Gironde: un maire prend un arrêté contre les radars embarqués privés

Gironde: un maire prend un arrêté contre les radars embarqués privés

Publié le :

Mercredi 09 Mai 2018 - 06:38

Mise à jour :

Mercredi 09 Mai 2018 - 06:39
Le maire de la commune de Naujac-sur-Mer, en Gironde, avait interdit ces radars embarqués privés, pas encore actifs en Gironde, sur le territoire de sa commune par arrêté municipal. Ce dernier a été jugé illégal par la préfecture.
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'arrêté rend le dispositif illégal sur le territoire de la commune. A Naujac-sur-Mer , en Gironde, le maire Jean-Bernard Dufourd a promulgué un arrêté municipal pour le moins surprenant. En effet, ce dernier porte sur "l’interdiction de circulation sur l’ensemble du réseau routier de la Commune de Naujac-Sur-Mer à tous véhicules munis de systèmes de caméras embarquées en fonctionnement".

Comme le rapporte France Bleu Gironde, qui révèle l'information, l'édile considère que la sécurité routière ne saurait être privatisé. "Ce n'est pas normal de déléguer ce service là. En plus on voit bien par exemple, qu'avec le stationnement qui a lui aussi été privatisé il y a eu des abus dans de nombreuses villes et là ce sera la même chose", a fait savoir Jean-Bernard Dufourd à la radio.

Lire aussi - Voitures avec radars embarqués privées: leurs marges d'erreur

Et d'ajouter: "Et puis nous avons des gens dont c'est le métier, alors on a qu'à donner des moyens supplémentaires à la police et à la gendarmerie au lieu de déléguer des tâches à des sociétés privées".

Pour justifier cette décision, l’élu se fondait sur un article du Code de la route (R. 412-6) qui stipule qu’il est "interdit de placer dans le champ de vision du conducteur un appareil doté d’un écran ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation". Selon Jean-Bernard Dufourd, les radars embarqués constituent donc une gêne qui pourrait provoquer des accidents.

Toutefois, l'arrêté sera pour le moins symbolique puisque la préfecture de la Gironde a fait savoir qu'il était illégal. "Cet arrêté municipal étant illégal, le préfet de la Gironde demande au maire de Naujac-sur-Mer le retrait de son acte. En cas de refus, l’arrêté sera déféré par le préfet de la Gironde au tribunal administratif pour annulation", explique le représentant de l'Etat dans un communiqué.

Et de préciser qu'"en cas de refus, l’arrêté sera déféré par le préfet de la Gironde au tribunal administratif pour annulation".

 

A Naujac-sur-Mer, le maire Jean-Bernard Dufourd a promulgué un arrêté municipal contre les radars embarqués privés.


Commentaires

-