Forbach: Florian Philippot décroche le drapeau européen du centre des impôts (vidéos)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Forbach: Florian Philippot décroche le drapeau européen du centre des impôts (vidéos)

Publié le 01/05/2019 à 17:08 - Mise à jour à 17:13
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Florian Philippot, qui se présente aux élections européennes avec Les Patriotes, a décroché le drapeau européen accroché à la façade du centre des impôts de Forbach ce mercredi 1er mai. Il voulait ainsi dénoncer les impôts payés par les Français et reversés pour le fonctionnement de l'UE. Son geste est très critiqué.

Florian Philippot a décidé de frapper fort ce mercredi en vue des élections européennes. Le candidat des Patriotes, qui milite pour un "Frexit", s'est fait filmer alors qu'il était juché sur l'auvent du centre des impôts de Forbach.

L'ancien bras droit de Marine Le Pen a alors retiré le drapeau européen qui était accroché près d'un drapeau français pour y installer un autre drapeau tricolore sous les quelques applaudissement de ses soutiens présents sur les lieux.

Après être descendu à l'aide d'une échelle Florian Philippot s'est saisi du drapeau européen qu'il avait jeté par terre et l'a placé dans la boite aux lettres de l'établissement administratif.

Dans une troisième vidéo toujours publiée sur son compte Twitter, le président des Patriotes a expliqué son geste déjà controversé.

A voir aussi: Européennes: une liste "gilets jaunes" rejoint la liste de Florian Philippot

Florian Philippot a ainsi expliqué qu'il avait voulu remettre "les choses dans l'ordre" et symboliser le fait que les impôts des Français devaient servir au fonctionnement du pays et non à celui de l'UE. Le drapeau européen représentait pour lui "quelque chose de grave (...) c’est-à-dire tout l'argent qu'on prend chaque année à la France et aux contribuables Français" et les "neuf milliards d'euros qui partent chaque année en pure perte vers l'Europe, vers l'UE".

Celui qui est crédité de 1% d'intention de vote aux européennes précisait aussi qu'il n'avait selon lui commis aucune dégradation. "J'ai laissé le drapeau européen tel quel mais je l'ai (…) remis dans la boite aux lettres".

Une analyse que des centaines d'internautes n'ont pas partagée à en croire les nombreux commentaires sur Twitter. Certains utilisateurs ont ainsi mentionné la police nationale et signalé une dégradation.

D'autres encore, ouvertement hostiles aux idées de l'ancien bras droit de Marine Le Pen, ont raillé son "courage" d'agir un matin de jour férié.

Face aux vives critiques le président des Patriotes a répondu à ses détracteurs ce mercredi dans l'après-midi. "On a fait ce qu'on devait faire", a-t-il martelé.

"Ce symbole il a été rejeté par les Français lors (…) du référendum en 2005", a aussi expliqué Florian Philippot avant de pointer la "mauvaise foi" des "rageux" qui l'ont accusé de "dégradation publique".

"Il n'y a aucune dégradation publique ça se voit sur la vidéo. On n'a pas touché à ce torchon, on l'a mis en l'état dans une boite aux lettres et on n'a même pas démonté une seule vis", s'est défendu celui qui est toujours député européen.

"On l'a même remplacé par un drapeau français donc c'est à nous que ça a couté", a conclu Florian Philippot. Pas sûr cependant que ses détracteurs soient convaincus.

A lire aussi:

Avant les élections européennes, Florian Philippot dépose la marque "Les Gilets jaunes"

Loire-Atlantique : des militants écologistes décrochent un portrait de Macron

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Florian Philippot a décroché le drapeau européen du centre des impôts de Forbach ce mercredi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-