FN: Philippot accusé d'avoir torpillé l'appel de Marine Le Pen aux fillonistes entre les deux tours de la présidentielle (vidéo)

FN: Philippot accusé d'avoir torpillé l'appel de Marine Le Pen aux fillonistes entre les deux tours de la présidentielle (vidéo)

Publié le :

Jeudi 12 Octobre 2017 - 19:29

Mise à jour :

Jeudi 12 Octobre 2017 - 19:47
© François NASCIMBENI / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Entre les deux tours de la présidentielle, Marine Le Pen avait fait appel aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon mais pas à ceux de François Fillon, qui l'ont pourtant davantage soutenue. Une mauvaise décision imputée ce jeudi par des cadres du FN à Florian Philippot, qui dément.

Les langues se délient au Front national suite au départ de Florian Philippot. Et celui-ci est notamment au centre des critiques concernant l'entre-deux tours de Marine Le Pen à la présidentielle, "raté" de son propre aveu.

C'est notamment l'absence d'appel aux électeur de François Fillon qui est dénoncé. Alors que la candidate frontiste avait tendu la main à ceux de Jean-Luc Mélenchon, L'Obs, citant des cadres du FN, révèle ce jeudi 12 qu'une vidéo du même genre était en cours de préparation afin de tendre la main à la droite pour le second tour. Mais elle ne sera jamais diffusée.

Une erreur pour plusieurs membres du parti pour qui le FN partage davantage d'idées avec les électeurs de François Fillon qu'avec ceux de la France insoumise. Ce que les chiffres de report de voix vers le FN confirment (20% des électeurs de François Fillon, 7% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon).

Erreur qui est imputée à Florian Philippot ,chef d'orchestre de la campagne et désormais largement blâmé. L'ex-numéro 2 du FN, très critiqué après la présidentielle, la déception des législatives et qui a depuis claqué la porte du parti, nie avoir imposé cette unique main tendue à la France insoumise. "C'est moi qui ai eu l'idée de ces deux vidéos. La seconde devait être tournée, et ne l'a pas été simplement faute de temps. Toute autre version est une reconstruction a posteriori pour nuire", a-t-il répondu à l'hebdomadaire.

Marine Le Pen a également fait son autocritique, notamment sur le débat de l'entre-deux tours. Dans les colonnes de Valeurs Actuelles, elle a de nouveau admis avoir commis des erreurs, avoir été "mal préparée" et ne pas avoir été dans une "forme optimale" pour ce face-à-face. Elle évoque également une mauvaise stratégie: "Alors que Macron avait été beaucoup critiqué sur son +vide+, nous voulions faire une critique du +plein+, c'est-à-dire de son action s'il était élu. (...) C'est apparu agressif", concède-t-elle. Florian Philippot avait lui jugé à chaud qu'elle avait "dominé" son adversaire, avant de se raviser.

Florian Philippot dément et dénonce "une reconstruction a posteriori pour nuire".


Commentaires

-