EN DIRECT - Primaire de la droite: Nicolas Sarkozy éliminé, François Fillon grand vainqueur, Juppé veut "continuer le combat"

EN DIRECT - Primaire de la droite: Nicolas Sarkozy éliminé, François Fillon grand vainqueur, Juppé veut "continuer le combat"

Publié le :

Samedi 19 Novembre 2016 - 16:29

Mise à jour :

Lundi 21 Novembre 2016 - 00:08
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jour-J pour la primaire de la droite, dont le premier s'est déroulé ce dimanche en France métropolitaine et dont François Fillon est le grand vainqueur annoncé, tandis que Nicolas Sarkozy pourrait être éliminé dès ce dimanche soir. Participation, premières tendances, événements: suivez en direct les dernières informations et l'évolution de la situation avec "FranceSoir".

C'est la fin de ce direct dédié au premier tour de la primaire de la droite de ce dimanche 20 novembre. Un scrutin hautement surprenant qui voit donc l'élimination de Nicolas Sarkozy, qui recueille seulement 20,7% des voix selon les derniers résultats provisoires portant sur le dépouillement de 90% des bureaux de vote. Pourtant donné favori pour se qualifier pour le second dimanche de vote aux côtés d'Alain Juppé, l'ancien président a accepté sa défaite et décidé par conséquent de se retirer de la vie publique.

Le maire de Bordeaux accède pour sa part au second tour mais, avec 28,4% des suffrages, est largement distancé par François Fillon, ancien troisième, voire quatrième, homme de la primaire selon les sondages. Le député de Paris et ancien Premier ministre écrase la concurrence avec 44,2% des voix, se payant même le luxe de tutoyer la victoire au premier tour...

L'autre enseignement de ce dimanche est la participation massive qui, avec plus de quatre millions d'électeurs, semble avoir clairement joué en défaveur de l'ancien président. La dynamique est désormais pour François Fillon qui, après avoir vu Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy appeler à voter pour lui, soit un réservoir potentiel de près d'un tiers des électeurs (!) semble avoir course gagnée. Et s'il y a encore quelques semaines c'était à Alain Juppé que la victoire semblait tendre les bras, c'étaient alors les sondages qui parlaient. Tandis que ce dimanche ce sont les urnes qui ont livré leur verdict.

 

Merci d'avoir suivi cette journée électorale historique à plus d'un titre sur FranceSoir.fr. La rédaction vous souhaite une excellente fin de soirée et vous dit à très vite sur notre site pour suivre l'actualité!

 

23h50

Avec un peu plus de 3,8 millions de bulletins dépouillés sur 9.272 bureaux de vote (90%), le rapport de force semble définitivement figé. François Fillon est bien le grand vainqueur du premier tour de la primaire de la droite . Avec 44,2% des suffrages, il distance largement un Alain Juppé lui aussi qualifié pour le second tour (28,4%). Nicolas Sarkozy est donc le grand perdant de ce scrutin (20,7%). Loin derrière NKM est la première femme et le quatrième homme (2,6%) et devance Bruno Le Maire (2,4%), Jean-Frédéric Poisson (1,5%) et enfin Jean-François (0,3%).

23h44

"Le score que j'ai réalisé est une déception pour moi" a concédé Jean-François Copé qui n'a réuni que 0,3% des électeurs. Le député-maire de Meaux assure qu'il va "continuer mon engagement politique". Et d'ajouter: "demain je réunirai mes amis et je prendrai ma décision pour le second tour".

23h32

Voici les résultats partielles, pour 9.138 bureaux dépouillés (sur 10.229 bureaux au total), publiés par la Haute autorité de la primaire, pour un total 3,74 million d'électeurs. François Fillon reste à 44,1% devant Alain Juppé à 28,4% et Nicolas Sarkozy à 20,7%. NKM consolide sa quatrième place à 2,6% devant Bruno Le Maire (2,4%). 

23h24

Nadine Morano a annoncé sur Twitter qu'elle soutiendra François Fillon au second tour de la primaire de la droite. "Dès ce soir, j'apporte tout mon soutien à Francois Fillon qui portera nos couleurs et une véritable espérance pour le Peuple de France".

23h15

Arrivé sixième a cette élection, Jean-Frédéric Poisson, a réagi sur Twitter aux résultats de la primaire. "Tout ne s'arrête pas aujourd'hui! Le chemin continue, de nombreuses échéances nous attendent!" a tweeté le président du parti chrétien-démocrate qui n'a pas appelé à voter pour l'un des ses concurrents pour l'instant.

23h07

Il reste un tout petit peu moins de1.000 bureaux de vote à dépouiller, alors qu'un peu plus de 3,6 millions de bulletins ont été enregistrés par la Haute autorité de la primaire. Le chiffre de plus de 4 millions de votants qui se sont déplacés pour cette élection semble particulièrement envisageable.

23h03

L'institut de sondage OpinionWay a dévoilé une première enquête qui donne François Fillon large vainqueur du second tour. En tête au premier tour, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy obtient 56% des intentions de vote contre 44% pour Alain Juppé. Le député de paris capterait les deux tiers des voix que Nicolas Sarkozy a obtenu au premier tour.

23h

De nouveaux résultats provisoires de 8.890 bureaux dépouillés ont été dévoilé, concernant plus de 3,5 millions de votants. L'exceptionnel score de François Fillon continue de grossir à 44,1% devant Alain Juppé à 28,3% des suffrages. Nicolas Sarkozy peine à se maintenir à 20,9% de voix. 

22h52

Alain Juppé prend à son tour la parole. "Je me réjouis du succès qu'a rencontré cette primaire", salue à son tour le maire de Bordeaux dernier des ténors à prendre la parole. "J'ai décidé de continuer le combat!", annonce-t-il, tordant le coup à une rumeur qui annonçait qu'il pourrait se retirer au bénéfice de François Fillon dès ce dimanche soir.

Il veut ainsi "rassembler les Français pour faire barrage au Front national", notamment, puis de vanter la modernité des réformes qu'il veut engager "sur le chemin d'une nouvelle croissance". Puis de remercier Nathalie Kosciusko-Morizet de son soutien (elle a appelé à voter pour lui au second tour quelques minutes auparavant).

"Le combat recommence demain. Ce premier tour est une surprise, dimanche prochain sera une autre surprise", conclut le maire de Bordeaux.

22h46

François Fillon prend la parole. Le député de Paris, vainqueur très largement du premier tour de la primaire de ce dimanche salue "celles et ceux qui ont compris l'importance" de ce scrutin dont il rappelle qu'il s'est battu pour qu'il puisse avoir lieu.

Il salue la forte participation de ce dimanche "une vague qui démontre l'intérêt des citoyens pour leur pays" et se dit porté par ceux qui veulent "redresser la France" et "acceptent un langage de vérité", rappelant qu'il a déjoué tous les pronostics. Après une attaque contre le quinquennat de "l'échec" de François Hollande, François Fillon en appelle au rassemblement des électeurs de la droite et du centre.

Saluant un premier tour "digne et responsable", François Fillon a un mot pour les éliminés de ce dimanche, dont Nicolas Sarkozy auquel il réserve "une pensée particulière (à lui) qui a été le président de la France". 

22h39

Derrière François Fillon (44,1%) et Alain Juppé (28,2%) dont il est acquis à ce stade, bien que ce ne soit pas encore officiel, qu'il sont les deux qualifiés pour le second tour de la primaire, Nicolas Sarkozy chute encore avec désormais 21% des suffrages.

Dans le match pour la quatrième place NKM est passée devant Bruno Le Maire. Mais le match reste serré puisque tous deux sont à 2,5% des voix, la députée de l'Essonne ne dépassant son collègue de l'Eure que de 1.655 bulletins (elle en avait toutefois 59 de retard au dernier comptage provisoire).

Ces résultats portent désormais sur près de 3;5 millions de suffrages et 8.700 bureaux de vote. Un peu plus de 1.500 bureaux, els plus gros, restent à dépouiller.

22h36

Nathalie Kosciusko-Morizet annonce qu'elle appelle à voter pour Alain Juppé au second tour de la primaire de dimanche prochain 27 novembre. 

22h31

A propos de l'annonce de Nicolas Sarkozy ressemblant fort à un (nouveau) retrait de la vie politique ("Il est donc temps pour moi d'aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques"), Jean-Pierre Raffarin commente: "Vous savez en politique, j'ai vu beaucoup de choses et je serai prudent sur la question des départs".

22h25

L'intégralité des résultats encore provisoires après dépouillement de plus de 3,2 millions de bulletins (80% des bureaux de vote).

- François Fillon 44 %

- Alain Juppé 28,1 %

- Nicolas Sarkozy 21,1 %

- Bruno Le Maire 2,5 %

- Nathalie Kosciusko-Morizet 2,5 %

- Jean-Frédéric Poisson 1,4 %

- Jean-François Copé 0,3 %

22h19

Alors que Nicolas Sarkozy vient de reconnaître sa défaite (voir ci-dessous), enlevant tout suspense à la fin de ce premier tour de la primaire de la droite, la Haute autorité continue à actualiser les résultats provisoires du scrutin.

Sur un total de 3,2 millions de bulletins dépouillés dans 8.400 bureaux de vote, le rapport de force se maintient, et se creuse même en défaveur de Nicolas Sarkozy. François Fillon est ainsi à 44%, Alain Juppé à 28,1% et l'ancien président à 21,1%, soit sept points derrière.

NKM et Bruno Le Maire sont désormais à égalité à 2,5% des voix, le député de l'Eure n'ayant plus que 59 bulletins d'avance sur sa rivale pour la quatrième place.

22h16

"Il est donc temps pour moi d'aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques", ajoute Nicolas Sarkozy en forme de (nouvel) adieu à la vie politique. Puis de conclure, très solennel et semblant presque apaisé, soulagé: "bonne chance à la France".

22h12

"Je veux féliciter François Fillon et Alain Juppé, qui sont qualifiés pour le second tour. J'ai beaucoup d'estime pour Alain Juppé mais mes choix sont plus proches de ceux de François Fillon. (...) Je voterai donc pour lui au second tour de la primaire". Par ces mots, Nicolas Sarkozy reconnait sa défaite au premier tour de la primaire de la droite et appelle à voter pour François Fillon au second tour de dimanche prochain 22 novembre.

22h09

"J'ai voulu les primaires, elles sont un succès incontestable. La page des guerres fratricides de notre famille est je l'espère de l'histoire ancienne", entame un Nicolas Sarkozy très calme et posé depuis son QG parisien. 

22h07

Nouvelle actualisation des résultats. Sur 2,95 millions d'électeurs qui ont voté dans 7.948 bureaux, François Fillon est toujours en tête à 43,9% des voix devant Alain Juppé à 27,9%. Le score de Nicolas Sarkozy continue de chuter à 21,4%.  Bruno Le Maire et NKM se tiennent dans un mouchoir de poche pour la quatrième place (2,5 contre 2,4).

22h

A Neuilly-sur-Seine, pourtant son fief, Nicolas Sarkozy est laminé par ses deux principaux adversaires. Il ne recueille que 15,5% des suffrages, loin derrière Alain Juppé (33%) et surtout François Fillon qui engrange 43,7% des voix. 

21h56

Ce sont désormais plus de 2,6 millions de bulletins qui ont été dépouillés dans 7.365 bureaux de vote, soit plus de 70%. François Fillon caracole toujours largement en tête avec 43,7% des voix, devant Alain Juppé (27,8%) et Nicolas Sarkozy (21,7%). Il ya donc désormais plus de 6 points d'écart entre le maire de Bordeaux et l'ancien président de la République, contre 5 points lors de la dernière actualisation. A moins d'une surprise, le rapport de force semble donc en train de se fixer.

Suivent Bruno Le Maire (2,6%) et NKM (2,5%), dans un duel qui ne cesse de se resserrer, puis Poisson (1,4%) et Jean-François Copé (0,3%).

21h52

François Fillon, est sorti de chez lui pour se rendre à son QG parisien. Peu expressif à son ordinaire, il affichait un large sourire avant de monter dans sa voiture, alors qu'il vient d'enregistrer le ralliement de Bruno Le Maire.

21h50

Concernant le vote des quelque 60.000 Français de l'étranger inscrits pour cette primaire de la droite, Alain Juppé arrive en tête avec 45,5% des suffrages devant François Fillon à 37,8%. De son côté Nicolas Sarkozy recueille... 8,7% des voix. 

21h47

François Fillon, donné quatrième homme de cette primaire à droite il y a quelques semaines, caracole en tête des votes ce dimanche soir. Tant et si bien qu'il flirte même avec l'élection directe au premier tour à 50% des voix. 

21h44

Nicolas Sarkozy ne devrait pas tarder à prendre la parole depuis son QG parisien, selon son entourage.

21h42

Ce sont désormais plus de 2.150.000 bulletins, soit environ de la moitié, qui ont été dépouillés dans près de 6.500 (60%) bureaux de vote. Il reste toutefois encore  à dépouiller les bureaux des grands centres urbains, dans lesquels le vote s'est poursuivi jusque tard et où l'affluence explique le temps que mettent les assesseurs à ouvrir toutes les enveloppes.

21h39

Nouvelle actualisation des résultats partiels. La tendance se confirme: François Fillon est largement en tête avec 43,5% des voix (près d'un million de bulletins), Alain Juppé compte désormais plus de cinq points d'avance sur Nicolas Sarkozy (respectivement 27,6% et 596.807 contre 22,1% et 476.352).

Derrière, l'écart se resserre toujours entre Bruno Le Maire (2,7%, 58.081) et NKM (2,4%, 51.821).

21h35

Cette primaire de la droite est "un succès historique pour notre famille politique" a estimé Bruno Le Maire avant de remercier ses soutiens et les organisateurs de cette élection. "Nous avons fait le pari du renouveau, une majorité de Françaises et de Français ont fait un autre choix" a-t-il concédé. Et d'ajouter à la fin de son discours: "je voterais pour François Fillon au second tour de la primaire".

21h32

Le site internet de François Fillon pour la présidentielle 2017 est hors service. Ce qui pourrait être dû à une trop grande affluence, témoignage de l'enthoussiem que suscite le député de Paris. 

21h30

Florian Philippot ne boude pas son plaisir à l'annonce des premiers résultats de la primaire."Sarkozy a peut-être été sanctionné par le fait de faire les mêmes promesses sans jamais les tenir" s'est amusé le vice président du FN sur i>Télé. Et d'ajouter satisfait: "les électeurs du FN, comme on leur avait conseillé, ne sont pas vraiment allés voter". 

21h28

Les résultats provisoires du premier tour de la primaire de la droite, sur plus d'un million et demi de bulletins dépouillés dans plus de la moitié des bureaux:

21h26

Si Alain Juppé semble prendre un peu d'avance sur Nicoals Sarkozy, son camp ne se permet aucun triomphalisme. Même si certains le voit déjà au second tour. "Si nous sommes face à Francois Fillon, c'est probablement plus compliqué que face à Nicolas Sarkozy mais plus intéressant..." a expliqué aux journalistes Maël de Calan, l'un des porte-paroles du maire de Bordeaux.

21h23

Outre le trio de tête (voir ci-dessous), largement dominé par François Fillon (43,6%) loin devant Alain Juppé (26,7%) qui creuse l'écart avec Nicolas Sarkozy (22,9%), les autres candidats recueillent des scores anecdotiques.

Pour autant, le match pour la quatrième place reste très serré puisque Nathalie Kosciusko-Morizet (2,3%) talonne Bruno Le Maire (2,8%). Jean-Frédéric Poisson est sixième avec 1,4% et Jean-François Copé ferme la marche avec 0,3%.

21h20

La Haute autorité de la primaire vient de dévoiler les résultats de près de 1.650.000 bulletins provenant de plus de la moitié des bureaux de vote (soit 5.496 sur 10.228). Toujours en tête, François Fillon récolte 43,6% des voix devant un Alain Juppé à 26,7%. Le maire de Bordeaux continue a creuser l'écart avec un Nicolas Sarkozy qui s'accroche à 22,9% des suffrages. 

21h13 

"J'invite à la plus grande prudence", a déclaré Thierry Solère sur Europe 1 suite à la publication des premières tendances. Puis d'ajouter: "par nature, les (résultats des) plus gros bureaux arriveront plus tard. Chaque bureau ne se vaut pas en termes de participation".

Par ailleurs, les résultats des Français de l'étranger n'auraient pas encore été intégrés aux chiffres provisoires (voir ci-dessous) et leur tendance ne serait "pas tout à fait la même", toujours selon le patron de l'organisation de la primaire.

Ainsi, le camp Sarkozy resterait confiant au vu des premiers résultats remontant des fédération des Alpes Maritimes, du Rhône et du Pas-de-Calais, a priori des bastions, selon LCI.

21h10

De nouveaux résultats ont été validés par la Haute-autorité de la primaire. Sur près de 1.100.000 de votants issus de quelques 4.200 bureaux, François Fillon continue à faire la course en tête à 43,3% tandis qu'Alain Juppé creuse l'écart avec Nicolas Sarkozy à 26,2% contre 23,7%. Le maire de Bordeaux avait 11.349 voix d'écarts avec l'ancien chef de l'Etat lors des premiers résultats, elles sont désormais 28.756.

21h04

Quelques résultats définitifs sont déjà tombés: ils concernent les territoires d'outre-mer où le vote a eu lieu samedi 19 en raison du décalage horaire. Alain Juppé l'emporte en Martinique (35,2%) devant François Fillon et en Guadeloupe (43,4%) où il est suivi par Nicolas Sarkozy.

21h01

Il reste un peu plus de 7.300 bureaux à dépouiller. Le vote électronique des Français de l'étranger a été pris en compte dans les quelques 700.00 votants dont les bulletins ont été dépouillés et qui ont donné François Fillon (43%) largement en tête devant Alain Juppé (26%) et Nicolas Sarkozy (24%).

20h57

A ce stade, sur un peu moins de 3.000 bureaux de vote, totalisant à peine 700.000 votants, le résultat semble net pour François Fillon qui vire en tête (voir image ci-dessous), loin devant Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, dans un mouchoir de poche.

Pour autant, compte tenu de la faible part des suffrages comptabilisés dans ces premières tendances, les grandes villes et les bureaux les plus fréquentés ne sont pas encore concernés, puisque la totalité de leurs bulletins n'ont pas encore fini d'être comptés. Tout peut donc encore arriver.

20h53

Les premiers résultats diffusés par la Haute autorité:

20h51

François Fillon en tête des premiers résultats avec 42,8% des voix selon les premiers résultats diffusés par la Haute autorité chapeautant le scrutin.

Suivent Alain Juppé à 26% et Nicolas Sarkozy, 24,4%. 

20h50

Nathalie Kosciusko-Morizet serait quatrième du premier tour de la primaire de la droite, avance son directeur de campagne Grégoire de Lasteyrie cité dans un tweet par Frédéric Delpech de LCI.

20h47

Alain Juppé doit prendre la parole à 22h depuis son QG de campagne de la rue des Mathurins (Paris, XVe arr.) selon son entourage.

20h43

A ce stade les 2.000 premiers bureaux de vote n'ont pas encore été entièrement dépouillés. Les premiers résultats partiels seront annoncés par Thierry Solère. Les annonces qui sont faites sur les réseaux sociaux ne sont que des présomptions.

20h38

L'inquiétude monte chez les proches de Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'Etat a été rejoint par sa compagne Carla Bruni.

Plus de détente chez Alain Juppé qui a quitté son QG de campagne pour aller dîner en famille.

20h34

Selon Nice-Matin, François Fillon arriverait en tête dans les Alpes-Maritimes avec 37% des voix. Coup de tonnerre pour Nicolas Sarkozy qui serait deuxième avec 35% des suffrages dans le fief d'Eric Ciotti. Alain Juppé serait troisième à 20%. 

20h28

David Cormand, secrétaire national de Europe-Ecologie-Les Verts, n'a pas attenu l'annonce des résultats partiels par Thierry Solère pour annoncer la défaite de Nicolas Sarkozy face à Alain Juppé et François Fillon. " Et de un... #AuRevoirAuRevoirPresident" a-t-il tweeté.

20h24

BFMTV annonce que c'est Bruno Le Maire qui sera l'invité de Jean-Jacques Bourdin demain lundi matin. Le candidat du renouveau devrait également prendre la parole plus tôt que prévu, dès 21h30-22h, selon son entourage. Soit au moment où les premières tendances de ce premier tour doivent être rendues publiques.

20h19

"L'équipe de Juppé croit tellement à un second tour face à Fillon qu'elle a commencé à chercher angles d'attaque contre Fillon cet après-midi", avance Alexandre Lemarié, journaliste au Monde, dans un tweet. Puis un autre: "un juppéiste à tout de même du mal à envisager une élimination de Sarkozy. +Si c'est le cas, c'est un séisme!+".

Aucun résultat n'a pour l'heure été rendu publique par la Haute autorité.

20h13

Autre information, pouvant donner des indices sur le résultat du premier tour de la primaire de la droite, qui ne sera connu que tard ce dimanche soir. Selon l'institut Elabe, pour BFMTV, entre 3,9 et 4,3 millions d'électeurs se sont déplacés, parmi lesquels 63% de sympathisants de la droit et du centre, 15% de gauche, 14% sans opinion et 8% disent adhérer aux idées du FN.

20h08

"Entendu à l'instant de la part d'un officier de sécurité de Sarkozy: +la bonne nouvelle, c'est qu'on va pouvoir rentrer de bonne heure+", vient de poster sur Twitter un journaliste politique de l'émission Quotidien de Yann Barthès. 

20h04 

Les derniers électeurs sont en train de voter dans les bureaux ayant connu la plus forte affluence ce dimanche. Alors que les bureaux pour la primaire de la droite sont officiellement fermés depuis 19h, ces derniers votants ont attendu plus d'une heure pour pouvoir participer.

Ils ont pu le faire car ils avaient intégré la file d'attente avant l'heure limite, comme le prévoit le code électoral.

20h02

Une "grosse surprise" promise par les militants présents au QG de François Fillon, boulevard Saint-Germain à Paris, selon Le Monde. "Sarko n'a rien apporté, il a surfé sur une vague droitière, presque populiste. Les gens attendent des hommes stoïques, pas de la com", avance un militant.

19h59

Premier résultat, publié par Le Télégramme, sur l'île d'Arz (Morbihan), les votants ont choisi Juppé à plus de 40%. Anecdotique, au vu du corps électoral, mais tout de même à prendre en compte.

Dans le détail: sur 62 votants, 25 ont choisi Alain Juppé, 23 François Fillon, 10 Nathalie Kosciusko-Morizet et quatre Nicolas Sarkozy

19h53

France 2 et LCI annoncent que les deux principaux lieutenants de Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez et François Baroin, seront respectivement leurs invités politique de demain matin, lundi 21. 

19h49

"Les plus gros bureaux ne fermeront pas avant 19h30-20h", selon le directeur de campagne d'un des candidats à la primaire de la droite cité dans un tweet par Christine Ollivier, journaliste au JDD. "Donc rien de fiable avant 22h", précise la même source. Patience...

19h42

Les candidats auraient déjà eu accès aux premiers résultats partiels. Une source au QG de Nicolas Sarkozy avance ainsi que l'ancien président, arrivé sur place bien plus tôt que prévu, analyserait les chiffres disponibles, notamment ceux d'outre-mer. 

19h38

Jérôme Chartier, bras droit de François Fillon, vient de confirmer le dépôt officiel d'un recours auprès de la Haute autorité à propos de l'incident rapporté dans un bureau de vote de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône). Un assesseur appartenant au camp du député de Paris se serait vu refuser l'entrée du bureau.

19h25

Thierry Solère a tenu à remercier la maire de Paris Anne Hidalgo qui a prêté des enveloppes afin de faire face à la pénurie qui a frappé certains bureaux de vote de la capitale.

19h19

Nicolas Sarkozy est arrivé à son QG de campagne situé dans le VIIe arrondissement de Paris. Il doit y tenir une réunion avec ses principaux soutiens afin d'analyser les premiers enseignements de cette primaire. 

19h11

La participation à cette primaire de la droite et du centre a semblé faire plaisir à l'ensemble des candidats à cette élection qui ont souligné avec plaisir l'engouement populaire. Nathalie Kosciusko-Morizet a tweeté: "vous avez déjà fait de cette primaire une réussite. Attendons la suite".

19h04

Entre 3,9 millions et 4,3 millions de votants sont anticipés par l'institut Elabe pour BFMTV pour le scrutin de ce dimanche. Ce serait un record, la primaire de la gauche de 2011 n'ayant attiré "que" 2,7 millions de votants au premier tour (près de 2,8 au second).

Belle opération financière en perspective pour LR également, puisque chacun des votants a dû s'acquitter de deux euros au titre des frais d'organisation. Alors que cette élection devrait, au total, coûter entre 6 et 9 millions d'euros, le surplus servira à financer la campagne présidentielle du vainqueur de la primaire, comme l'a déjà annoncé le parti.

19h00

L'ensemble des quelque 10.000 bureaux de vote sont officiellement fermés. Pour autant, compte tenu de la forte affluence, les électeurs étant entrés dans le bureau, voire la file d'attente, avant l'heure fatidique pourront bien voter, comme l'a annoncé un peu plus tôt dans la journée de ce dimanche le patron de l'organisation du scrutin Thierry Solère.

Il est ainsi tout à fait probable que les derniers bulletins ne soient glissés dans l'urne que d'ici plusieurs dizaines de minutes, et peut-être même par endroit près d'une heure. Ce qui pourrait retarder d'autant les dépouillements et donc l'officialisation des résultats définitifs. Longue soirée électorale en perspective donc avant de savoir qui d'Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon seront qualifié pour le second tour, et qui sera le grand perdant de ce premier tour.

18h51

Selon FranceInfo, l'équipe de François Fillon a saisi la Haute autorité de la primaire pour des irrégularités supposées à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), à Provins (Seine-et-Marne) et à Limoges (Haute-Vienne). L'Obs avait déjà fait part d'une irrégularité dans le bureau de Chateaurenard plus tôt dans la journée.

18h36

A une demi-heure de la fermeture théorique des bureaux de vote métropolitains, les files d'attentes pour pouvoir aller glisser son bulletin dans l'urne pour la primaire de la droite et du centre sont encore longues, notamment dans les grandes villes. Si les points de vote doivent fermer à 19h, Thierry Solère a expliqué à la mi-journée que le vote effectif pourrait prendre fin vers 19h20 ou 19h30.

18h29

Alain Juppé est arrivé à son QG de campagne à Paris. Il a simplement indiqué aux journalistes qui l'attendaient qu'il était "dans un bon état d'esprit". Ses prinicpaux soutiens se sont dit, pour leur part, "enthousiastes et impatients" d'avoir les résultats. 

18h18

"Je voulais faire un point sur la participation à 17h. Vous avez pu le constatez, l'affluence est considérable depuis ce matin. Dans les 7.165 bureaux de vote qui ont remonté des informations à cette heure là, nous comptons déjà 2.501.491 électeurs" a expliqué Thierry Solère lors d'un rapide point presse. 

18h11

Les recherches sur internet liées à l'islam arrivent en tête selon les données de Google trend pour ce premier tour des primaires de la droite. L'économie et l'agriculture se disputent la deuxième place du palmarès des thèmes les plus recherchés. Suivent dans l'ordre le chômage, l'Union européenne, la Sécurité sociale ou encore l'immigration.

18h02

Thierry Solère, président de la commission d'organisation de la primaire de la droite et du centre, avance désormais le chiffre de 4 millions de votants pour ce premier tour. Un chiffre qui, s'il est atteint, risque de retarder encore plus l'annonce de résultats probants.

17h49

Le maire de Dijon et ancien ministre du Travail, François Rebsamen, a ironisé sur les programmes des différents candidats à la primaire de la droite. "Je peux vous donner un premier indice sur le résultat de ce soir: ce ne sera pas une droite sociale qui sera en tête" a-t-il écrit sur Twitter

17h38

Ce scrutin est une grande première pour la droite française, seuls la gauche et les écologistes ayant déjà organisé des primaires. Il est d'autant plus crucial que le champion de la droite, selon les sondages actuels, aura de fortes chances de remporter la présidentielle dans un peu moins de six mois dans un duel probable avec la présidente du FN Marine Le Pen au second tour.

17h26

Le match de l'Internet est pour l'heure remporté par François Fillon. Le député de Paris, très récent nouveau favori du premier tour de la primaire est celui des sept candidats dont le nom a été le plus recherché ce dimanche sur Google. Suivent Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Comme souvent pendant une journée électorale, les recherches explosent également pour trouver des "sondages sortie des urnes". Sauf qu'aucun n'est réalisé pour ce scrutin. Il faudra donc s'armer de patience, d'autant que les organisateurs prévoient que les premiers résultats fiables ne devraient pas être disponibles avant 23h, voire minuit (notre article détaillé à lire en cliquant ici). 

17h17

En petit comité, les organisateurs de la primaire se réjouissent de la forte participation au premier tour de ce dimanche. Thierry Solère envisagerait même désormais que le nombre de quatre millions de votants soit atteint à la fin de la journée, selon Frédéric Delpech, de LCI.

Pour rappel la primaire de la gauche, en 2011, avait été un beau succès avec près de 2,7 millions de participants.

17h08

Les bureaux de vote pour le premier tour de la primaire de la droite devraient fermer dans moins de deux heures maintenant. En raison de la forte affluence, Thierry Solère, patron de l'organisation du scrutin, a toutefois prévenu qu'un léger délai pourrait être accordé: "si à 19h il y a encore beaucoup de monde dans le bureau, on attendra peut-être 19h20 ou 19h30 pour arrêter les votes".

17h06

Autre exemple de "bug": Jacques Ségala a failli ne pas pouvoir voter. Le célèbre inventeur de la formule "si, à 50 ans, on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie" ne figurait pas sur la liste d'émargement, contrairement à sa femme venue avec lui. Son nom a donc été ajouté à la main dans le cahier pour qu'il puisse participer. Un problème apparemment rencontré dans un certain nombre de bureaux et sur lequel la Haute autorité devrait donc appliquer une certaine tolérance. 

16h57

Selon Antoine Forestier, journaliste basé à La Réunion, le représentant local de Bruno Le Maire a déposé 5 recours. Parmi les irrégularités présentées: des listes d'émargement déjà signées, des assesseurs refusés ou encore des votants qui n'auraient pas payé les deux euros de frais de participation exigés. 

16h51

Le hashtag ("mot dièse", pour mot clé) "COCOE" commence à monter sur Twitter. Il s'agit essentiellement de messages d'opposants à LR qui raillent le suspense qui plane sur le premier tour de la primaire et pronostiquent un recours à la Commission d’organisation et de contrôle des opérations électorales ce dimanche soir. Cet organe interne de LR s'était rendu célèbre en 2012, lors de la bataille, à coups d'accusations réciproques de tricherie, entre François Fillon et Jean-François Copé pour la présidence du parti qui s'appelait encore l'UMP.

A ce stade, une grande majorité des opérations de vote se passe bien hormis quelques incidents isolés. Un nombre assez faible de signalements a été déposé par les représentants des différents candidats auprès de la Haute autorité. 

16h36

Karine Lemarchand a voté à la primaire de la droite en fin de matinée. Un chemin de croix pour l'animatrice très lisse de L'Amour est dans le pré et d'Ambition intime qui a poussé un coup de gueule sur Twitter, dénonçant une queue d'"une heure et demie" dans un message accompagné d'une photo de la foule devant un bureau de vote. Une attente bien trop longue, a-t-elle ajouté, et "pire que les soldes!".

16h27

Tout le monde y va de son petit pronostic quant aux résultats du premier tour de la primaire de la droite. Et le Premier ministre en personne ne déroge pas à la règle. Selon le JDD, Manuel Valls parierait sur une défaite de Nicolas Sarkozy. "À mon avis, Sarkozy n'a pas de marge de progression et de réserve de voix suffisante" a-t-il expliqué en petit comité.

16h08

Les organisateurs veulent éviter d'éventuelles contestations, comme lors de l'élection du président de l'UMP en 2012. Chaque bureau comprend un président et trois assesseurs minimum, avec plus 81.000 bénévoles soutiens des divers candidats. Une Haute Autorité de la primaire, présidé par la juriste Anne Levade, extérieure au parti, est chargée de chapeauter le scrutin.

Pour lutter contre les fraudes, l'équipe de François Fillon a diffusé un mémento à l'adresse des assesseurs qui soutiennent le député de Paris. Cette série de mesures, est à découvrir en lisant notre article dédié (cliquer ici).

15h57

A Nice, à Lannion (Côtes-d'Armor), ou au Chesnay (Yvelines), il fallait attendre pour voter, parfois plus d'une heure. Même dans un bureau du populaire XXème arrondissement à Paris, réputé de gauche, l'affluence était plus grande que pour certains scrutins comme les régionales, selon un assesseur.

15h46

L'affluence dans les bureau de vote pour la primaire à droite ne se dément pas en ce début d'après-midi. Sur certains points de vote, on manque de bulletins pour certains candidats tandis que dans d'autres ce sont les enveloppes qui sont en rupture de stock. Thierry Solère, patron de l'organisation de la primaire, a assuré que les organisateurs pourrait faire face à ces pénuries.

15h21

Sur les réseaux sociaux, certains électeurs se plaignent de ne pas avoir signé la charte des valeurs de la droite, condition sine qua non pour pouvoir voter. Si cette dernière est clairement affichée sur la table du vote, elle se trouve aussi placée dans le cahier d'émargement. "Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m'engage pour l'alternance afin de réussir le redressement de la France", peut-on ainsi lire tout en haut du tableau. Tout ceux qui ont voté l'ont donc signé.

15h13

Alors que la mobilisation est massive pour la primaire de la droite, l'acteur Gérard Jugnot s'interroge sur Twitter: "combien aura-t-on de personnes qui paieront 2€ pour voter blanc?". 

15h02

Après une grève sans précédent de trente et un jours, i>Télé reprendra l’antenne ce dimanche à 18 heures pour couvrir le premier tour de la primaire de la droite, selon une bande-annonce diffusée depuis samedi par la chaîne d’info en continu. Une émission spéciale sera animée par Laurence Ferrari et Audrey Pulvar. 

14h51

Selon le JDD, François Hollande est autant dans le flou que l'ensemble des Français sur le résultat du premier tour de la primaire à droite. "Je n'en sais rien" aurait lâché ce dimanche le chef de l'Etat. "On en parle souvent, mais il ne dit plus rien", a confié l'un de ses plus proches conseillers.

14h33

Selon le magazine L'Obs, des anomalies ont été constatées dans un bureau de vote de Chateaurenard (Bouches-du-Rhône). L'assesseur représentant François Fillon n'a pas pu pénétrer dans le bureau tôt ce dimanche matin pour remplir sa mission de surveillance. Ce même bureau aurait ouvert à 7h50 au lieu de 8h.

Le journal précise que la Haute-Autorité du parti avait été saisie. 

14h22

Vers 13h, la BBC, qui suit avec attention la primaire de la droite, estimait que Nicolas Sarkozy serait éliminé au profit d'Alain Juppé et de François Fillon qui feraient la course en tête depuis le début de la journée. 

14h13

Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde estime que les soutiens d'Alain Juppé, dont il fait partie, "n'ont aucune crainte à avoir" concernant la présence de leur champion au second tour de la primaire à droite. "C'est vrai qu'il y a une remontée de François Fillon mais c'est d'abord parce qu'il y a un effondrement de Bruno Le Maire et puis l'hypermédiatisation a joué aussi, comme le film était raconté depuis des mois, la presse avait besoin de remettre du suspens" a-t-il expliqué.

14h06

Pour rappel, si la primaire dont le premier tour se déroule ce dimanche va désigner le candidat officiel de LR pour la présidentielle de 2017, d'autres personnalités du parti ont d'ores et déjà annoncé leur intention de concourir pour la fonction suprême en dehors de ce cadre. Michèle Alliot-Marie et Henri Guaino ont ainsi déjà officialisé leur candidature.

"Il faut trouver 500 parrainages (...) Je n'ai pas d'inquiétude", a répondu à ce sujet Thierry Solère, patron de l'organisation de la primaire, ce dimanche sur RTL dans une formule pleine de double sens. 

13h51

La gauche tente d'exister alors que tous les projecteurs sont ce dimanche pointés vers la primaire de la droite. Les programmes des candidats LR et PCD "ouvrent la porte" à une victoire du FN en 2017, a ainsi affirmé ce dimanche matin Jean-Marie Le Guen selon qui, en cas de second tour LR/FN, la gauche ne pourra pas voter pour cette "purge libérale". 

13h42

Comme l'a rappelé Thierry Solère ce dimanche sur RTL, l'organisation de la primaire représente une facture de 6 à 9 millions d'euros au total. Un montant qui devrait être couvert par les frais de participation de deux euros payés par chaque électeur, et à chacun des tours, si les bons chiffres de participation se confirment.

Le comité d'organisation avait déjà prévenu qu'en cas d'excédent, l'argent servira à financer la campagne présidentielle du candidat ayant gagné la primaire. 

13h23

Outre les sondages, dont les derniers lui sont plus que favorables, François Fillon va-t-il profiter d'un alignement des planètes? C'est en tout cas ce que laisse entendre les prédictions de Claude Alexis, l'astrologue de FranceSoir.

=> Que réservent les astres aux candidats de la primaire de la droite, ce dimanche? Notre article à lire en cliquant ici.

13h18

A la mi-journée, plus de 1,1 million de votants ont participé au scrutin pour le premier tour de la primaire de la droite, annonce Thierry Solère. Très exactement 1.138.969 bulletins sur 6.874 bureaux. C'est bien mieux que le primaire de la gauche de 2011 (744.527 votants à la mi-journée).

Hormis quelques cafouillages isolés (des listes électorales partielles ou des bulletins manquants), le premier tour de la primaire de la droite de ce dimanche se passe globalement bien. L'affluence est même au rendez-vous, avec des files d'attentes parfois longues et des électeurs attendant souvent plus de 30 minutes, voire même 45, avant de glisser leur bulletin dans l'urne. Le Parisien avance ainsi que si le niveau de participation se maintient, le nombre de 3,3 millions de votants pourrait être atteint.

13h09

Les premiers résultats de ce premier tour de primaire seront communiqués par la Haute autorité à partir de 20h30. Mais il s'agira des résultats des 2.000 premiers bureaux dépouillés, autrement dit ceux avec le moins de votants... et donc pas les plus représentatifs à priori, comme l'a reconfirmé ce dimanche sur RTL Thierry Solère, patron de l'organisation de la primaire. Les résultats du vote électronique ne seront par ailleurs inclus dans les chiffres qu'à partir de 200.000 bulletins dépouillés.

Contactée par FranceSoir, la Haute autorité confirme qu'il ne faut pas attendre de tendances "probantes" avant 22h, voire bien plus si le scrutin est serré. Anne Levade, a même avancé ce dimanche matin qu'il faudrait attendre 23h et peut-être même minuit.

13h01

Les Français de l'étranger ont rencontré des difficultés samedi 19 au soir pour voter par Internet pour la primaire de la droite. Un bug technique a rendu la plateforme temporairement indisponible. "Tout est rentré dans l'ordre" peu avant 20h30 selon Anne Levade, présidente de la Haute autorité de Les Républicains.

12h54

"Si à 19h il y a encore beaucoup de monde dans le bureau, on attendra peut-être 19h20 ou 19h30 pour arrêter les votes", a précisé Thierry Solère, patron de l'organisation de la primaire, au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

12h48

Les trois quarts des 60.000 Français de l'étrangers inscrits pour la primaire de la droite ont déjà voté selon Thierry Solère. Ces derniers sont les seuls à pouvoir bénéficier du vote électronique qui s'est ouvert samedi 19 à 19h et se clôture ce dimanche également à 19h comme l'ensemble des bureaux de vote métropolitains. 

12h36

Invité de l'émission de France 3 Dimanche Politique, Marine Le Pen a raillé les concurrents de la primaire de la droite, assurant que "c'est nous qui avons posé les thèmes des débats, les autres candidats tournent autour". Et d'ajouter goguenarde:"avec les primaires, on est dans une forme de fascination pour le modèle américain".

12h32

Hey oh, hey oh! Les sept candidats ont fait leur boulot: voter à la primaire, après une campagne pour le moins intense...

Ils sont sept, ils ont chacun leur caractère, leurs traits marquants, et courtisent tous la même belle jeune femme, Marianne. Blanche-Neige et les sept nains? Non, les candidats à la primaire de la droite.

=> FranceSoir s'est amusé à dresser le "portrait nain" de chacun des candidats à la primaire, que vous pouvez retrouver en cliquant ici.  

12h23

"Le reste de la journée va se passer calmement dans l'attente des résultats" a confié Alain Juppé à la sortie de son bureau de vote à Bordeaux où il s'est rendu en famille.

12h16

Selon Thierry Solère, patron de l'organisation de la primaire, "il n'y aura pas d'estimation du nombre de votants à la mi-journée" en raison de la forte participation à cette primaire de la droite.

12h10

Après presque trois quarts d'heure d'attente dans la file de son bureau de vote à Bordeaux, à La Chartreuse Saint-André, où l'affluence est importante, Alain Juppé a finalement glissé son bulletin dans l'urne. Le maire de Bordeaux a profité du temps d'attente pour saluer nombres de ses soutiens venus assister à son vote. "Je me sens bien au milieu de mes Bordelais" a-t-il confié à LCI.  

11h59

Si la majorité des candidats a choisi de patiemment faire la queue devant leurs bureaux de vote respectifs, en profitant pour saluer les autres votants, seul Nicolas Sarkozy a "resquillé" et est passé devant tout le monde pour déposer son bulletin dans l'urne. Une attitude abondement commentée et même moquée sur les réseaux sociaux.

11h52

"Je suis dans un très bon état d'esprit. Tout ceci est très bien organisé. On a eu une campagne sans incident, cela donne une image digne de la politique", a déclaré Nicolas Sarkozy aux journalistes présents pour assister à son vote.

L'affluence est clairement importante un peu partout en France, avec des files d'attente qui s'allongent devant les isoloirs.  L'objectif de trois millions de votants qu'avait annoncé à FranceSoir Thierry Solère, en septembre 2015 déjà, semble tout à fait réalisable à ce stade.

11h48

Nicolas Sarkozy a voté à son bureau du XVIe arrondissement. Quelques instants après, Jean-François Copé a lui aussi participé à Meaux (Seine-et-Marne).

Les sept candidats de la primaire de la droite ont désormais voté.

11h42

Nicolas Sarkozy est arrivé dans son bureau de vote du XVIe arrondissement de Paris.

11h36

Jean-Frédéric Poisson à Rambouillet (Yvelines) et Bruno Le Maire à Evreux (Eure) ont déjà voté presque simultanément, aux alentours de 11h20. Quelques minutes plus tard, Jean-François Copé à Meaux (Seine-et-Marne) et Alain Juppé à Bordeaux sont arrivés dans leur bureau de vote.

Après NKM (Paris, XIVe arr.) tôt ce matin, en première, et Fillon (Paris, VIIe arr.), d'ici quelques minutes tous les candidats auront ainsi officiellement participé au premier tour de la primaire de la droite. Ne reste plus désormais que Nicolas Sarkozy, dont le bureau est situé dans le XVIe arrondissement de Paris, qui n'a pas encore voté. 

11h31

En moins d'une demi-heure, Poisson, Le Maire, Copé et Juppé ont voté ou sont arrivés dans leur bureau de vote respectif. 

11h23

"Un sacré bordel!". Ce langage fleuri est celui d'un anonyme souhaitant participer à la primaire dans les bureaux de vote installés à la mairie du XVIe arrondissement de Paris, où 4.000 électeurs sont inscrits. Sur place, selon un journaliste du Figaro, la queue serait déjà longue (s'étirant jusque dans les escaliers du bâtiment) et il faudrait patienter "plus de 30 minutes" avant de pouvoir glisser un bulletin dans l'urne. "La participation est déjà très forte", précise la même source. 

11h11

Toujours président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen s'est permis une métaphore bovine (et une critique acerbe) concernant l'attitude des cadres de son parti face à la primaire de la droite. "Ébaubis, les dirigeants FN, cornes au vent et les sabots dans l'herbe, regardent passer le tortillard poussif de la primaire" a tweeté le député européen.

10h57

Comment voter à la primaire de la droite? Le petit guide pratique pour participer, par FranceSoir.

=> Lire en cliquant ici notre petit guide pratique pour savoir comment voter à la primaire de la droite.

10h46

Il faudra s'armer de patience, ce dimanche soir, avant d'avoir des résultats probants... Anne Levade, présidente de la Haute autorité de LR en charge de superviser le bon déroulement du scrutin, a ainsi annoncé sur Europe 1 ce dimanche matin qu'il pourrait falloir attendre jusqu'à 23h, voir minuit.

Les organisateurs s'attendent ainsi à un premier tour très serré, comme l'annonçaient les derniers sondages, car les bureaux de vote fermant à 19h, ce délai de quatre, voire cinq, heures est le signe que chaque bulletin va compter.

10h37

François Fillon a voté. Après avoir patiemment fait la queue à son bureau de vote du VIIe arrondissement de Paris, le député de la capitale a officiellement participé au scrutin dont il est le challenger (voire favori) surprise, selon les derniers sondages. Après NKM, Fillon est le deuxième candidat à avoir glissé un bulletin dans l'urne ce dimanche matin. Thierry Solère, patron de l'organisation de cette primaire, a également participé un peu plus tôt dans la matinée. 

10h28

Pour qui voter? Quel programme vous correspond le mieux? Il est encore temps de se renseigner avant de se rendre au bureau de vote. FranceSoir a pris le soin de décortiquer pour vous des points précis des programmes des candidats.

=> Sarkozy et le voile, NKM et le revenu universel, Juppé et l'immigration, Fillon et l'adoption homosexuelle: lire en cliquant ici notre dossier de décorticage des programmes des candidats à la primaire de la droite.

10h15

Les organisateurs de la primaire de la droite sont optimistes sur la participation, à l'image de Thierry Solère, patron des opérations, qui la prédit "importante". Signe confirmant ces pronostics: plus de trois millions de Français se sont renseignés sur Internet pour trouver leur bureau de vote (cette information disponible ici, via le moteur de recherche dédié, NDLR).  Pour rappel, la primaire de la gauche en 2011 avait rassemblé 2,7 millions de participants au premier tour et près de 2,9 millions au second.

9h50

Après NKM, c'est Thierry Solère qui a participé au scrutin. Le patron de l'organisation de la primaire a voté à Boulogne-Billancourt, circonscription dont il est député.

9h40

Nathalie Kosciusko-Morizet ouvre le bal du vote des candidats. La député de Paris s'est rendue dans son bureau du XIVe arrondissement de la capitale pour glisser son bulletin dans l'urne.

9h20

Dernière minute: vous cherchez encore le bureau de vote où vous êtes inscrit afin de pouvoir participer à la primaire? Heureusement, FranceSoir est là!

=> Lire en cliquant ici notre article pour trouver son bureau de vote

8h30

Plus 80.000 bénévoles et de nombreux observateurs pour chaque candidat sont sur le pont pour surveiller le scrutin de ce dimanche. François Fillon notamment a diffusé un mémento à l'adresse de ses troupes. La liste des précautions à prendre est longue, comprenant par exemple des mises en garde contre l'ajout de noms en bas des listes d'émargement, ou encore le risque de mines de crayons à papiers glissées sous les ongles des assesseurs chargés du dépouillement pour rendre certains bulletins invalides (!).

8h00

Les bureaux de vote sont ouverts. Un peu plus de 10.000 lieux, où sont mobilisés 80.000 bénévoles, accueillent désormais les participants au scrutin. Ils resteront accessibles jusqu'à 19h ce dimanche soir.

=> Lire ici notre article sur les horaires d'ouverture des bureaux pour ce premier tour de la primaire de la droite.

 

Dernière soirée, calme, fin de campagne oblige, avant le début de la primaire de la droite avec l'ouverture des bureaux de vote prévue dimanche 20 au matin à 8h partout en France métropolitaine.

A ce stade, ce samedi 19 au soir, la plupart des ultramarins ont d'ores et déjà pu voter. Les premiers résultats, ou plutôt des tendances dans un premier temps, ne seront toutefois communiqués qu'à partir de dimanche soir 20h30. Des chiffres "probants", selon la Haute autorité, ne devraient être disponibles qu'à partir de 22h au mieux. Voire bien plus tard, si le scrutin est aussi serré que le laissent entendre les derniers sondages.

C'est la fin de ce direct pour ce soir. Retrouvez-nous dès demain sur FranceSoir.fr pour suivre l'intégralité de la journée électorale et avoir les toutes dernières informations. Toute la rédaction vous souhaite une excellente soirée!

=> Pour retrouver nos derniers articles sur la primaire de la droite, et notamment savoir où, quand et comment y participer ou encore retrouver les sondages récents, cliquez ici.

 

=> Notre dossier spécial de décorticage des programmes des candidats à la primaire de la droite à lire en cliquant ici.  

 

18h28

Malgré les trésors de communication déployés par LR et le comité d'organisation de la primaire, les sympathisants souhaitant participer semblent mal renseignés. Selon Google Trends, les recherches les plus fréquentes sur le scrutin sont notamment "comment voter à la primaire de la droite?", "où voter pour la primaire de la droite?" ou encore "qui peut voter à la primaire de la droite?".

 

18h05

La participation pourrait être la clé principale du premier tour de la primaire de la droite. Kantar Sofres Onepoint a ainsi réalisé une étude comparative testant différents niveaux de participation, publiée jeudi 17 par Les Décodeurs du Monde, dont il ressort que les résultats pourraient être très différents selon le nombre de votants. Selon cette étude, réalisée avant la remontée fantastique de François Fillon, les scores des trois favoris varient largement, par exemple de 26% à 34% pour Nicolas Sarkozy (sans tenir compte des marges d'erreur).

Un enseignement principal des hypothèses testées: Nicolas Sarkozy serait le plus favorisé en cas de "faible" affluence, car bénéficiant du noyau dur d'électeur le plus solide. Reste désormais à savoir quel effet aura sur la participation le suspens qui s'est installé ces derniers jours avec la percée de François Fillon... 

17h40

Selon le dernier sondage (Ipsos, publié vendredi soir par Le Monde), voici les dernières estimations d'intentions de vote pour le premier tour de la primaire de ce dimanche 20:

- François Fillon, 30%

- Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, 29%

- Bruno Le Maire, 5%

- NKM, 3,5%

- Poisson, 2%

- Copé, 1,5%

17h20

Hormis Alain Juppé à Bordeaux et Bruno Le Maire à Evreux (Eure), les candidats à la primaire de la droite votent tous en région parisienne. Dimanche, Nicolas Sarkozy (Paris, XVIe arr.), NKM (Paris, XIVe arr.), François Fillon (Paris, VIIe arr.), Jean-François Copé (Meaux, Seine-et-Marne) et Jean-Frédéric Poisson (Rambouillet, Yvelines) défileront ainsi dans leur bureau francilien pour glisser un bulletin dans l'urne.

17h10

Comment éviter de revivre le fiasco de l'élection du président de l'UMP, en 2012, à l'issue de cette primaire? Une question très sérieuse à laquelle le comité d'organisation, et certains des candidats, ont choisi de répondre par toute une série de mesures, à découvrir en lisant notre article dédié (cliquer ici).

17h00

Sarkozy et le voile, NKM et le revenu universel, Juppé et l'immigration, Fillon et l'adoption homosexuelle... FranceSoir  a décortiqué pour vous les programmes des candidats à la primaire de la droite pour répondre à une question simple: "et moi, qu'est-ce que ces propositions changent à ma vie quotidienne?".

=> Notre dossier spécial décorticage des programmes des candidats à la primaire de la droite à lire en cliquant ici.  

16h30

Pour les étourdis qui ne sauraient toujours pas où se rendre dimanche pour voter à la primaire de la droite, une page internet dédiée a été crée. Il suffit de rentrer son code postal et sa rue pour que le bureau de rattachement soit indiqué.

=> Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici

15h50

Un temps estimé à environ 15% des participants à la primaire, l'affluence des sympathisants de gauche devrait être bien moindre. Le dernier sondage (Ipsos pour Le Monde, publié vendredi) l'évalue ainsi à 3% seulement.

15h00

Trois candidats pour deux places, selon les sondages. Qui de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé où le surprenant François Fillon, revenu du diable Vauvert, sera éliminé? Preuve de ce duel à trois, les discours prononcés par les trois ténors lors derniers meetings de vendredi 18 ont été particulièrement offensifs. De là à interroger sur la capacité de la droite à se rassembler pour mener campagne en vue de la présidentielle 2017après cette primaire?

=> Notre article sur les derniers meetings de Fillon, Juppé et Sarkozy à lire en cliquant ici.

14h20

Info pratique importante: il faudra bien prévoir de la monnaie afin de pouvoir s'acquitter des deux euros de participation pour le premier tout, a prévenu Thierry Solère. "Merci de venir avec une pièce de deux euros ou deux pièces d’un euro. Et merci de faire l’appoint!", a ainsi précisé le patron de l'organisation de la primaire.

=> Notre article "Les Républicains demandent deux euros de participation, à chaque tour", à lire en cliquant ici.

13h30

Où et comment voter à cette primaire de la droite? FranceSoir vous donne toutes les infos pratiques indispensables si vous souhaitez voter pour l'un des sept candidats en lice pour le premier tour.

=> Notre article "Où et comment voter pour le premier tour de la primaire de la droite" à lire en cliquant ici.

12h45

Après le Brexit et la victoire de Donald Trump, la France aussi aura-t-elle droit à son "plantage" des instituts de sondage? Pas sûr, tant les dernières études montrent un resserrement extrême entre les trois favoris du scrutin. Le dernier en date (Ipsos pour Le Monde, publié vendredi) donne ainsi François Fillon à 30% des intentions vote, talonné par Alain Juppé et Nicolas Sarkozy à 29% tous les deux.

A noter la remontée fantastique du député de Paris, ex-troisième (voire quatrième) homme qui multiplie son score par trois en quelques jours. L'issue du scrutin est donc plus que jamais incertaine.

12h00

Les premiers bureaux de vote ont ouvert en Guyane, Martinique et Guadeloupe, ainsi qu'à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Un total de 306 bureaux de vote sont prévus en outre-mer.

 

C'est le grand jour. Après près de deux mois de campagne officielle, et bien plus de compétition officieuse, la primaire de la droite, c'est maintenant. Les premiers bureaux de vote ont ainsi ouvert outre-mer depuis ce samedi 19 à la mi-journée, heure de Paris, accueillant les premiers sympathisants souhaitant choisir celui, ou celle, qui représentera leur camp à la présidentielle de 2017. Les bureaux métropolitains ouvriront pour leur part dimanche 20 à 8h, et jusqu'à 19h, tandis que les premiers résultats sont attendus à partir de 20h30, toujours dimanche. Il ne s'agira toutefois dans un premier temps que de tendances, dévoilées au fil des dépouillements, et il faudra attendre au moins 22h, voire bien plus, avant d'avoir des tendances plus probantes.

Le plus grand des suspens règne sur l'issue de ce premier tour, à en croire les derniers sondages. Tout au long de la semaine, François Fillon a ainsi opéré une spectaculaire remontée dans les intentions de vote. Auparavant troisième, voire quatrième, homme de la primaire, le député de Paris a presque triplé son score en une petite semaine et, selon une étude publiée vendredi 18 au soir, serait même passé devant ses rivaux jusqu'ici intouchables, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Il se hisserait ainsi à 30% des intentions de vote, contre 29% pour le maire de Bordeaux et l'ancien chef de l'Etat. Des scores qu'il faut toutefois prendre avec des pincettes. A ce stade, samedi en début d'après-midi, un seul pronostic semblait donc sûr: le scrutin est hautement incertain.

Une longue journée en perspective pour les quelque 80.000 bénévoles mobilisés pour tenir les 10.228 bureaux répartis sur l'ensemble du territoire, qui pourraient avoir à gérer une affluence gonflée par l'incertitude. "La participation s'annonce importante", a ainsi avancé Thierry Solère, patron de l'organisation de la primaire.

 

"La participation s'annonce importante", selon Thierry Solère, patron de l'organisation de la primaire qui a annoncé plus d'1,1 million de participants à la mi-journée.


Commentaires

-