Françoise Nyssen entend porter plainte après la divulgation de d'un document interne sur l'audiovisuel public

Françoise Nyssen entend porter plainte après la divulgation de d'un document interne sur l'audiovisuel public

Publié le :

Mardi 14 Novembre 2017 - 12:47

Mise à jour :

Jeudi 21 Décembre 2017 - 20:25
© Patrick KOVARIK / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé lundi soir son intention de porter plainte contre X après la publication de documents "internes", "non validés", contenant des "pistes de travail" pour réformer l'audiovisuel public.

Françoise Nyssen n'a pas du tout apprécié la publication d'un document interne au ministère de la Culture concernant l'avenir de l'audiovisuel public lundi 13 dans Le Monde. La ministre a fait part dans la foulée de sa volonté de porter plainte contre X après la diffusion de documents "internes", "non validés", contenant des "pistes de travail".

"J'ai découvert, avec stupéfaction, que des documents internes au ministère de la Culture avaient été divulgués. Il s'agit de documents contenant des pistes de travail, et non validés", a précisé Françoise Nyssen dans un communiqué.

Selon Le Monde, ce document est la contribution du ministère au "Comité Action publique 2022 (CAP 22)", comité chargé par Matignon de proposer des réformes et des économies pour le service public. Dans son article, le journal du soir expliquait avoir eu accès à un document du ministère qui "envisage de regrouper France Télévisions, Radio France et les autres sociétés du secteur" au sein d'une "holding" et également de "supprimer" France Ô.

Le texte dévoilé n'exclut d'ailleurs pas des suppressions de postes: "Départs non volontaires difficiles à éviter".

Plaidant "pour une réforme de fond", la ministre de la Culture a déjà assuré qu'elle n'entendait pas revenir sur la baisse annoncée des crédits de près de 50 millions d'euros pour France Télévision en 2018. Le gouvernement avait décidé fin septembre ces économies dans le budget du groupe public l'an prochain, à 2,57 milliards d'euros, par rapport à son contrat d'objectif et de moyens conclu avec l'ancien exécutif.

A ce titre, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin avait évoqué la nécessité d'une "diversification" structurelle du financement de France Télévisions, expliquant "qu'il n'est pas normal que 90% des recettes viennent du financement de l'Etat".

La ministre de la Culture veut porter plainte contre X.


Commentaires

-