Gifle à Manuel Valls: Philippe Martinez évoque "une justice accélérée pour certains"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Gifle à Manuel Valls: Philippe Martinez évoque "une justice accélérée pour certains"

Publié le 19/01/2017 à 09:56 - Mise à jour à 09:57
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Suite à la condamnation d'un jeune homme à trois mois de prison de sursis pour avoir giflé Manuel Valls, Philippe Martinez a estimé qu'il y avait "une justice accélérée pour certains". Au micro de RTL, le secrétaire général de la CGT a toutefois condamné cette gifle, expliquant "qu'il y a des façons plus efficaces d'exprimer son mécontentement".

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a estimé ce jeudi 19 sur RTL qu'il y avait "une justice accélérée pour certains", après la condamnation mercredi d'un jeune homme à trois mois de prison avec sursis pour avoir giflé Manuel Valls la veille. La procédure juridique "me semble rapide, d'autres attendent beaucoup plus longtemps pour être jugés, certains depuis des années", a observé le leader syndical.

"Pour certains ça va très vite, et pour d'autres ça va plus lentement", relève-t-il. "On le voit aussi pour les militants de la CGT, qui passent toutes les semaines devant des tribunaux pour des affaires soi-disant de violences", a-t-il évoqué. "Il y a parfois une justice accélérée pour certains". "Je connais quelques puissants (...), M. Dassault par exemple, ça fait des années qu'il a des procédures de tout ordre et je trouve que la justice va beaucoup moins vite pour lui", a poursuivi M. Martinez.

Interrogé pour savoir s'il condamnait cette gifle, il a répondu: "oui, je pense qu'il y a des façons plus efficaces d'exprimer son mécontentement". Alors que Manuel Valls, candidat à la primaire initiée par le PS, serrait des mains à Lamballe, près de Saint-Brieuc, un jeune homme lui avait tendu la main, une invitation qu'il avait soudain transformée en gifle, tout en criant: "ici, c'est la Bretagne". L'ancien Premier ministre avait tenté d'esquiver et son agresseur n'avait pu que le toucher légèrement au visage.

Dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), le parquet a proposé une peine de trois mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d'intérêt général (TIG) au jeune homme de 18 ans, qui l'a acceptée.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La procédure juridique "me semble rapide, d'autres attendent beaucoup plus longtemps pour être jugés, certains depuis des années", a déclaré Philippe Martinez au micro de RTL.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-