Eric Ciotti demande l'interdiction des manifestations de Gilets jaunes

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 18 février 2019 - 16:35
Image
Le député Les Républicains Eric Ciotti à la sortie d'une des auditions de la commission d'enquête de l'Assemblée sur l'affaire Benalla le 25 juillet 2018 à Paris
Crédits
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
Eric Ciotti a demandé ce lundi 18 l'interdiction des manifestations des Gilets jaunes.
© GERARD JULIEN / AFP/Archives

Eric Ciotti a retourné sa veste au suejt des Gilets jaunes. Le député, si il soutenait le mouvement à ses débuts, a demandé ce lundi 18 l'interdiction des manifestations. 

 

C'est un revirement pour le moins net et précis. Alors qu'il comptait parmi les soutiens des Gilets jaunes, le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti semble avoir changé d'avis sur le mouvement de contestation. Invité de France Inter ce lundi, il a estimé "ce mouvement a été dévoyé par la violence" et qu'il faudrait en conséquence "interdire les manifestations samedi prochain".

"Le mouvement a été dévoyé par la violence, les chiffres sont terrifiants: 1.400 représentants des forces de l'ordre blessés, plus de 2.000 manifestants blessés, ça veut dire 3.500 blessés, 11 morts. On n'a jamais eu un tel bilan en France métropolitaine depuis la guerre d'Algérie", a expliqué Eric Ciotti.

Lire aussi - Ciotti (LR): Macron doit "changer radicalement d'attitude"

L'élu du sud de la France est également revenu sur l'agression antisémite dont a été victime l'essayiste Alain Finkielkraut en marge de l'Acte 14 à Paris samedi 16: "Il y a eu de la violence. Cette violence, elle est insupportable, inacceptable et il faut aujourd’hui qu’elle s’arrête. On ne peut plus tolérer ça. Il y a cette violence physique, cette violence verbale tout aussi condamnable qui s’exprime par l’antisémitisme".

Le député a estimé qu'il y a une "convergence" entre un "antisémitisme classique" venant de l'extrême droite et un "antisémitisme d'extrême gauche sur fond d'islamisme", appelé aussi "islamo-gauchisme". 

Eric Ciotti a pourtant reconnu avoir soutenu le mouvement des Gilets jaunes à son origine. "J'ai soutenu le mouvement des gilets jaunes. J'ai soutenu l'expression d'une colère contre une injustice fiscale et une inefficacité économique", a-t-il expliqué. Toutefois, c'est la "violence" du mouvement qui l'a fait changer de camps.

La proposition d'Eric Ciotti n'est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes soulignant l'opportunisme du député Les Républicains dont les photos où il est vêtu du fameux jersey fluo sont nombreuses.

Voir:

Alpes-Maritimes: Estrosi laisse le champ libre à Ciotti à la tête de la fédération LR

Pouvoir d'achat: Macron ne "comprend pas les attentes des Français" dit Ciotti

Le maire de Nice Christian Estrosi invite Eric Ciotti à cesser les hostilités