Elections législatives 2017 - Il n'y a qu'une seule triangulaire au second tour (et c'est dans l'Aube)

Comme en 2012

Elections législatives 2017 - Il n'y a qu'une seule triangulaire au second tour (et c'est dans l'Aube)

Publié le :

Lundi 12 Juin 2017 - 12:46

Mise à jour :

Lundi 12 Juin 2017 - 12:53
Le taux historique d'abstention a eu un effet direct sur le second tour des législatives. Il n'y aura qu'une seule triangulaire dimanche prochain, dans l'Aube. Elle opposera Grégory Besson-Moreau (LREM), Nicolas Dhuicq (LR) et Bruno Subtil (FN).
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est pour le moins une surprise, même si l'abstention record le laissait le présager. En effet, il n'y aura qu'une seule triangulaire lors du second tour des élections législatives qui se déroulera dimanche 18. Elle aura lieu dans la 1ère circonscription de l'Aube, où Grégory Besson-Moreau (la République en Marche) est arrivé en tête avec 29,86% des suffrages. Il sera opposé au député sortant Nicolas Dhuicq (Les Républicains, 25,68%) et au candidat FN Bruno Subtil (24,89%).

Si aucun des candidats ne dépasse les 50% au premier tour, les deux premiers sont automatiquement qualifiés pour un second tour, tout comme ceux qui dépassent 12,5% des inscrits - même en troisième ou quatrième position - peuvent se maintenir au second tour. Comme 64.357 électeurs sont inscrits dans cette circonscription, il fallait obtenir 8. 045 voix pour être présent au second tour. Bruno Subtil se qualifie donc de justesse avec 8.109 suffrages exprimés.

Lors des dernières législatives de 2012, pas moins de 34 triangulaires avaient eu lieu. Il faut remonter aux élections législatives de 2007 pour retrouver un tel cas de figure. A l’époque, c'est Jean Lassalle, ancien candidat à l'élection présidentielle, qui l’avait emporté pour le MoDem dans les Pyrénées-Atlantiques. Il avait obtenu 40,37 % des voix contre 33,65 % pour Hervé Lucbéreilh (UMP) et 25,98 % pour le socialiste Pierre Domecq.

Autre cas de figure assez rare, seulement quatre députés ont été élus à l'issue du premier tour, contre 36 en 2012. Deux LREM, à Paris et dans le Morbihan, un Divers gauche à Wallis-et-Futuna et enfin un Union des Démocrates et Indépendants (UDI), dans la Somme.

Le député sortant de l'Aube, Nicolas Dhuicq, arrive 2e au premier tour des législatives et devra affronter une triangulaire.

Commentaires

-