Larcher trouve "excessifs" les attaques de Wauquiez contre Macron et le met en garde

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Larcher trouve "excessifs" les attaques de Wauquiez contre Macron et le met en garde

Publié le 03/11/2017 à 13:30 - Mise à jour à 13:35
© bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Gérard Larcher a exprimé ce vendredi son désaccord avec Laurent Wauquiez qui avait dénoncé la "haine de la province" dont faisait preuve Emmanuel Macron. Il l'a appelé à plus de retenue.

Gérard Larcher n'a pas vraiment apprécié la dernière sortie de Laurent Wauquiez au sujet du président de la République et le fait savoir. Invité par l'émission de France 2 Les 4 vérités, ce vendredi 3, le président du Sénat a expliqué que les récentes attaques du candidat à la présidence des Républicains à l'encontre d'Emmanuel Macron lui avaient déplu.

Pour mémoire, Laurent Wauquiez avait dénoncé dans le JDD "le désert de l'âme" chez Emmanuel Macron qui, selon lui, n'a pas "d'amour charnel pour la France" mais une "haine de la province". Et d'ajouter:" Dans sa façon de parler de la France comme de s'adresser aux Français, il n'y a pas d'amour; il y a de la morgue. Celle de l'enfant capricieux et de l'adulte arrogant".

"Je lui ai dit très clairement que je pensais que c’est des mots qu’il fallait utiliser avec modération", a fait savoir Gérard Larcher. "Ce ne sont pas mes mots. Je pense que le président de la République est attentif à l’ensemble du pays. Je me rappelle les premiers mots que je lui ai dits à la veille de la cérémonie d’investiture: +N’oublions ensemble jamais le premier tour de l'élection présidentielle: une France divisée en quatre, une France qu’il faut rassembler.+ Voilà pourquoi je n’utilise jamais ces mots", a-t-il poursuivi.

Et de conclure: "Et je pense que nous devons, dans notre diversité, être des acteurs de ce rassemblement".

Le président du Sénat a reçu Laurent Wauquiez jeudi 2 et l'a exhorté à rassembler toutes les sensibilités du parti Les Républicains en cas de victoire à la présidentielle. Il devra d'ailleurs recevoir prochainement les deux autres candidats, Florence Portelli et Maël de Calan. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Je lui ai dit très clairement que je pensais que c’est des mots qu’il fallait utiliser avec modération", a fait savoir Gérard Larcher.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-