François Baroin rejoint la banque Barclays mais conserve ses mandats locaux

Il reste maire de Troyes

François Baroin rejoint la banque Barclays mais conserve ses mandats locaux

Publié le :

Mercredi 07 Mars 2018 - 11:34

Mise à jour :

Mercredi 07 Mars 2018 - 11:50
L'ancien ministre du Budget et des Finances de Nicolas Sarkozy va conseiller la banque britannique Barclays. Il conserve toutefois son mandat de maire de Troyes et la présidence de l'Association des maires de France.
© ludovic MARIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

 Il s'était annoncé retiré de "la politique partisane "en novembre dernier. François Baroin a rejoint la banque Barclays comme "conseiller extérieur", a indiqué mardi 6 le groupe britannique. "François Baroin commencera son travail chez Barclays ce mois-ci, et assistera Ghislain de Brondeau et Yann Krychowski, les co-dirigeants de la branche banques de Barclays pour la France, la Belgique et le Luxembourg", fait savoir le communiqué de cette banque d'affaires réputée.

"Je suis ravi que François aide notre équipe, il apporte une expérience et un savoir inestimables à notre activité en France mais aussi à l'international", s'est félicité Reid Marsh, chef de cette branche pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Asie-Pacifique, cité dans le communiqué.

Lire aussi - François Baroin quitte la vie politique et "souhaite la réussite" de Macron

Le maire de Troyes rejoint donc le privé sans pour autant se défaire de ses mandats locaux. S'il avait démissionné de son mandat de sénateur, l'ancien ministre du commerce extérieur de François Fillon, conservera donc la mairie qu'il occupe depuis 22 ans ainsi que la présidence de la puissante Association des maires de France (AMF). Et ce dans le but de "mettre la voix des communes de France au service d'un idéal républicain, qui servira tous les Français".

A la mi-novembre, François Baroin a dit souhaiter le succès de l'action d'Emmanuel Macron et annoncé rester chez Les Républicains, à moins d'un rapprochement avec le Front national. "On a un jeune président qui a déplacé les lignes. Moi je souhaite le succès de mon pays et le succès, au fond, de cette action", a-t-il déclaré, précisant toutefois rester "attaché à sa famille" politique. "J'ai été l'un des fondateurs de l'UMP, jusqu'à nouvel ordre, j'y resterai". Mais il a également fait savoir qu'il prendrait ses distances "si un jour l'idée est de se rapprocher du Front national de quelque manière que ce soit".

 

Le maire de Troyes rejoint donc le privé sans pour autant se défaire de ses mandats locaux.

Commentaires

-