Gilets jaunes, Nuit debout… vers une convergence des luttes?

Gilets jaunes, Nuit debout… vers une convergence des luttes?

Publié le :

Jeudi 29 Novembre 2018 - 17:48

Mise à jour :

Jeudi 29 Novembre 2018 - 18:00
© Pascal PAVANI / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le mouvement des gilets jaunes ne s'essouffle pas et ce jeudi soir, un autre mouvement va d'ailleurs s'ajouter à la grogne. Nuit debout, qui avait vu le jour en avril 2016, va en effet faire son grand retour. François Ruffin, Alexis Corbière et d'autres cadres de la France insoumise seront présents sur la place de la République.

Un autre mouvement de contestation que les gilets jaunes pourrait prendre de l'ampleur dans les prochains jours. Ce jeudi 29, Nuit debout revient en effet à Paris sur la place de la République.

Pour rappel, le mouvement était né des manifestations contre la loi Travail en avril 2016.

Ce jeudi soir donc, une nouvelle manifestation est organisée et nul doute que le cas des gilets jaunes sera longuement discuté. Un bon nombre de membres de la France insoumise seront d'ailleurs présents à l'image des députés Alexis Corbière et François Ruffin.

A voir aussi: Ruffin (LFI) - "Il faut que Macron enlève les bouchons qu'il a dans les oreilles"

Ce dernier a montré à plusieurs reprises son soutien aux gilets jaunes notamment dans la Somme, sa circonscription, où il s'est rendu sur les points de blocages. Très actifs il a accompagné des manifestants sur des barrages et même dans un bus affrété pour se rendre à Paris le 17 novembre dernier lors de la manifestation sur les Champs-Elysées.

Il a expliqué cette implication en indiquant qu'il refusait de "laisser la colère des Français être récupérée par Marine Le Pen".

Il était aussi au cœur du mouvement Nuit debout en 2016 et compte bien amener les "classes éduquées" parisiennes, peu séduites par les gilets jaunes, à protester à leurs côtés.

"Il nous faut les deux. Les deux classes. Absolument. On ne vaincra pas l’oligarchie, les lobbies, les multinationales et leurs porte-voix à l’Elysée, sans les deux. Sans les classes populaires et les classes éduquées. C’est le bloc historique qu’il nous faut souder", écrivait-il ainsi dans le dernier numéro de son journal Fakir, comme l'a noté Libération.

François Ruffin rêve donc que la convergence des luttes prenne forme et que les deux forces s'allient contre le gouvernement. Avec certain de ses camarades, excepté Jean-Luc Mélenchon qui a des obligations dans sa circonscription des Bouches-du-Rhône, il sera donc sur la place de la République ce jeudi. Certains Insoumis semblent cependant dubitatifs sur son espoir de voir toutes les classes sociales se rassembler.

A lire aussi:

"La Grande Explication": quand les Gilets jaunes rappent leur colère (vidéo)

RETOUR SUR - Nuit debout, un an après: le printemps "magique" a laissé un goût amer

Mélenchon, Le Pen, Ruffin... le retour des tribuns à l'Assemblée

Une nouvelle édition de la Nuit debout est organisée ce jeudi soir en présence de cadres de la France insoumise.

Commentaires

-