Emmanuel Macron à une immigrée marocaine: "Il faut retourner dans son pays"

Emmanuel Macron à une immigrée marocaine: "Il faut retourner dans son pays"

Publié le 22/11/2017 à 11:52 - Mise à jour à 11:59
© ludovic MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mardi, en marge d'un déplacement pour l'inauguration de la nouvelle campagne hivernale des Restos du Coeur, Emmanuel Macron a répondu à l'interpellation d'une immigrée sans-papier marocaine. Il a assumé le fait qu'elle ne serait pas accueille sur le territoire français et lui a suggéré de retourner au Maroc.

"Il faut retourner dans son pays. Je vous le dis franchement". Emmanuel Macron n'a pas cherché à éluder l'interpellation (courtoise) d'une ressortissante marocaine qui a abordé le chef de l'Etat alors qu'il était en déplacement mardi 21 pour l'inauguration de la 33e campagne hivernale des Restos du Cœur.

La femme en question s'est dirigée vers le président de la République en lui expliquant sa situation. Cette dernière demande actuellement l'asile en France, sans raison politique particulière mais en expliquant qu'elle ne peut pas retourner au Maroc et que son père est visiblement souffrant.

Lire aussi: Gérard Collomb veut distinguer réfugiés et migrants économiques pour éviter que le droit d'asile soit "remis en cause"

Emmanuel Macron n'hésite pas à lui dire les yeux dans les yeux et en présence de caméras et de micros que, non, elle ne restera pas en France. "Il faut protéger les gens très faibles qui sont en insécurité chez eux, mais si vous n'êtes pas en danger dans votre pays, il faut retourner dans votre pays. Au Maroc, vous n'êtes pas en danger".

 

Le président n'a évidemment pas remis en cause le fait que ses parents résidant dans l'Hexagone puissent être pris en charge médicalement – "Vous pouvez venir les visiter régulièrement si vous voulez. S'ils sont là, on les soigne. C'est ça le droit en France. C'est déjà très généreux, vous imaginez"– mais a fermé la porte à une installation définitive de cette femme.

"Je ne peux pas donner des papiers à tous les gens qui n'en ont pas. Sinon comment je fais après, avec les gens qui sont déjà là, et qui n'arrivent pas à trouver un travail" assume sans détour le locataire de l'Elysée qui explique qu'il '"ne peu(t) pas tenir un discours démagogiquement dangereux" sur le sujet du droit d'asile.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le président de la République, Emmanuel Macron, a suggéré à la femme de "rentrer dans son pays".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-