Emmanuelle Wargon flashée à 150 km/h... en plein pic de pollution

Emmanuelle Wargon flashée à 150 km/h... en plein pic de pollution

Publié le :

Vendredi 22 Février 2019 - 13:44

Mise à jour :

Vendredi 22 Février 2019 - 19:19
© ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Flashée à 150 km/h sur l'autoroute, la secrétaire d'Etat chargée de la Transition écologique Emmanuelle Wargon a fait savoir qu'elle réglerait l'amende elle-même. Elle revenait du nord de la France "pour faire la pédagogie sur le remplacement à venir du gaz dans la région".

 

Un excès de vitesse de 40 km/h, en plein pic de pollution, ce n'est guère reluisant pour... une secrétaire d'Etat chargée de la Transition écologique. Emmanuelle Wargon, a été enregistrée jeudi sur l'autoroute A1 à 150km/h sur l'autoroute A1 alors que la vitesse était limitée à 110 km/h en raison d'un pic de pollution. La ministre revenait d'un déplacement à Cambrai dans le Nord "pour "faire la pédagogie sur le remplacement à venir du gaz dans la région".

L'information révélée par Ouest-France a été confirmée par le cabinet d'Emmanuelle Wargon, qui parle d'une "erreur" et affirme ne pas avoir été mis au courant de ce pic de pollution. Toutefois, un policier a indiqué au quotidien que la mesure de restriction de vitesse était "indiquée en gros sur tous les panneaux de signalisation et répété(e) en boucle à la radio, sur 107.7".

"J'étais en tort. J'étais prise par un timing très serré. Il faut aller vite d'un endroit à un autre. Cela n'est pas une excuse", a expliqué sur France Bleu Provence, ce vendredi la secrétaire d'État à la transition écologique. En temps normal, le chauffeur de la secrétaire d'État aurait tout de même dépassé la limite autorisée sur une autoroute (130 km/h) de 20 km/h.

Lire aussi - Emmanuelle Wargon, ministre des lobbies? Sa nomination fait polémique

"La question de l'exemplarité du mode de fonctionnement de l'État revient. C'est une forme de système où on a beaucoup d'engagements dans une journée, il faut aller vite d'un endroit à un autre. C'est une forme de facilité, à laquelle il faut qu'on ne cède plus", a souligné Emmanuelle Wargon. Et d'ajouter: "S'il y a une responsabilité c'est la mienne, après ce n'est pas moi qui conduisait, je n'ai pas vu le compteur".

La secrétaire d'Etat a d'ailleurs fait savoir que lorsqu'elle recevrait l'amende, elle la paierait.

Voir:

Wargon et Lecornu, deux "juniors" du gouvernement pour le grand débat

Alerte pollution: circulation alternée pour Paris et l'Ile-de-France?

Emmanuelle Wargon a fait savoir qu'elle réglerait l'amende elle-même.


Commentaires

-