Gérard Collomb confirme l'effort de 13 milliards pour les collectivités locales mais parle plutôt d'un "contrat de confiance"

Gérard Collomb confirme l'effort de 13 milliards pour les collectivités locales mais parle plutôt d'un "contrat de confiance"

Publié le :

Mardi 18 Juillet 2017 - 11:43

Mise à jour :

Mardi 18 Juillet 2017 - 11:46
© VALERY HACHE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le ministre de l'Intérieur a confirmé, sans surprise, au micro de RTL ce mardi que les collectivités devaient s'engager dans un effort de 13 milliards d'euros. Il a cependant précisé que ce changement budgétaire passera plutôt par une baisse des dépenses que des dotations.

Gérard Collomb l'a confirmé: oui, les collectivités locales vont être soumises à une diète sévère. Au micro de RTL ce mardi 18, le ministre de l'Intérieur (et donc en charge des finances locales et des fonctionnaires territoriaux) a réitéré le tour de vis qui se prépare et qui va se chiffrer à 13 milliards d'euros d'ici 2022. Soit trois milliards de plus que ce que le candidat Emmanuel Macron avait annoncé avant son accession à l'Elysée.

Mais le ministre tient cependant à ménager les collectivités dans son message. Hors de question de parler de restrictions, il s'agit-là d'un "pacte de confiance". "Ce que nous avons obtenu, c'est que ce ne serait pas une baisse des dotations mais une diminution de la dépense des collectivités territoriales, ce qui va leur donner les moyens de s'ajuster" affirme celui qui vient de quitter lui-même le siège d'une collectivité, et non des moindre: la mairie de Lyon.

Le fidèle de la première heure du nouveau président affirme qu'il a défendu personnellement auprès du chef de l'Etat une formule qui n'entraîne pas de baisses des dotations. Tout en rappelant que ce compromis reste bien mince: "Si l'on s'aperçoit que dans deux ou trois ans il n'y a pas de baisse de la dépense publique territoriale, on pourra aller vers d'autres choses". Sans plus de précisions.

Pas sûr que le message ne passe forcément bien chez les intéressés. L'opposition LR a notamment trouvé avec la défense des collectivités un cheval de bataille contre le gouvernement. François Baroin expliquait d'ailleurs la veille, à ce même micro que "80% de la dette vient de l'État et 10% des collectivités locales".

Le ministre de l'Intérieur le confirme: pour les collectivités la note sera de 13 milliards d'euros.

Commentaires

-