socialiste (gauche): 33,38%

République tchèque:

ANO 2011 (centre droit): 21,18%

Roumanie:

Parti national libéral (centre droit): 26,79%

Royaume-Uni:

Parti du Brexit (Pro-Brexit): 31,60%

Slovaquie:

Slovaquie Progressiste - Ensemble Démocratie-Civique (gauche): 20,11%

Slovénie:

Parti démocratique slovène - Parti populaire slovène (centre droit): 26,43%

Suède:

Parti social-démocrate suédois des travailleurs (gauche): 23,60%

Au vue de ce résultat, il apparaît que le groupe du Parti populaire européen (PPE) et l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen (S&D) ne sont plus en mesure de constituer à eux seuls une majorité, tout en restant les deux plus grandes formations du Parlement européen avec respectivement 180 et 150 sièges.

Deux autres formations Les écologistes, fort des bons scores français, britannique et allemand ont permis au groupe ALE de passer de 52 à 70 membres. Et les libéraux qui, fort notamment des succès de LREM en France et dans d'autres pays (Slovaquie, Irlande, etc.), passent de 69 à 107 membres.

Enfin, les eurosceptiques, souverainistes et les partis nationalistes d'extrême droite, bien que en trois groupes distincts, gagnent une vingtaine de sièges par rapport à la mandature précédente avec 171 eurodéputés. 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le Parlement européen reste dominé par un clivage droite/gauche malgré une poussée des libéraux et des nationalistes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-