Expulsions, grand remplacement: Macron et un vétéran parlent des sans-papiers

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Expulsions, grand remplacement: Macron et un vétéran parlent des sans-papiers

Publié le 09/11/2018 à 11:10 - Mise à jour à 11:25
© LUDOVIC MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Interpellé mardi à Douaumont par un ancien combattant sur la politique migratoire de la France, Emmanuel Macron a tenté de faire un réponse discrète au vétéran. C'était sans compter les caméras de "Quotidien".

Encore une polémique. Et sans doute qu'Emmanuel Macron s'en serait bien passé. Après le rétropédalage et la gestion catastrophique de l'hommage qui devait être rendu à Philippe Pétain dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre, le président de la République s'est laissé aller à des propos embarrassants sur la politique migratoire du gouvernement.

En pleine "itinérance mémorielle" à l'approche de la commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, le président était mardi 6 à l'ossuaire de Douaumont, près de Verdun, dans la Meuse.

Lire- Commémoration du 11 Novembre: l'échec du plan com' de Macron

Il a profité de la cérémonie pour saluer des vétérans présents sur place. L'échange avec l'un d'eux, assez confidentiel, a toutefois été capté par les micros de l'émission de TMC Quotidien (voir ci-dessous).

"Quand mettrez-vous les sans-papiers hors de chez nous?", demande l'ancien militaire au chef de l'Etat. "Ah. Ceux qui n’ont pas de papiers et qui n’ont pas le droit d’asile, croyez-moi qu’on va les… On va continuer le travail", lui répond alors Emmanuel Macron. "Je pourrais le dire aux autres?", poursuit le vétéran. Et Macron de confirmer: "vous pouvez le dire aux autres".

Prenant visiblement conscience que l'échange pouvait être enregistré, le président de la république va alors considérablement lisser son discours face à un homme visiblement particulièrement opposé à l'accueil des migrants dont la  venue et la présence au sein de la population française relèveraient selon lui d'un "cheval de Troie".

"Ceux qui fuient leur pays, parce que c’est leur liberté, il faut les protéger. Mais ceux qui viennent alors qu’ils peuvent vivre librement dans leur pays, il faut les raccompagner. Voilà ma réponse", explique encore le chef de l'Etat. "J'aime bien votre réponse", conclut alors en riant l'ancien soldat.

Les expulsions d'étrangers en situation irrégulière sont en hausse de 20% en France, a annoncé mardi 6 Christophe Castaner. Pour amplifier cette dynamique, a expliqué le ministre de l'Intérieur, le projet de budget immigration-asile-intégration est prévu en hausse de 13%, atteignant 1,58 milliard d'euros. 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Un échange embarrassant entre le président Macron et un vétéran sur les "sans-papiers" a été capté par les caméras.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-