Exclue du Parti radical, Rama Yade dénonce "une opération de vengeance"

Exclue du Parti radical, Rama Yade dénonce "une opération de vengeance"

Publié le :

Vendredi 30 Octobre 2015 - 15:35

Mise à jour :

Vendredi 30 Octobre 2015 - 18:41
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Rama Yade, ex-secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy, a été exclue du Parti radical jeudi 29. Ce vendredi, elle a réagi en se disant victime d'"un véritable commando pour une exécution politique".

Son éviction était une hypothèse, c'est désormais une certitude. Rama Yade a été exclue du Parti radical jeudi 29 selon la direction du PR, qui a mis en avant ses "prises de position" et ses "propos de nature à nuire au parti" pour justifier ce renvoi.

L' intéressée a dénoncé une "manipulation" et "un véritable commando pour une exécution politique", au micro de RTL ce vendredi. Selon Rama Yade, son exclusion est "une opération de vengeance" pour avoir contesté et demandé l'annulation en justice de l'élection interne à la présidence du Parti radical en juin dernier.

Elle avait accusé Laurent Hénart, qui a emporté cette élection, d'avoir fraudé en juin 2014. Elle a été déboutée en première instance, mais a fait appel de la décision. "On est en plein délire arbitraire", a-t-elle ajouté, expliquant avoir "appris par la presse" et "sans sommation" cette éviction "à la veille de la formation des listes pour les régionales", et ce, alors qu'elle est conseillère régionale sortante en Ile-de-France. 

Le parti centriste lui reproche entre autres d'avoir pris ses distances avec le front républicain contre le FN. "Le motif est encore plus drôle. Ma proximité avec le Front national? Moi? Cette procédure judiciaire, je l'ai engagée parce que j'en ai assez de voir le Front national monter à cause de la corruption dans les partis politiques. J'ai dit que dans un duel à Marseille entre Jean-Noël Guérini (ex-PS) et le Front national, il fallait voter blanc. Cette affaire est un délire arbitraire", a-t-elle expliqué.

Selon la décision de la commission de discipline, signée du président de cette commission, Luc Lehner, lui sont reprochés "la volonté de dénigrer d’une manière constante et systématique, par voie médiatique, les instances du parti, comme son président, mettant gravement en cause l’image du parti dans l’opinion publique et auprès des adhérents" et "l’utilisation interdite des fichiers du parti".

 

Rama Yade a été exclue du Parti radical jeudi 29.


Commentaires

-