Gaspillage: la nourriture invendue pourra maintenant être donnée aux associations

Gaspillage: la nourriture invendue pourra maintenant être donnée aux associations

Publié le 11/04/2015 à 10:05 - Mise à jour à 15:02
©A.G.Photographe/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

La sénatrice UDI Nathalie Goulet a fait passer un amendement, voté à l'unanimité, permettant aux grandes surfaces de donner leurs invendus alimentaires aux associations plutôt que de les jeter. La mesure sera applicable sous réserve qu'elle soit également approuvée par l'Assemblée nationale.

La mesure a été adoptée à l'unanimité et sous les applaudissements des sénateurs. La haute assemblée a adopté vendredi 10 un amendement permettant aux grandes surfaces de distribuer aux associations leurs invendus alimentaires "encore consommables", plutôt que de les jeter.

"On est là aussi pour (…) donner un signal et dire que sous les lambris de la République on se préoccupe aussi des gens qui peuvent pas boucler leurs fins de mois", a lancé la sénatrice de l'Orne Nathalie Goulet (UDI) pour défendre son amendement. "Chaque jour, 20 à 40 kg de nourritures sont jetés par chaque supermarché alors que des gens, en France, ne peuvent pas, faute de moyens, se nourrir", a-t-elle également souligné, rappelant que sa proposition s'inspire de l'expérience menée avec succès par un conseiller municipal UMP de Courbevoie.

Voté à l'unanimité, l'amendement stipule que "les magasins de commerce de détail, d’une surface supérieure à 1000 mètres carrés (…) peuvent mettre en place une convention d’organisation de la collecte sécurisée des denrées alimentaires invendues encore consommables au profit d’une ou plusieurs associations d’aide alimentaire". Pour être applicable, cette mesure insérée dans la loi Macron devra toutefois être également approuvée par l'Assemblée nationale, qui avait déjà rejeté une proposition similaire déposée par l'UMP en première lecture. Ce nouveau passage devant les députés devrait intervenir avant l'été.

Si les sénateurs socialistes ont voté cet amendement, le gouvernement avait toutefois émis un avis défavorable. Emmanuel Macron a ainsi estimé préférable d'attendre le rapport sur ce sujet demandé au député PS Guillaume Garot qui doit être remis le 15 avril et dont les propositions "feront l'objet d'une proposition de loi", a annoncé le ministre de l'Economie cité par Public Sénat. Il n'a pas été suivi par son camp.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


PARTAGER CET ARTICLE :


"Chaque jour, 20 à 40 kg de nourritures sont jetés par chaque supermarché", selon Nathalie Goulet.

Fil d'actualités Politique