François Fillon répond aux accusations sur un emploi fictif de son épouse Penelope: "Je respecte la loi, il n’y a aucune transgression"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

François Fillon répond aux accusations sur un emploi fictif de son épouse Penelope: "Je respecte la loi, il n’y a aucune transgression"

Publié le 26/01/2017 à 20:31 - Mise à jour à 20:51
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

François Fillon était l'invité jeudi du 20 heures de TF1. Il a confirmé que sa femme avait bien été sa collaboratrice rémunérée, et qu'il ne s'agissait en aucun cas d'un emploi fictif.

Au lendemain des révélations du Canard enchaîné sur deux emplois fictifs présumés occupés par Penelope Fillon, dont un comme collaborateur parlementaire de son mari, François Fillon a répondu au journal de 20 heures de TF1. Il a réaffirmé que les attaques étaient fausses, et sans doute calomnieuses, et qu'il répondrait aux demandes éventuelles de la justice. Retour sur les principaux points de son intervention.

 

>Sur la réalité de l'emploi de sa femme comme collaboratrice parlementaire

Sur le fait de savoir si sa femme a bien travaillé pour lui "Oui, absolument!

"Je ne trouve pas de mots pour dire mon dégoût

"Mon épouse est remarquable (…) vous n’imaginez pas à quel point elle souffre

"Ma femme travaille près de moi depuis toujours.

"Elle corrige mes discours, reçoit d’innombrables personnes (…) que je ne pouvais pas voir.

"Elle l’a fait bénévolement pendant des années. En 1997, j’ai un collaborateur qui est parti. Je l’ai remplacé par Pénélope".

 

>Sur le fait que Penelope Fillon expliquait se tenir éloignée de la vie politique de son mari

"Elle a voulu dire (dans une interview au quotidien local Le Bien Public, NDLR) qu’elle n’a jamais fait de politique (…) Elle ne fréquente pas les couloirs de l’Assemblée nationale".

 

>Sur la possibilité pour un parlementaire d'engager quelqu'un de sa famille comme assistant rémunéré

"C’est une question qu’on peut se poser. Elle donne lieu à des soupçons.

"C’est parfaitement transparent, il y a des bulletins de salaires, des déclarations aux impôts.

"Lorsque j’étais sénateur (de 2005 à 2007, NDLR), il m’est arrivé de rémunérer deux de mes enfants, qui étaient avocats, pour leurs compétences".

 

>Sur son emploi accusé d'être fictif à La Revue des Deux Mondes

"Elle a été sa consiellère (à Marc Ladereit de Lacharrière, le propriétaire du titre et proche de François Fillon, NDLR) pendant un an et demi.

"J’ai vu ce travail".

 

>Sur son sentiment par rapport à ces accusations

"Je respecte la loi. Il n’y a aucune transgression.

"Les enquêtes sont des enquêtes biaisées.

"Je vais porter plainte contre les journaux qui affirment que ma femme avait un emploi fictif.

"Il y a quelque chose de pourri dans notre démocratie (…) Depuis que j’ai été désigné (candidat à l'issue de la primaire de la droite, NDLR), c’est une avalanche de calomnies et de critiques".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Je vais porter plainte contre les journaux qui affirment que ma femme avait un emploi fictif" annonce François Fillon.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-