Force ouvrière: des salaires et un train de vie qui posent question

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Force ouvrière: des salaires et un train de vie qui posent question

Publié le 12/11/2018 à 12:07 - Mise à jour à 12:12
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les montants des salaires annuels des dirigeants de Force ouvrière, et de certaines notes de frais très salées et non détaillées, en 2017, ont été révélés par "Le Parisien" dimanche soir. Ils démontrent un train de vie de luxe, loin de ce que l'on attend d'un syndicaliste supposé proche du peuple.

100.334,63 euros, c'est le montant de la rémunération brute touchée par Jean-Claude Mailly en 2017, alors qu'il était secrétaire général de Force ouvrière.

Cette somme, qui pose question pour un dirigeant syndical supposé servir les intérêts du peuple, concerne son salaire brut annuel qui s'élève selon l'information du Parisien à 62.816,90 euros, tout un tas de primes mais aussi des notes de frais très salées et pas toujours détaillées dans la comptabilité.

Ainsi en 2017 Jean-Claude Mailly aurait cumulé plus de 34.000 euros de remboursements de notes de frais. A noter aussi qu'il a bénéficié d'une prime de départ à la retraite de 22.792,37 euros en 2018, et que sa rémunération brute mensuelle n'avait pas changé par rapport à 2017 jusqu'à ce qu'il s'en aille (elle s'élevait à 8.361,21 euros bruts).

Mais ce n'est pas le seul à avoir profité de la "générosité" du service compta de FO. Treize membres du bureau confédéral FO ont été épinglés par l'enquête du Parisien.

Précédemment: Force ouvrière - hôtel de luxe pour les dirigeants sur fond de succession difficile

Pascal Pavageau, qui était encore secrétaire général à l'économie, s'est lui fait rembourser en 2017 jusqu'à 50.836,05 euros de notes de frais. Montant comprenant 12.000 euros de loyers, mais aussi divers voyages de trains et avions, ainsi que des factures non détaillés de 2.300 à 3.000 euros chaque mois. Et ce sont ces factures qui posent le plus question.

Mailly et Pavageau ne sont pas les seuls à mener un train de vie de luxe au sein de Force ouvrière. Cinq autres responsables ont ainsi touché le même salaire brut que leur secrétaire général en 2017, et ils ont aussi été bien servis côté notes de frais.

Ces révélations, que personne chez FO n'a encore commentées, risquent de mettre encore un peu plus à mal la réputation du syndicat qui accusait en 2017, toujours selon Le Parisien, une perte de 635.182 euros.

Et aussi:

Pavageau démissionne et doit être remplacé fin novembre à la tête de FO

Force ouvrière réclame le maintien des contrats aidés

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les salaires des dirigeants de Force ouvrière ont été révélés par "Le Parisien". En 2017, Jean-Claude Mailly aurait touché plus de 100.000 euros bruts.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-