"Fake news": ces rumeurs qui ont circulé sur Najat Vallaud-Belkacem pendant son ministère

"Fake news": ces rumeurs qui ont circulé sur Najat Vallaud-Belkacem pendant son ministère

Publié le :

Dimanche 21 Mai 2017 - 15:42

Mise à jour :

Dimanche 21 Mai 2017 - 15:52
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Najat Vallaud-Belkacem a profité d'un accrochage avec Vanessa Burgraff dans "On n'est pas couché" samedi pour dénoncer les "fake news" (fausses nouvelles) qui l'ont suivie durant ses années comme ministre de l'Education. Elle a en effet été particulièrement visée par les approximations, canulars, voire mensonges à connotations xénophobes.

"Ça fait trois ans que suis sujette à toutes les fakes news, à tous les mensonges, à toutes les insanités de la Terre et vous, vous êtes journaliste et vous tombez dedans et vous relayez ça. Mais vous comprenez que je sois furieuse! Furieuse!". Najat Vallaud-Belkacem n'a pas mâché ses mots dans On n'est pas couché, samedi 20, après que Vanessa Burgraff lui a reproché sa prétendue réforme de l’orthographe. Il est vrai que durant son passage au ministère de l'Education, elle a été à plusieurs reprises l'objet d'accusations au mieux aproximatives, au pire totalement inventées et xénophobes.

 

> Elle aurait supprimé l'accent circonflexe:

La "simplification de l'orthographe", telle qu'elle était appelée à l'époque, remonte à 2008 et au ministère de Xavier Darcos, voire même à 18 ans plus tôt. Il avait alors demandé aux professeurs de tenir compte des rectifications proposées par le Conseil supérieur de la lange française, validé par l'Académie française dès 1990. Cette mesure a simplement été intégrée aux programmes lorsque Najat Vallaud-Belkacem était ministre.

> Elle aurait imposé l'enseignement de l'arabe au CP au détriement du français

Notamment relayée par une pique de Bruno Le Maire en septembre 2016, cette idée a également été évoquée lors de l'accrochage avec Vanessa Burgraff samedi. La polémique était venue de la réforme des programmes et notamment des enseignements de langue et de culture d'origine (ELCO). Ceux-ci existaient depuis les années 1970 pour les enfants de la main d’œuvre immigrée. Ils concernent désormais deux pays: le Maroc et le Portugal. D'autres pays de langue arabe pourraient être concernés d'ici 2018 ainsi que l'Espagne, l'Italie, la Serbie et la Croatie.

Devenus enseignements internationaux de langues étrangères (EILE), ils doivent être plus contrôlés, débutent au CE1, sont facultatifs et ne se substituent à aucun autre enseignement (infographie à voir ici).

> Elle était bergère au Maroc et s'appelait Claudine Dupont

Plusieurs fausses images ont circulé, parfosi contradictoire. Qu'il s'agisse de la carte d'identité marqué de ce nom très "franchouillard" qu'elle aurait abandonné, ou des photos de fillettes marocaines qui n'étaient absolument pas l'ancienne ministre. Ces deux "fakes" avaient été largement relayés par la "fachosphère" que n'a cessé de dénoncer Najat-Vallaud Belkacem et qui a fait que cette liste est loin d'être exhaustive. Seule vérité, elle est bien née au Maroc et ses grands-parents étaient paysans. Elle est arrivée en France à cinq ans.

"Ça fait trois ans que suis sujette à toutes les fakes news", a rappelé samedi Najat Vallaud-Belkacem.

Commentaires

-