EN DIRECT - Elections législatives 2017: comme prévu La République en Marche écrase ses adversaires au premier tour

EN DIRECT - Elections législatives 2017: comme prévu La République en Marche écrase ses adversaires au premier tour

Publié le :

Dimanche 11 Juin 2017 - 07:48

Mise à jour :

Dimanche 11 Juin 2017 - 21:44
© PATRICK KOVARIK / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le premier tour des élections législatives se sont déroulés ce dimanche 11 en France métropolitaine . Comme prévu par les sondages, c'est un raz-de-marée pour la République en Marche pour ce premier tour avec 32,2% des suffrages exprimés. Ce résultat lui permettrait de ravir dimanche prochain entre 390 et 445 des 577 sièges de l'Assemblée nationale.

> C'est la fin de ce direct merci de l'avoir suivi. Vous pouvez suivre l'annonce des résultats sur notre article qui sera mis à jour en fonction des premières estimations en cliquant ici.

Le parti du président Emmanuel Macron se dirige vers une victoire écrasante aux législatives après le premier tour ce dimanche, marqué par une débâcle historique du PS, un net revers pour la droite et le FN et une abstention record, environ un électeur sur deux ayant boudé les urnes. 

21h35: Le député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, Patrick Mennucci, vient d'annoncer son élimination. Il affrontait notamment Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France insoumise dont le score n'a pas encore été dévoilé. 

21h18: Matthias Fekl est éliminé dès le premier tour des élections législatives dans la deuxième circonscription du Lot-et-Garonne. L'ancien ministre socialiste n'a obtenu que 17 % des suffrages, troisième derrière Alexandre Freschi, candidat de La République en marche (28,39 %) et Hélène Laporte, du Front national (20,32 %).

21h10: Louis Aliot est arrivé en tête dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales avec 30,8% des voix. Il devance Christine Espert, candidate du MoDem qui recueille 29,11%, et Fernand Siré, candidat Les Républicains, avec 13%.

21h07: "Les résultats montrent une très nette avance du parti du président", a reconnu Jean-Luc Mélenchon. Et d'ajouter: "Ils montrent aussi une situation politique totalement instable et en trompe l'œil. Il n'y a pas de majorité pour détruire le Code du travail, pour cajoler les riches et toute chose du programme du président".

21h01: Edouard Philippe s'est réjouit que "malgré l'abstention, vous avez été des millions à redonner votre confiance dans le projet d'Emmanuel Macron". "La France est de retour. Depuis un mois, le président de la République a su incarner la confiance, la volonté et l'audace. Le gouvernement illustre un rassemblement radicalement nouveau. Dimanche prochain, l'Assemblée nationale incarnera le nouveau visage de notre République, une République forte, la République française", a fait savoir le Premier ministre dans une brève allocuation.

20h55: "Dans ma circonscription, j'arrive en tête avec 45% des voix, dont 56% à Hénin-Beaumont. Et j'affronterai la candidate d'En Marche qui fait moins de 20%", s'est réjouit Marine Le Pen.

20h50: Selon des résultats partiels, Bruno Le Maire remporte pour le moment 45,40% des voix autour de sa candidature dans la 1er circonscription de l'Eure. "Vous m'avez donné mon meilleur score du premier tour", a déclaré le ministre et député sortant. 

20h44: Florian Philippot, qui affirme être "largement au second tour" des élections législatives dans la sixième circonscription de Moselle, a reconnu "une déception dans le score" de son parti, dimanche sur France 2.

20h42: "Ces élections législatives n'ont soulevé aucun enthousiasme chez les Français", a dénoncé Marine Le Pen. Et d'ajouter: "Les électeurs patriotes doivent donc massivement se rendre aux urnes dimanche. Une forte mobilisation doit pouvoir nous apporter plusieurs victoires, ce qui est essentiel. Il faut qu'il y ait une opposition à la politique d'Emmanuel Macron".

20h40: "Moins d’un Français sur deux s’est exprimé, ce niveau d’abstention témoigne de fractures dans la société française", a déclaré François Baroin. Pour le maire de Troyes, "les fractures observées, lors de la présidentielle ne sont pas effacées. Le débat est indispensable. Les Français aspirent à la clarté. Il reste une semaine pour mettre en lumière les différences qui existent entre les candidats LREM et nos candidats. Il nous faut débattre projet contre projet".

20h31: L'ancien candidat à la présidentielle Jean Lasalle arrive en deuxième position avec 17,7%, derrière Loïc Corrégé (LREM) avec 25,4%.

20h29: "Avec 50%, l'abstention atteint un niveau historique jamais atteint depuis 1958", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis, candidat aux législatives à Paris. Et d'ajouter: "Le premier tour est également marqué par le recul sans précédent de la gauche et notamment du parti socialiste. Tout indique que la majorité absolue est acquise pour la République en marche. Le second tour sera celui de l'amplification ou de la diversification".

20h20: Julien Dray admet "une crise politique profonde", appelle à "refonder l'identité" du PS sur France 2. 

20h18: Alors que son parti Debout la France peine à dépasser les 1,10%, Nicolas Dupont-Aignan remet en cause la légitimité de la prochaine Assemblée au regard de l'abstention. 

20h12: Selon des résultats partiels, fondés sur les dépouillements de 22 communes sur 70, Richard Ferrand a totalisé 34% des suffrages exprimés sur son nom, devant les 19% réunis par la candidate Les Républicains. 

20h10: Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a estimé sur TF1 qu'il y a une "volonté des Français d’être cohérents, de donner aux Français une majorité", soulignant toutefois que c'est "une élection en deux tours, il faut rester mobiliser. Chacun travaille à la mobilisation de nos citoyens". Et d'ajouter: "Les autres ministres et moi-même sommes sereins, moi je suis aux alentours de 45 %" (dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence).

20h08: Selon les premières estimations, avec son résultats, le Front national peut envisager entre 3 et 10 députés, soit pas assez pour former un groupe parlementaire.

20h03: Au vu de ces résultats, La République en Marche pourrait obtenir entre 390 et 430 députés à l'Assemblée nationale.

20h02: Les premiers résultats officiels sont tombés.

La République en Marche/Modem: 32,2% - Les Républicains/UDI: 21,5 % - Front national: 14% - La France insoumise: 11% - Parti socialiste/Radicaux de gauche: 10,2 % - Parti communiste: 3% - Europe/Ecologie-Les Verts: 3 %

20h: Il est 20h, les premières estimations officielles sont tombés: la République en marche est largement en tête au soir du premier tour. 

19h58: De nombreuses forces de l'ordre ont été déployées aux abords de la salle d'Hénin-Beaumont où se réunissent le Front national, et sa candidate Marine Le Pen, pour suivre la soirée électorale. 

19h55: Le Premier ministre est en route pour l'Élysée, d'où il va suivre la soirée électorale avec Emmanuel Macron. 

19h53: Dans les QG de campagne des différentes formations en lice pour ces législatives, on attend les résultats avec impatience et anxiété. 

19h51: Les premiers résultats officiels seront dévoilés dans moins de 10 minutes.

19h44: Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, prendra ce soir la parole à 20h30 pour commenter les résultats. 

19h32: L'abstention atteint le chiffre record de 50,2%.

19h30: Plus qu'une demi-heure à attendre avant l'annonce des premiers résultats officiels.

19h17: Gérard Collomb est "aux côtés des services de la Place Beauvau qui veillent au bon déroulement du scrutin", a-t-il fait savoir surTwitter

19h04: Une nouvelle vague de fermeture de bureaux de vote à eu lieu à 19h.

18h58: Alors que de nombreux bureaux de vote ont fermé leurs portes à 18h, les dépouillement en cours pour faire remonter des résultats fiables pour les premiers résultats officiels dévoilés à 20h.

18h51: Selon une estimation Ipsos/Sopra Steria, l'abstention au premier tour des élections législatives atteindrait 50,2 % au niveau national, contre 42,78 % en 2012. Il s'agirait d'un record sous la Ve République.

18h46: Les premières estimations présentés comme fiables commencent à être dévoilées par la presse étrangère. Lire notre article sur le sujet en cliquant ici

18h41: A Paris, ce dimanche, la participation était en recul, 36,59% des électeurs s'étant déplacés à 17h, contre 40,22% il y a cinq ans. Néanmoins, les bureaux de vote parisiens restent ouvert jusqu'à 20h.

18h29: A contrario les mauvais élèves de la participation sont la Seine-Saint-Denis (24,74%), le Val-d’Oise (32,92%), les Alpes-Maritimes (34,17%), la Moselle (34,90%) et l'Aisne (34,93%).

18h21: A 17h, les départements où on a le plus voté sont la Corrèze (52,36%), le Gers (51,23%), les Côtes-d’Armor (48,93%), le Creuse (48,73%) et la Haute-Vienne (48,4%).

18h05: Les premiers bureaux de vote ont fermés leur portes à 18h. Les bureaux des métropoles pourront en revanche rester ouverts jusqu'à 20h. 

18h: Sur Twitter, Manuel Valls a tenu a apporté sa "gratitude à tous les élus,à tous les assesseurs et aux agents communaux qui tiennent les bureaux de vote et font vivre notre démocratie".

17h47: L'abstention finale atteindrait 50% selon l'Ifop, 50,5% selon Ipsos et 51% selon Elabe, selon des estimations publiées à trois heures de la fermeture des derniers bureaux de vote dans les grandes villes, à 20 heures.

17h38: Les amateurs de tennis vont pouvoir aller remplir leur devoir citoyen après la victoire expéditive de Rafael Nadal en finale du tournoi de Roland-Garros. L'Espagnol a balayé le Suisse Stan Wawrinka en trois sets 6-2, 6-3, 6-1.

17h19: D'après une estimation Elabe pour BFMTV, la participation pour le premier tour des élections législatives est estimée à 49% à 20 heures. 

17h05: Le taux de participation à 17h est en forte baisse par rapport aux législatives de 2012 où il s'élevait à 48,31%. Tout comme en 2007, où la participation était de 49,28%.

17h: Le taux de participation pour le premier tour des élections législatives est de 40,75% à 17h. 

16h54: À Saint-Louis à La Réunion, la mairie et les médias locaux ont rapporté... des "actes de sorcellerie" devant un bureau de vote. "Des photos d’un candidat aux élections législatives, des citrons, du safran et autres objets ont été placés sur des feuilles de bananiers" précise le site Linfo.re.

16h38: A l'occasion du premier tour des élections législatives, le ministère de l'Intérieur a déployé 50.000 policiers et gendarmes ainsi que les militaires de l’opération Sentinelle sécuriseront près de 67.000 bureaux de vote.

16h27: Les horaires de fermeture des bureaux de vote pour le premier tour des élections législatives diffèrent un peu de celles de la présidentielles. En effet, la majorité des bureaux fermeront leurs portes à 18h au lieu de 19h. Lire notre article détaillé sur le sujet en cliquant ici

16h14: Un nouveau point sur le taux de participation à cette élection législative sera dévoilé à 17h par le ministère de l'Intérieur.

16h01: Une certitude pour ce scrutin, le renouvellement de l'Assemblée est assuré avec près de 40% des députés sortants qui ne se représentent pas et l'entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul des mandats.

15h41: A noter que le hashtag le plus utilisé sur Twitter pour parler des élections législatives comporte une grosse faute d'orthographe: #legistatives2017.

15h16: Le ministère de l'Intérieur a partagé sur son compte Twitter une "fiche pratique" pour expliquer aux enfants l'utilité des élections législatives. Nombre de députés, mode de suffrage, rôle des parlementaires... La note explique en sept points l'enjeu du scrutin. 

15h: C'est la règle édictée par le président Emmanuel Macron: les ministres battus aux élections législatives devront abandonner leur poste au gouvernement. Bruno Le Maire, Marielle de Sarnez, Mounir Mahjoubi, Richard Ferrand, Gerald Darmanin et Annick Girardin sont concernés.

14h34: Si ce prendre en selfie dans l'isoloir n'est pas interdit, il est cependant déconseillé de s'adonner à cette pratique. Lire notre article sur le sujet en cliquant ICI.

14h14: La plupart des personnalités ont effectué leur devoir électoral dans la matinée, dont le président Emmanuel Macron au Touquet (Pas-de-Calais), entouré d'une foule de curieux. L'ancien chef de l'Etat François Hollande, tel un citoyen ordinaire, a voté dans son fief corrézien de Tulle.

14h06: L'abstention finale, évaluée entre 40% et 51% dans les dernières enquêtes, pourrait atteindre un niveau record sous la Ve République, ce qui introduit un élément d'incertitude pour ces législatives.

13h59: Cédric Villani a voté à Orsay ce dimanche matin. Le mathématicien est candidat de la République en marche dans la 5e circonscription de l’Essonne.

13h34: Quelques couacs étaient observés dans certains bureaux, par exemple à Besançon où les noms des candidats sur les bulletins ne correspondaient pas à ceux des professions de foi reçues par courrier.

13h20: Rappel du mode de scrutin - Si aucun des candidats ne dépasse les 50% au premier tour, les deux premiers sont automatiquement qualifiés pour un second tour, tout comme ceux qui dépassent 12,5% des inscrits - même en troisième ou quatrième position - peuvent se maintenir au second tour. Au second tour, est élu celui qui remporte le plus de voix quelle que soit la participation.

13h11: Nicolas Sarkozy, plutôt discret pendant la campagne des législatives, a voté dans le 16e arrondissement de Paris en fin de matinée. 

13h06: Les électeurs ultramarins d'Amérique, consultés dès samedi 10, se sont pour la plupart moins mobilisés qu'il y a cinq ans, à l'exception de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon (59% de participation), où la ministre des Outres-Mer Annick Girardin (PRG), a été mise en ballottage. En 2012, elle avait été élue dès le premier tour.

12h56: Dans le Nord, la participation de la mi-journée atteignait 16,55% contre 19,66% en 2012 à la même heure.

12h44: Les départements où les électeurs ont le plus voté en matinée sont le Gers (29,46% de participation à midi), la Corrèze (28,88%), la Creuse (26,22%), l'Indre (26,18%) et le Cantal (25,52%).

12h38: D'une façon générale la région Ile-de-France se mobilisait peu, avec juste 10,50% de participation en Seine-Saint-Denis à midi, 13,33% dans les Yvelines, 14,36% dans le Val-de-Marne et 15,05% en Essonne, 15,36% en Seine-et-Marne et 16,51% dans le Val d'Oise.

12h28: Le président de la République, Emmanuel Macron, va désormais rejoindre l'Elysée pour suivre le déroulement de l'élection législative mais il doit aussi s'entretenir avec le président Alassane Ouattara.

12h22: Le ministre de l'Economie et député sortant de la première circonscription de l'Eure, Bruno le Maire, a voté dans son fief d'Evreux. 

12h17: A Evry (Essonne), Manuel Valls a glissé son bulletin dans l'urne peu avant midi. 

12h14: Le député sortant (DVG) de Wallis et Futuna, Napole Polutélé, a été réélu dès le premier tour des législatives avec 50,24% des voix, a annoncé ce dimanche la préfecture de ce territoire d'Outre-mer situé dans l'océan pacifique.

12h04: Le taux de participation à la mi-journée est en baisse par rapport aux législatives de 2012 où il s'élevait à 21,06%. Tout comme en 2007, où la participation était de 22,56%.

12h: Le taux de participation pour le premier tour des élections législatives est de 19,24 % à midi. 

11h57: Emmanuel Macron a voté au Touquet en compagnie de son épouse Brigitte. 

11h47: Emmnuel Macron est arrivé à son bureau de vote du Touquet. Le prédident et son épouse ont salué de nombreux badaus et se sont livrés au jeu des selfies.

11h34: Les premiers résultats des Outre-mers, qui ont voté samedi 10, sont tombés. A Terre-Neuve, Annick Girardin, ministre des Outre-mers d'Emmanuel Macron, (LREM) et Stéphane Lenormand (DIV) sont à égalité avec près de 42% de voix. Retrouvez l'ensemble des résulats dévoilés par FranceSoir en cliquant ici.

11h31: Le président de la République, Emmanuel Macron, et son épouse Brigitte ont quitté la villa Jean-Monnet du Touquet piur se rendre au bureau de vote.

11h24: De son côté, c'est à Troyes, ville dont il est maire, que François Baroin a rempli son devoir citoyen.

11h21: Le Garde des sceaux, François Bayrou, a voté à Pau.

11h02: Marine Le Pen (FN), qui se présente pour la troisième à l'élection législative, vient de voter dans son bureau d'Hénin-Beaumont 

11h00: Les chiffres de la participation seront connus dans une heure maintenant. D'après les premières observations, qui n'ont pas valeur d'estimation officielle, le niveau de l'abstention s'annonce très élevé.

10h49: Le président Emmanuel Macron est actuellement dans sa maison du Touquet. Il devrait voter dans son bureau de vote avant midi avant de regagner la capitale.

10h47: Les 530 candidats de La République en Marche, dont très peu sont des députés sortants, ex-socialistes pour la plupart, font face à des adversaires souvent bien implantés localement.

10h12: "Beaucoup moins de monde que pour l’élection présidentielle, il n’y a pas un chat" déclare au micro de la radio Europe 1, une électrice d'un bureau situé danse le lycée Janson de Sailly dans le XVIe arrondissement de Paris.

10h03: Benoît Hamon, le candidat socialiste à la présidentielle, qui a fini largement derrière la barre qualificative pour le second tour, est arrivé à son bureau de vote de Trappes. Il est candidat à sa succession pour la 11e circonscription des Yvelines.

9h55: Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au numérique et candidat dans la 16e circonscription de Paris, a voté. Il doit faire face à 23 autres candidats et à un sortant de taille: Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS.

9h46: L'ancien président de la République François Hollande arrive –à pied– à son bureau de vote dans la ville de Tulle (Corrèze).

9h37: Beau temps, sentiment d'une élection jouée d'avance, inversion du calendrier électoral... Tout semble réuni pour atteindre une abstention record. Depuis le choix de placer les législatives après la présidentielle, la mobilisation n'a cessé de reculer. La participation était de 64% en 2002, 60% en 2007 et 57% en 2012. Une chose est sûre: on sera ce soir loin, très loin même, du record de 1978 et sa participation de... 83%! 

9h25: La ministre des Outre-mer Annick Girardin, qui est candidate à Saint-Pierre-et-Miquelon, est dans une situation délicate à l'issue du premier tour. Elle a obtenu le même score que son adversaire Stéphane Lenormand (Archipel demain), vice-président du conseil territorial (41,59%). En cas de défaite au deuxième tour, la ministre sera obligée de démissionner du gouvernbement d'Edouard Philippe.

9h19: Parmi les candidats qui se présentent au législatives, 42% sont des femmes. Dans l'Assemblée sortante, les femmes ne représentent que 26,9% des députés -155 sur 577- ce qui était cependant un record.

9h04: Un total de 7.882 candidats se présentent au premier tour. C'est environ 1.200 de plus qu'il y a cinq ans. 

8h47: La nouvelle Assemblée nationale promet au moins d'être fortement renouvelée. Pas moins des 40% des sortants ont choisi de ne pas se représenter (ils n'étaient que 20% en 2012). La loi sur le non-cumul des mandats, et la vague possible des candidats LREM ont poussé beaucoup de députés à se rabattre sur leurs mandats locaux.

8h41: Sur les premières images diffusées par les médias, la plupart des bureaux de vote n'ont qu'une faible affluence. Les premiers chiffres de la participation seront connus à midi. Selon les enquêtes d'opinion, l'abstenton pourrait atteindre jusqu'à 50%.

8h31: L'enjeu du vote est d'élire 577 députés à l'Assemblée nationale, dont 11 représentant les Français installés à l'étranger. Chaque circonscription représente environ 125.000 habitants.

8h19: Le Premier ministre Edouard Philippe a voté dans son bureau de vote du Havre, ville dont il était maire jusqu'à sa nomination à Matignon. Il n'a pas glissé de bulletin dans l'urne, son bureau étant l'un de ceux utilisant le vote sur machine.

8h17: Richard Ferrand, le ministre de la Cohésion des territoires et candidat, s'est présenté quasiment dès l'ouverture de son bureau de vote à Motreff, dans le Finistère. 

8h11: L'un des plus gros enjeux du scrutin concerne les scores des membres du gouvernement. Six ministres sont en effet candidats à cette élection législative. Et le président a déjà prévenu: en cas de défaite, la démission sera la seule issue (bien qu'elle ne soit légalement pas obligatoire). Le sort de Richard Ferrand, visé par une affaire, sera particulièrement scruté.

8h: Les bureaux de vote ont officiellement ouverts pour le premier tour des législatives.

Le premier tour des élections législatives se déroule ce dimanche 11 en France métropolitaine et dans certains territoires d'outre-mer (les autres ayant voté samedi 10). Les Français de l'étranger, quant à eux, ont rempli leur devoir citoyen les 3 et 4 juin derniers afin de permettre deux semaines de campagne d'entre-deux-tour pour les candidats qui se sont qualifiés au second tour et qui ont parfois des circonscriptions très étendues.

Ce scrutin est crucial pour Emmanuel Macron, en quête d'une large majorité qui lui permettra de mener ses réformes, à commencer par celle du code du travail, face aux deux partis traditionnels de droite (Les Républicains) et de gauche (Parti socialiste), affaiblis. La nouvelle Assemblée sera profondément renouvelée, notamment parce que plus de 200 députés sortants ne se représentent pas.

Le nouveau président pourrait voir près -voire plus- de 400 députés étiquetés à ses couleurs entrer au Palais Bourbon. Un raz-de-marée presque sans équivalent sous la Ve République, comparable au plébiscite en faveur du général De Gaulle en juin 1968. Les perdants annoncés, du PS à LR en passant par la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, misent toutefois sur un sursaut de leurs électorats respectifs, voire sur une abstention record qui pourrait rebattre les cartes.

De son côté, après un score historique à la présidentielle (33,9%), moins élevé cependant que dans ses ambitions, l'extrême droite conduite par Marine Le Pen compte sur ses 10,7 millions d'électeurs pour s'installer comme "la première force d'opposition".

Plus qu'un heure avant la fermeture des dernier bureaux de vote.


Commentaires

-