Gilets jaunes: Laurent Wauquiez réclame l'état d'urgence (vidéo)

Gilets jaunes: Laurent Wauquiez réclame l'état d'urgence (vidéo)

Publié le :

Jeudi 06 Décembre 2018 - 11:16

Mise à jour :

Jeudi 06 Décembre 2018 - 11:26
Laurent Wauquiez a réclamé mercredi le retour à l'état d'urgence alors que des violences sont encore à prévoir samedi, dans le cadre du mouvement des gilets jaunes. Il milite maintenant pour qu'une telle mesure soit mise en place "temporairement".
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que de très importantes violences risquent d'éclater samedi 8 à Paris et ailleurs en France, Laurent Wauquiez a proposé une mesure radicale. Le président des Républicains a demandé mercredi 5 le retour de l'état d'urgence.

"La première priorité cette semaine, c'est d'assurer que samedi on ne revive pas le même samedi noir", a-t-il expliqué sur France 2, alors qu'il était l'invité de l'émission Les 4 vérités. Souhaitant une "sortie de crise" le chef de parti a estimé que le gouvernement devait agir et frapper fort.

"Je pense que l'état d'urgence temporairement permet donner à nos policiers et à nos gendarmes les moyens d'agir correctement, c'est pour ça que je plaide pour ça", a-t-il ainsi indiqué.

A voir aussi: "Gilets jaunes" - Wauquiez salue le "geste d'apaisement", demande à Macron de le confirmer

Laurent Wauquiez voudrait ainsi "protéger les forces de l'ordre et de protéger les gilets jaunes qui veulent défiler pacifiquement sans être pris en otage". Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes songe aussi aux "interdictions de manifester" et même aux "perquisitions administratives".

Comme une main tendue vers le gouvernement, en très mauvaise posture depuis le début du mouvement contestataire, Laurent Wauquiez a aussi assuré que Les Républicains étaient prêts "à assumer (leurs) responsabilités" en participant "par des propositions, à une vraie sortie de crise".

Le gouvernement lui-même ne semble pas fermé au rétablissement de l'état d'urgence. Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, n'a en tout cas pas fermé la porte à cette option dimanche 2 décembre, au lendemain des violences à Paris.

Cet état exceptionnel n'est cependant, pour l'instant, "pas à l'ordre du jour" pour Laurent Nunez, son secrétaire d'Etat.

A lire aussi:

Violences des gilets jaunes: après avoir soutenu le mouvement, Laurent Wauquiez nie son engagement

Les "gilets jaunes" anonymes qui accompagnaient Wauquiez étaient des militants LR

Laurent Wauquiez a demandé le rétablissement de l'état d'urgence face aux violences en marge du mouvement des gilets jaunes.


Commentaires

-