Gilbert Collard accusé de viol: il se dit "sur le cul"

Il dément

Gilbert Collard accusé de viol: il se dit "sur le cul"

Publié le :

Jeudi 14 Juin 2018 - 15:01

Mise à jour :

Jeudi 14 Juin 2018 - 15:10
Gilbert Collard, député Rassemblement national du Gard, a appris ce jeudi être visé par une plainte pour viol. Les faits se seraient déroulés à deux reprises en 2006 et 2007 au sein de son cabinet d'avocat de Marseille, alors qu'il n'était pas encore élu FN.
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une plainte pour viol vise le député Rassemblement national du Gard Gilbert Collard. BFMTV a en effet fait cette révélation ce jeudi 14. la plainte aurait été déposée mardi 12 au commissariat de Fréjus, dans le Var.

Son accusatrice, dont l'identité n'a pas été révélée, accuse l'avocat de deux viols.

Ces agressions se seraient déroulées en 2006 et 2007 dans le bureau du cabinet d'avocats de Marseille de celui qui n'était pas encore élu sous l'étiquette Front national (aujourd'hui RN).

A voir aussi: "Trouillard! Péteux!" - vive invective entre Collard et Mélenchon

Très rapidement, le député a réagi à cette accusation qu'il a violement démentie et jugée "inconcevable". Non sans l'ironie qu'on lui connait, il a indiqué que "dix avocats, six secrétaires et (son) épouse", travaillaient alors dans ce cabinet où se seraient déroulées les violences dont il est accusé sous-entendant ainsi que ce témoignage n'était pas plausible.

"J'en reste, si j'ose dire, sur le cul! Cela manquait à ma notoriété", a-t-il rajouté dans un tweet publié en début d'après-midi et déjà très commenté.

Des centaines de sympathisants anonymes lui ont d'ores et déjà apporté leur soutien. Beaucoup d'entre eux ont estimé qui s'agissait d'une tentative de déstabilisation de la part des adversaires politiques de Gilbert Collard.

Si l'enquête avance et que les policiers jugent bon de placer en garde à vue, ils devront faire face à son immunité parlementaire. Il faudra alors émettre une demande au Bureau de l'Assemblée nationale.

Une immunité parlementaire peut cependant être levée. Gilbert Collard a d'ailleurs déjà fait l'objet d'une telle mesure, tout comme Marine Le Pen, en septembre dernier. En décembre 2015 il avait diffusé sur Twitter des photos d'une victime du groupe Etat islamique. Une enquête pour diffusion d'image violentes avait été menée.

La levée d'une immunité parlementaire permet à la justice de recourir à des mesures privatives de liberté contre les députés.

Gilbert Collard est visé par une plainte pour viol depuis mardi.

Commentaires

-