"Envoyé spécial" épingle Matignon pour des sondages réalisés sur l'image de Manuel Valls

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"Envoyé spécial" épingle Matignon pour des sondages réalisés sur l'image de Manuel Valls

Publié le 14/04/2017 à 10:24 - Mise à jour à 11:02
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Diffusée jeudi soir, l'émission "Envoyé spécial" a révélé que Matignon avait commandé de nombreux sondages sur l'image de Manuel Valls alors que celui-ci était encore Premier ministre. Plusieurs dizaines de milliers d'euros ont été dépensés à ces fins entre 2014 et 2016.

L'émission Envoyé spécial, qui était diffusée jeudi 13 sur France 2, a révélé que si l'Elysée avait bien arrêté de commander des sondages à l'arrivée de François Hollande, tout le monde ne lui a pas emboîté le pas. Le Service d'information du gouvernement aurait en effet commandé des sondages sur l'opinion des Français sur l'action de gouvernement mais aussi sur l'image de Manuel Valls, qui était alors Premier ministre. Entre 2014 et 2016, des dizaines de milliers d'euros auraient été dépensés dans ce but.

A son arrivée au pouvoir, François Hollande l'avait promis: l'Elysée ne commanderait plus de sondages. Une référence à son prédécesseur Nicolas Sarkozy, qui avait commandé des études pour un total d'environ 7,5 millions d'euros, tout le long de son quinquennat. Ces dépenses jugées "exorbitantes" par la Cour des comptes font aujourd'hui l'objet d'une enquête judiciaire.

Mais en 2014 et 2016, le Service d'information du gouvernement, rattaché à Matignon, a commandé des sondages sur l'image du Premier ministre de l'époque: Manuel Valls. En juin 2014, un sondage à plus de 53.000 euros a notamment été lancé. Un Bilan d'image du Premier ministre réalisé par Ipsos, analyse le physique de l'homme: des photos de lui et sa femme dans le magazine Paris Match jusqu'à ses oreilles "dissymétriques" tout a été disséqué.

Dans la conclusion de l'étude, la gestuelle et le caractère de Manuel Valls donnent de lui une image "d'énergie exceptionnelle" d'après le panel de Français interrogés, bien que certains d'entre eux jugent cette "énergie, mal maîtrisée".

Un sondage qui ne rentre pourtant pas dans la première mission du SIG, qui est "l'information du Premier ministre sur l'évolution de l'opinion publique et le traitement médiatique de l'action du gouvernement".

En 2016, 43% des sondages du SIG auraient concerné l'image de Manuel Valls. Contacté par l'équipe d'Envoyé spécial, l'ancien Premier ministre n'a pas souhaité répondre et n'a fait aucun commentaire sur les réseaux sociaux ou médias.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des dizaines de milliers d'euros ont été dépensés pour ces sondages sur l'image de Manuel Valls.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-