Gilets jaunes d'extrême gauche agressés à Toulouse: Génération identitaire dans le collimateur?

Gilets jaunes d'extrême gauche agressés à Toulouse: Génération identitaire dans le collimateur?

Publié le :

Samedi 16 Février 2019 - 14:33

Mise à jour :

Samedi 16 Février 2019 - 14:34
© Damien MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Samedi 9, lors de l'Acte 13 des gilets jaunes à Toulouse, des manifestants appartenant au cortège du "anticapitaliste" ont été frappés par des militants d'extrême droite. Photos à l'appui, les groupes "antifas" dénoncent la section locale de Génération identitaire.

Il y avait déjà l'agression des manifestants du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à Lyon ou à Paris, attaqués par des militants d'extrême droite portant le gilet jaune (comme ceux, d'ailleurs, qui étaient attaqués). Mais des faits similaires se sont produits aussi à Toulouse où le cortège "anticapitaliste" participant à la manifestation de l'Acte 13 des gilets jaunes a été attaqué et plusieurs des participants frappés.

Et selon des informations, photographies à l'appui, circulant sur Internet dans les milieux "antifas", les assaillants seraient plus précisément des personnes reliées à Génération identitaire, ou gravitant autour.

Plusieurs responsables, qu'ils soient actuels ou passés, de la section toulousaine du groupe d'extrême droite Génération identitaire ont ainsi été aperçus dans le groupe des agresseurs. Mais ces habitués des actions illégales, comme l'ensemble de Génération identitaire au niveau national (voir ici), ont aussi été rejoints par des groupes périphériques. Des membres d'un obscur groupe de hooligans, le "Lagaf Crew", ont ainsi été vus participer aux violences.

Lire aussi - Gilets Jaunes acte 13: violents affrontements "antifas" contre nationalistes à Lyon (vidéo)

Depuis l'Acte 3 des gilets jaunes, le 1er décembre dernier (et les graves dérapages qui ont accompagné les cortèges), des membres de l'extrême droite participent aux divers cortèges, avec la volonté évidente d'en découdre avec des militants d'extrême gauche. Un groupe s'est par exemple distingué sur la carte des violences d'extrême droite: celui des "Zouaves", un groupe parisien qui a violemment agressé des manifestants à Paris le 26 janvier et qui était aussi présent lors de l'agression de Lyon le 9 février. Mais à Toulouse, c'est bien Génération identitaire qui était à la manœuvre pour faire le coup de poing. Ce groupe qui aspire à une certaine prétention politique en organisant des opérations comme une entrave au fonctionnement des navires aidant les migrants en Méditerranée, ou la traque des migrants tentant de rentrer en France par la route des Alpes. Mais à Toulouse c'est bien d'une agression brutale dont il s'agit.

Voir aussi:

Opération antimigrants dans les Alpes: des membres de Génération identitaire en garde à vue

Zouaves Paris: la résurgence de l'extrême droite radicale violente dans la capitale

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Des manifestants gilets jaunes du NPA ont été attaqués par des membres de l'extrême droite.

Commentaires

-