Emmanuel Macron estime que les notes de ses ministres sont "du pipi de chat" (et les recadre)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Emmanuel Macron estime que les notes de ses ministres sont "du pipi de chat" (et les recadre)

Publié le 31/07/2017 à 11:38 - Mise à jour à 11:47
© bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Emmanuel Macron a recadré ses ministres à l'occasion d'un conseil des ministres mi-juillet. Selon lui, les documents de travail qu'il reçoit de leur part sont "du pipi de chat".

Emmanuel Macron n'est pas tout à fait satisfait du travail de ses ministres et le fait savoir. Comme le révèle Le Figaro ce lundi 31, le président de la République a recadré ses proches collaborateurs lors du conseil des ministres du 12 juillet sur les notes que ces derniers lui font parvenir.

"C’est du pipi de chat, ce qui me remonte actuellement dans certaines de vos notes", a-t-il lancé à l'encontre de ses ministres. Et d'avertir, sèchement: "Ne vous laissez pas enfermer dans le confort des documents rédigés par vos administrations. Certes, cela peut vous paraître sympathique et confortable de vous placer entre leurs mains. Mais vous verrez, dans six mois, si vous continuez, vous aurez disparu".

Le quotidien explique qu'Emmanuel Macron chercherait à revoir sa "méthode" alors que sa cote de popularité affiche une baisse inédite et importante depuis son élection en mai dernier.

Dans un sondage Ifop paru dans le Journal du dimanche, sa cote de popularité chute de 10 points par rapport à juin (à 54% de satisfaits) et celle de son Premier ministre Edouard Philippe recule de huit points à 52%.

Moins de 100 jours après le début de son quinquennat, le chef de l'Etat compte ainsi deux points de moins que son prédécesseur François Hollande, à la même période en 2012. Le président décroche aussi bien dans l'électorat socialiste (-12 points) que dans celui de droite (-11 points) et du MoDem (-25 points).

Parmi les mesures les plus contestées, l'annonce d'une baisse de cinq euros par mois des aides au logement, critiquée par l'opposition et des syndicats, indignés par une baisse qui touche selon eux les plus pauvres et les jeunes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron recadre son gouvernement.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-