EN DIRECT - Bernard Cazeneuve, nouveau Premier ministre, rappelle son "indéfectible amitié" avec Manuel Valls

EN DIRECT - Bernard Cazeneuve, nouveau Premier ministre, rappelle son "indéfectible amitié" avec Manuel Valls

Publié le :

Lundi 05 Décembre 2016 - 11:53

Mise à jour :

Mardi 06 Décembre 2016 - 20:46
©Miguel Medina/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Manuel Valls a annoncé sa candidature à la primaire de la gauche lors d'une conférence de presse à Evry (Essonne), lundi, à 18h30. Il a également dévoilé son slogan: "Faire gagner ce qui nous rassemble". Ce mardi matin, il a démissionné et a été remplacé par Bernard Cazeneuve.

> C'est la fin du direct pour ce mardi, merci d'avoir suivi la nomination de Bernard Cazeneuve au poste de Premier ministre et la passation avec Manuel Valls sur FranceSoir. Plus d'information à suivre sur FranceSoir.fr.

 

 

18h28

La troisième et dernière passation de ce remaniement ministériel, suite à la démission de Manuel Valls, n'aura lieu que mercredi 7, dans la matinée. Elle concerne André Vallini, Secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie et Jean-Marie Le Guen, Secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le parlement, qui s'échangent leurs fonctions.

17h56

La fonction ne s'annoncera pas de tout repos pour Bruno Le Roux: en tant que ministre de l'Intérieur pour une période certes courte mais stratégique, ce sera à lui de prendre en charge l'organisation des élections (et de leur sécurité) pour 2017.

17h53

Bernard Cazeneuve traverse à pied la cour de la place Beauvau sous les applaudissements nourris de ses anciens collaborateurs, avant de remonter dans la voiture qui l'attend devant la grille.

17h49

"Pour réussir, il faut de la pondération, de l'humilité, de la force et du sens de l'Etat" déclare le nouveau ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, indiquant que, par ses mots, il fait le "portrait" de son prédecesseir Bernard Cazeneuve.

17h44

"Cette maison, je l'ai aimée par dessus tout" déclare Bernard Cazeneuve lors de son discours marquant la passation de son poste de ministre de l'Intérieur avec Bruno Le Roux, le nouveau locataire de la place Beauvau.

17h31

Bruno Le Roux est arrivé place Beauvau. Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre accueille son successeur. Les deux hommes vont s'entretenir dans le ministère de l'Intérieur et feront une allocution une allocution.

17h18

Beaucoup de questions fusent chez les observateurs sur ce que pourra faire Bernard Cazeneuve en seulement cinq mois. Ce dernier a apporté une réponse pour le moins évasive dans son allocution après sa rencontre avec Manuel Valls: "Préparer l'avenir, voilà ce que je vais essayer de faire modestement".

16h42

Manuel Valls est remonté dans sa voiture et a quitté la cour de Matignon. C'est la fin de ses 32 mois à la tête du gouvernement.

16h40

Dans un discours plus long que son prédecesseur, et qui ne cantonnait pas à des thématiques sécuritaires, Bernard Cazeneuve a tenu à faire part de son "indéfectible amitié", et rappelle qu'il a pu "bénéficier" de l'"expérience" et de sa "compréhension".

16h36

"Vous êtes un ami, vous êtes un frère, c'est rare en politique" conclut Manuel Valls à l'encontre de Bernard Cazeneuve.

16h35

Manuel Valls l'assure: "J'ai été un Premier ministre  heureux (...) il n'y a pas d'enfer à Matignon".

16h33

Matignon est "une belle maison (...) où l'on fait beaucoup de choses au service de ses compatriotes" déclare Manuel Valls. 

16h29

Les deux homme sortent et s'approchent des micros pour leur déclaraton.

16h25

L'entretien entre les deux hommes était prévu pour durer une trentaine de minutes. Le nouveau chef du gouvernement, et le nouveau candidat à la présidentielle de 2017 devraient donc très rapidement faire leur sortie.

16h16

Il a déjà été évoqué le fait que Bernard Cazeneuve sera le Premier ministre qui restera le moins longtemps en fonction à Matignon, faisant deux fois plus court que la précédente détentrice du record, Edith Cresson (dix mois). Ce sera aussi douze fois plus court que celui qui, à l'inverse, est resté le plus longtemps en poste: Georges Pompidou, 6 ans et 2 mois et 26 jours) entre 1962 et 1968.

16h02

Des micros sont installés sur le tapis rouge pour une prochaine allocution à la fin de la réunion entre Manuel Valls et Bernard Cazeneuve.

15h59

Bernard Cazeneuve est arrivé à Matignon, vient de descendre de sa voiture et a serré la main de Manuel Valls. Les deux hommes sont ensuite rentrés à l'intérieur de Matignon pour une brève réunion.

15h57

Manuel Valls attend, souriant, l'arrivée de son successeur sur le perron de Matignon

15h55

Le cortège de Bernard Cazeneuve vient de quitter la place Beauvau pour se diriger vers Matignon.

15h52

Selon une information du service politique de Franceinfo, Bernard Cazeneuve, prononcera son discours de politique générale, mardi 13 à l'Assemblée nationale.

15h34

Selon un journaliste d'iTélé présent dans la cour de Matignon, le cadre protocolaire est en train de s'installer, et le tapis rouge est déroulé. La cérémonie protocolaire entre Manuel Valls et Bernard Cazeneuve devrait débuter aux alentours de 16 heures.

15h29

Le député Les Républicains du Rhône Georges Fenech s'est déclaré "inquiet" de la nomination de Bruno Le Roux au poste de ministre de l'Intérieur en lieu et place de Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre. Il estime en effet que le nouveau patron de la place Beauvau est un "profane" en matière de lute anti-terroriste.

14h47

Pour succéder à Bruno Le Roux à la tête du groupe PS de l'Assemblée nationale, un vote aura lieu à bulletin secret, le 13 décembre, à 11 heures, lors de la réunion du groupe socialiste. Guillaume Bachelay, numéro deux du PS et député de Seine-Maritime, et Olivier Faure, porte-parole du PS et élu de Seine-et-Marne font figure de favoris.

14h32

Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre, prononcera un discours de politique générale mardi prochain à l'Assemblée nationale, le 13 décembre.

13h42

La cérémonie de passation au minsitère de l'Intérieur entre Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre, se déroulera ce mardi à 17h30.

12h54

Finalement la passation de pouvoir entre Bernard Cazeneuve et Manuel Valls, qui devait initialement avoir lieu à 17h à Matignon, aura lieu à 16h.

12h45

Georges Fenech, député du Rhône et ancien président de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015, a fait part de son "étonnement" quant à la nomination de Bernard Cazeneuve en plein état d’urgence.

12h28

"J'ai refusé le ministère de l'Intérieur car je suis maire de Dijon et président du Grand Dijon. Je suis heureux dans cette fonction" a expliqué François Rebsamen sur RMC confirmant ainsi les rumeurs qui couraient à son sujet. 

12h12

Selon les informations de FranceSoir, Seybah Dagoma, députée de Paris, devrait prendre la direction du groupe PS à l'Assemblée nationale avec le départ de Bruno Le Roux au ministère de l'Intérieur. Il s'agira d'un intérim avant un vote interne des députés PS pour désigner leur nouveau patron. Olivier Faure, porte-parole du Parti socialiste et vice-président du groupe PS à l'Assemblée, devrait se présenter pour succèder au nouveau locataire de la place Beauvau.

12h05

Un pot de départ est actuellement organisé à Matignon entre Manuel Valls, son cabinet et le personnel de l'hôtel. 

12h02

Première déclaration de François Hollande depuis le remaniement de ce matin. En déplacement à Villepinte, le président de la République a rappelé la nécessité du gouvernement de "rassurer" et de "protéger". Et d'ajouter qu'il fallait avoir "le souci de la préparation de l'avenir et des générations futures".

11h45

A l'adresse des forces de l'ordre, le député de Seine-Saint-Denis de 51 ans et nouveau ministre de l'Intérieur a dit son "grand respect pour le travail qui est le leur", soulignant l'avoir "déjà évoqué en tant que président de groupe".

11h33

Bruno Le Roux, nouveau ministre de l'Intérieur s'est exprimé brièvement sur sa nomination place Beauvau. "C'est une grande responsabilité dans la période", a-t-il déclaré. 

11h24

La passation de pouvoir entre Manuel Valls et Bernard Cazeneuve aura lieu ce mardi à 17H à l'hôtel Matignon.

11h11

Le chef du PS Jean-Christophe Cambadélis estime que "la France est entre de bonnes mains" avec Bernard Cazeneuve qui cumule les qualités d'"éthique, respect, ancrage et efficacité".

11h02

Invité sur BFMTV, Gilbert Collard, député affilé Front national, s'est montré très critique envers le bilan de Bernard Cazeneuve. "Il est apprécié parce qu'il est terne. Mais quand on voit comment l'insécurité est gérée, quand on en apprend plus sur l'attaque du Bataclan, quand on voit le désarroi des forces de police, il faut arrêter quand même", a-t-il réagi.

10h49

Alors qu'il a longtemps convoité le poste de ministre de l'Intérieur, François Rebsamen, aurait été sollicité lundi par Bernard Cazeneuve pour le remplacer. L'actuel maire de Dijon aurait refusé.

 

10h44

En plein remaniement suite à la nomination de Bernard Cazeneuve au poste de Premier ministre, le site du gouvernement invite les internautes à patienter quelques instants afin de voir la nouvelle composition de l'équipe gouvernementale. 

10h38

André Vallini devient secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, tandis que Jean-Marie Le Guen quitte ce poste pour devenir secrétaire d'Etat chargé du Développement et à la Francophonie. 

10h34

Bruno Le Roux remplace Bernard Cazeneuve au poste de ministre de l'Intérieur.

10h29

Pour son premier déplacement de campagne, l'ex-Premier ministre, Manuel Valls, ira dans le Doubs rendre visite au député Frédéric Barbier. Ce dernier avait remporté la législative partielle de 2015 dans ce département face à un candidat FN contre toute attente. Tout un symbole.

10h22

L'ancien locataire de la place Beauvau finira donc sa carrière politique en apothéose avec sa nomination à Matignon. Bernard Cazeneuve a en effet annoncé, rapportait le journal L'Opinion, qu'il ne souhaitait pas se représenter à la députation en juin prochain, pour se consacrer à une carrière d'avocat.

10h17

Un proche de François Hollande a expliqué à l'AFP la nomination de Bernard Cazeneuve au poste de Premier ministre. "Le choix de Bernard Cazeneuve est celui d'une personnalité qui a une grande expérience d'élu local et national et de l'Etat puisqu'il a exercé plusieurs fonctions ministérielles depuis 2012. C'est aussi le choix d'un Premier ministre qui connaît très bien les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme qui sont les priorités de l'exécutif", a -t-il déclaré sous couvert d'anonymat.

10h12

Le Lab d'Europe 1 a retrouvé une archive amusante sur Bernard Cazeneuve. Il s'agit des images de la première apparition télévisée sur France 3 Aquitaine du nouveau Premier ministre, en 1983. Il militait alors au sein des Jeunes radicaux de gauche en Gironde.

10h01

"Normal, pour terminer son mandat calamiteux, Hollande choisit pour 5 mois un Premier Ministre aux résultats calamiteux. #Cazeneuve", a fustigé sur Twitter Nadine Morano.

9h39

Florian Philippot vient de fustiger la nomination "surréaliste" de Bernard Cazeneuve à Matignon. "Le ministre de l'Intérieur qui a mis les policiers dans la rue et regardé l'islamisme tuer est récompensé" s'est enflammé le vice-président du Front national.

9h36

Première réaction dans l'opposition à la nomination de Bernbard Cazeneuve, celle de François Bayrou. "Bernard Cazeneuve est nommé à Matignon. C'est un homme de qualité: rassurant pour le pays en ces temps troublés", a écrit sur Twitter le maire de Pau. 

9h33

La présidence de François Hollande compte désormais un troisième Premier ministre après Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls. Bernard Cazenueve, 53 ans, a été successivement ministre délégué aux Affaires européennes (2012-2013), ministre délégué Budget (2013-2014) et ministre de l'Intérieur depuis 2014.

9h29

Bernard Cazeneuve remplace donc Manuel Valls à Matignon, comme vient de le confirmer l'Elysée.  "M. Manuel Valls a remis ce jour la démission du gouvernement au président de la République, qui l'a acceptée. Le Président de la République a nommé M. Bernard Cazeneuve Premier ministre et l'a chargé de former le nouveau gouvernement", a indiqué la présidence dans un communiqué sobre. 

9h27

"J'ai nommé Bernard Cazeneuve Premier Ministre et je l'ai chargé de former le nouveau gouvernement", a sobrement tweeté François Hollande.

9h25

Le très aubryste Jean-Marc Germain a tweeté un message de félicitation à Bernard Cazeneuve. "Très heureux de la nomination de  Bernard Cazeneuve comme 1er ministre: un grand homme d'Etat à la tête du gouvernement! #remaniement" , a écrit le député des Hauts-de-Seine.

9h20

La nomination de Bernard Cazeneuve à la fonction de Premier ministre va entrainer un remaniement avec notamment la nomination d'un nouveau ministre de l'Intérieur. L'annonce du nouveau gouvernement interviendra très prochainement. 

9h17

Bernard Cazeneuve est nommé Premier ministre par François Hollande. 

9h05

Les soutiens d'Emmanuel Macron montent au créneau pour tenter de discréditer la candidature de Manuel Valls et la position de leur champion de ne pas participer à la primaire. Sur Twitter, Richard Ferrand, député du Finistère et secrétaire général du mouvement En Marche!, justifie ce choix en assurant que "la bonne primaire, c'est le premier tour de l'élection présidentielle". 

8h43

"Manuel Valls est un homme de projet, qui a une vision sur la société, qui a des intuitions qui sont plus fortes que beaucoup de responsables. C'est le candidat de l'unité, du rassemblement et de l'efficacité pour la gauche de gouvernement", a assuré Jean-Marie Le Guen sur RTL.

8h36

Manuel Valls est actuellement à l'Elysée afin de remettre sa démission et celle de son gouvernement à François Hollande. L'annonce du remaniement pourrait suivre peu de temps après. 

8h34

"J'aurais été plus crédible en prononçant le discours de Manuel Valls", a estimé sur France Inter Benoît Hamon. L'ancien ministre de l'Education nationale a précisé qu'il fallait "regarder qui a théorisé ces gauches irréconciliables".

8h08

Le nom du successeur de Manuel Valls devrait être annoncé peu avant 11h ce mardi matin.

7h46

Le compte Twitter de Manuel Valls a été mis à jour à par ses équipes. La mention "Premier ministre" est désormais remplacé par "Candidat à l'élection présidentielle". 

7h32

Le futur Premier ministre battra, avec un bail de cinq mois, le record du plus bref passage à Matignon, détenu par Édith Cresson, première (et pour l'heure seule) femme à occuper le poste sous la présidence de François Mitterrand avec dix mois entre 1991 et 1992.

7h20

Manuel Valls devrzait démissioner officiellement de ses focntions de Premier ministre ce mardi matin. Les ministres Bernard Cazeneuve (Intérieur), Jean-Yves Le Drian (Défense), Stéphane Le Foll (Agriculture), Marisol Touraine (Santé), Michel Sapin (Economie) ou Najat Vallaud-Belkacem (Éducation nationale) sont régulièrement cités pour lui succéder. 

 

> C'est la fin du direct pour ce lundi, merci d'avoir suivi la déclaration de candidature de Manuel Valls avec FranceSoir. Plus d'information à suivre sur FranceSoir.fr.

 

20h01

Manuel Valls a quitté la ville d'Evry et va passer sa dernière nuit en tant que Premier ministre... et sa première en tant que candidat déclaré pour 2017.

19h45

Interrogé à la volée par des journalistes, Manuel Valls a lancé, à propos de sa candidature, "c'est une belle mais lourde responsabilité".

 

19h35

Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI reprend également à son compte la critique d'un discours qui s'oppose à un bilan négatif. "Difficile pour Valls d'être candidat" estime le centriste, qui soutenait Alain Juppé, battu à la primaire de la droite.

 

19h30

Voir ci-dessous la vidéo du moment où Manuel Valls confirme qu'il sera bien candidat à la présidentielle en 2017.

Manuel Valls: "Je suis candidat à la présidence... par LEXPRESS

19h23

Le statut du compte Twitter de Manuel Valls a été modifié. Il n'est plus "Premier ministre" (bien qu'il n'ait pas formellement remis sa démission), et affiche dorénavant "Candidat à la présidence de la République". En image de fond, son slogan pour cette campagne: "Faire gagner ce qui nous rassemble".

19h10

Après un bain de foule à l'issue de son discours, Manuel Valls a maintenant quitté la salle des mariages de la mairie d'Evry.

19h05

Florian Philippot, vice-président du Front national estime sur son compte Twitter que le discours de candidature de Manuel Valls met en lumière les échecs de son gouvernement, et que c'est "terminé" pour le Premier ministre maintenant candidat pour 2017.

19h01

Manuel Valls aura rendu au début de son discours un hommage rapide à François Hollande qu'il assure avoir servi "en parfaite loyauté" rajoutant: "A François Hollande, je veux dire mon affection, mon émotion. Je veux lui dire la chaleur de mes sentiments. Ils se sont forcés à jamais dans le prix douloureux que notre prix a payé dans ces engagements". Un "off" révélé au grand public par la journaliste de Libération Laure Bretton, vendredi 2, et exhumé ce lundi 5 par Le Lab d'Europe 1 attribuait au Premier ministre, en parlant du président de la République les propos suivants: "Je ne le respecte pas et je ne le supporte plus".

18h53

Manuel Valls termine son allocution, très maîtrisée, sous les applaudissements nourris de son auditoire. Il aura parlé une vingtaine de minutes, sans prononcer une seule fois le mot "primaire".

18h51

"On nous dit que la gauche n'a aucune chance, mais rien n'est écrit. On nous dit que l'extrême droite est qualifiée d'office au second tour, mais rien n'est écrit. On nous dit que François Fillon est déjà président, mais rien n'est écrit (…) Nos vies valent mieux que les pronostics" clame Manuel Valls.

18h47

"L'esprit français est la liberté. Il est indocile et rebelle (…) Cet esprit français je veux l'incarner, le faire respecter, l'entretenir. C'est pour moi une mission fondamentale" annonce Manuel Valls. 

18h44

"Faire gagner ce qui nous rassemble" est également l'inscription qui figure sur le pupitre de Manuel Valls, qui était recouvert avant son allocution. La phrase prononcée clairement dans son discours devrait très probablement être son slogan de campagne.

18h42

Manuel Valls lance un appel à l'union: "J'ai une responsabilité: rassembler. Oui rassembler (...) Je veux faire gagner ce qui nous rassemble".

18h40

"Je veux me battre contre la droite, son candidat, son programme, ses vieilles recettes des années 1980" déclare Manuel Valls.

18h37

Manuel Valls annonce dans la foulée sa démission de son poste de Premier ministre "en accord total avec le président de la République", et qu'il rendra officielle dès mardi.

18h34

"Alors oui, je suis candidat à la présidence de la République!" Manuel Valls a commencé sans détour son discours en évoquant en quelques phrases son attachement à la ville d'Evry, avant d'annoncer sa candidature.

18h32

Manuel Valls fait son entrée dans la salle de la mairie pour faire sa déclaration de candidature.

18h22

La salle de la mairie d'Evry où Manuel Valls doit s'exprimer est maintenant remplie. Le Premier ministre devrait donc faire sa déclaration officielle devant une centaine de personnes qui entoureront son pupitre.

18h13

Manuel Valls va donc annoncer sa candidature alors qu'il est encore Premier ministre. Il sera ainsi le quatrième chef de gouvernement de la Ve République à faire ainsi. Et il devra vaincre alors la malédiction qui frappe les Premiers ministres qui briguent l'Elysée. Que ce soit Jacques Chirac en 1988, Edouard Balladur en 1995 ou Lionel Jospin en 2002, les trois ont connu une défaite cuisante, les deux derniers ne se qualifiant même pas pour le second tour. Mais si Manuel Valls va se déclarer en tant que Premier ministre, il ne le sera pas le jour du vote: sa démission est attendue quasiment dans la foulée de sa déclaration de candidature, probablement mardi 6.

17h52

Manuel Valls qui vient d'arriver à Evry où il fera sa déclaration de candidature à 18h30 devrait d'abord s'entretenir avec Francis Chouat, l'actuel maire de la commune.

17h48

Manuel Valls est arrivé à la mairie Evry, en compagnie de sa femme Anne Gravoin. Selon son entourage, son discours devrait durer moins de quinze minutes.

17h11

Manuel Valls a quitté Matignon, où il était en compagnie de ses proches pour se rendre à Evry, où il fera officiellement acte de candidature à 18h30.

17h04

Signe que la candidature du Premier ministre est loin de faire l'unanimité même à gauche, le hashtag #TSV (pour "tout sauf Valls") a fait son apparition sur le réseau social. Il est notamment employé par ceux qui considèrent que Manuel Valls a fait preuve de déloyauté envers François Hollande.

16h40

Coïncidence, superstition ou réel indice? Plusieurs observateurs pressentent que le prochain Premier ministre pourrait être Marisol Touraine, actuelle ministre de la Santé, ou Najat Vallaud-Belkacem, actuellement à l'Education nationale. Pourquoi? Car leurs agendas officiels, publiés chaque semaine sur le site des ministères en question n'ont pas été réactualisés ce lundi.

16h29

Alors que Manuel Valls n'est toujours pas officiellement candidat, une polémique pourrait déjà apparaître. Martine Aubry, qui n'est pas candidate mais qui reste une personnalité incontournable du PS, a expliqué "je serai présente pour soutenir un candidat qui représente le coeur des valeurs du Parti socialiste". "C'est Manuel Valls?" lui demande-t-on. "Ce n'est pas évident, on va voir", répond-elle avant de mettre fin à la conversation.

15h56

Selon une photo publiée sur le compte Twitter de Jean-Rémi Baudot, une livraison de cartons de vin a été effectuée à Matignon. Manuel Valls y est actuellement auprès de ses proches et de plusieurs soutiens. Un probable pot de départ en perspective...

15h41

Deux élus PS qui soutenaient Martine Aubry en 2011 viennent de publier une tribune appelant à se rallier derrière la candidature de Manuel Valls. Olivier Dussopt, député socialiste de l'Ardèche, et Mathieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle écrivent en effet que Manuel Valls "soit notre candidat à l’élection présidentielle, car il est celui des socialistes qui peut le mieux rencontrer les attentes des Français, réaffirmer la nécessité absolue de solidarité et de protections, permettre à la gauche de gouvernement d'aborder cette échéance avec confiance et un ouvrir un nouveau chemin pour les valeurs de justice, d’égalité, de progrès".

15h19

Manuel Valls est arrivé à Matignon. Il doit y rencontrer ses proches et plusieurs parlementaires qui le soutiennent.

15h

Manuel Valls doit annoncer ce lundi sa candidature à la présidentielle 2017 à 18h30 à Evry. Au cours de sa carrière, le Premier ministre a signé, volontairement ou involontairement, plusieurs phrases qui ont fait grincer des dents dans son camp. 

=> Voir notre article sur le sujet en cliquant ici.

14h51

Arnaud Montebourg a réagi à l'annonce de la candidature de Manuel Valls sur Sud Radio. "Nous aurons une discussion projet contre projet. J'ai quitté le gouvernement sur un désaccord politique majeur, sur la politique d'austérité conduite par le gouvernement de Manuel Valls sous la présidence de François Hollande. Nous pourrons débattre de projets distincts devant le peuple de gauche".

14h40

Alors qu'il vit ses probables derniers jours à Matignon, Manuel Valls doit tenir une réunion à 15h avec ses plus proches collaborateurs et les parlementaires qui le soutiennent.

14h26

Jean-Christophe Cambadélis s'est entretenu avec Manuel Valls avant 13h à Matignon. "J'ai souhaité bonne chance à Manuel Valls et lui ai indiqué que je serais garant de l'unité donc impartial. #Primaire", a tweeté le premier secrétaire du Parti socialiste. 

13h59

La déclaration que fera Manuel Valls à 18h30 sera "solennelle, grave, mais aussi populaire et chaleureuse, dans toute la diversité de la ville d'Evry" promet Francis Chouat, l'actuel maire de la préfecture de l'Essonne. C'est lors de cette prise de parole que le Premier ministre annoncera sa candidature à la primaire de la gauche et donc à la présidentielle de 2017.

13h46

Manuel Valls est en pleine entrevue avec François Hollande à l'Elysée. La réunion était prévue de longue date, elle correspond au traditionnel déjeuner que prennent tous les lundis le Premier ministre et le Président de la République. Il devrait s'agir de la dernière de ces rencontres. Selon toute vraisemblance, Manuel Valls va dévoiler à François Hollande la teneur du discours qu'il prononcera à 18h30.

13h27

La candidature à la primaire de la gauche de Manuel Valls est plutôt bien vue. Selon un sondage Ifop publié dimanche dans Le Journal du Dimanche, avec 45% des suffrages, il est la personnalité préférée des sympathisants de gauche pour devenir le candidat du PS à l'élection présidentielle devant Arnaud Montebourg (25%), Benoît Hamon (14%), Marie-Noëlle Lienemann (8%), Gérard Filoche (5%), François de Rugy (2%) et Jean-Luc Bennahmias (1%).

12h46

Avec la démission attendue du gouvernement dans le sillage du probable départ de Manuel Valls de Matignon, l'état d'urgence post-attentats, en vigueur depuis le 13 novembre 2015 et devant être prolongé en principe jusqu'à la présidentielle, s'arrêtera quinze jours après, mais pour reprendre aussitôt.

12h39

Jean-Christrophe Cambadélis a rejoint Matignon pour une entrevue avec Manuel Valls.

12h37

D'après plusieurs journalistes politiques dont Benjamin Sportouch, rédacteur en chef adjoint du service politique de RTL, Najat Vallaud-Belkacem aurait rencontré François Hollande en tête-à-tête dimanche. De là à y voir une future nomination au poste de Première ministere...

12h26

Samedi 3, a eu lieu la convention de lancement de la Belle Alliance Populaire, portée par Jean-Christophe Cambadélis. Le meeting a rassemblé péniblement 2.500 participants sur les 10.000 prévus. Pas d’Arnaud Montebourg ni de Benoît Hamon dans les rangs de la salle des congrès du XIXe arrondissement de Paris. Pas non plus de Manuel Valls qui devait normalement y faire un discours. 

12h14

De son côté, Marie-Noëlle Lienemann, député de Paris et candidate à la primaire de la gauche, a lancé un appel à Arnaud Montebourg et Benoît Hamon dans une lettre ouverte publiée sur Libération. Elle appelle à une candidature commune portant un projet alternatif. "Je suis prête à prendre mes responsabilités pour que tout le monde se mette d'accord pour une candidature unique", a-t-elle assuré.

11h40 

Avec la démission attendue du gouvernement dans le sillage du probable départ de Manuel Valls de Matignon, l'état d'urgence post-attentats, en vigueur depuis le 13 novembre 2015 et devant être prolongé en principe jusqu'à la présidentielle, s'arrêtera quinze jours après, mais pour reprendre aussitôt.

"Valls annonce beaucoup mais n'est que dans la posture. En n'agissant pas ensuite, il est dans l'imposture", a réagi sur LCI Florian Phillipot sur la candidature du Premier ministre à l'élection présidentielle.

11h23

"Coïncidence: le même jour où l'Insee annonce 130.000 pauvres supplémentaire (+0,2%) en 2015, Manuel Valls annoncera sa candidature" a raillé sur Twitter Alexis Corbière, soutien de Jean-Luc Mélenchon.

10h52

Selon le journaliste de BFMTV Jean-Rémy Baudot, l'hôtel de Matignon a reçu ce matin une livraison de... cartons.

10h16

Gérard Filoche, candidat à la primaire socialiste pour incarner une ligne très à gauche, a établit un parrallèle subtil entre Manuel Valls et Matteo Renzi, le Premier ministre italien qui a démissionné après la victoire du "non" au référendum italien sur la Constituion. "No" a tweeté l'ancien inspecteur du travail, accompagné d'une photo des deux hommes s'enlaçant.

9h35

"9 millions de pauvres, 6 millions de chômeurs, ca mérite bien une candidature", s'est enflammé sur Twitter l'élu PCF de Paris Ian Brossat, pointant du doigt Manuel Valls.

9h14

Parmi les noms circulant pour succéder à Manuel Valls, ceux des ministres Bernard Cazeneuve (Intérieur), Jean-Yves Le Drian (Défense), Stéphane Le Foll (Agriculture), Marisol Touraine (Santé) ou Najat Vallaud-Belkacem (Education nationale).

Un conseiller d'un poids lourd gouvernemental tablait dimanche sur M. Cazeneuve, ne voyant "pas d'alternative". Une autre source gouvernementale ne voyait "que Cazeneuve ou Le Drian", avec un avantage au second qui pourrait plus facilement "cumuler" sa casquette actuelle avec Matignon.

8h45

Toujours fâché, Stéphane Le Foll n'exclut pas de ne pas apporter son soutien à celui qui sortira vainqueur de la primaire de la gauche. "Je veux voir les grands enjeux, les lignes directrices. Je ne suis pas là pour annoncer un soutien, mais pour voir ce qui nous fera gagner", a-t-il lâché ce lundi matin sur France Inter.

8h36

Visiblement Stéphane Le Foll a appris la décision de Manuel Valls par voix de presse et n'a guère apprécier la chose. "Ça n'est pas une surprise. J'ai appris ça dans la voiture, ce matin. Je ne suis pas fâché du tout, mais il n'appelle pas son porte-parole pour annoncer sa candidature à la présidentielle" a réagi le porte-parole du gouvernement sur France Inter.

8h02

Selon toute vraisemblance, ce lundi pourrait également marquer le dernier jour de Manuel Valls au poste de Premier ministre de François Hollande, fonction qu'il occupe depuis le 31 mars 2014, remplaçant Jean-Marc Ayrault.

7h46

Une semaine pile après un déjeuner à haute tension et quatre jours après le renoncement présidentiel, François Hollande et Manuel Valls se retrouveront pour déjeuner à 13h à l'Elysée. Comme tous les lundi, les deux hommes partageront une côte de bœuf.

7h30

L'information vient d'être révéler par le services de presse de Matignon: le Premier ministre Manuel Valls va annoncer sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 depuis la mairie d'Evry dans l'Essonne.

 

Manuel Valls doit démissionner de son poste de Premier ministre ce mardi matin.


Commentaires

-