Grand débat: non, la fille de Brigitte Macron ne sera pas rémunérée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Grand débat: non, la fille de Brigitte Macron ne sera pas rémunérée

Publié le 14/02/2019 à 19:59 - Mise à jour à 20:00
©Photo AFP/Francois Lo Presti
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le vendredi 8 février dernier, une publication Facebook annonçait que Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, allait toucher 10.000 euros pour animer un débat citoyen dans le cadre du Grand débat lancé par le gouvernement. La publication a depuis été partagée des milliers de fois, mais l'information serait fausse selon la fille de la première dame.

Tiphaine Auzière crie à la fausse information. La fille de Brigitte Macron fait l'objet d'une rumeur lancée sur les réseaux sociaux vendredi 8 février dernier.

Un internaute a alors déclaré que la fille de la première dame toucherait 10.000 euros pour animer un débat citoyen le 22 février prochain dans le Pas-de-Calais, dans le cadre du Grand débat voulu par le gouvernement.

La publication a ainsi pris une envergure inattendue puisque ce jeudi 14, elle a été partagée plus de 11.000 fois, obligeant la principale intéressée à s'exprimer sur le sujet.

A voir aussi: Macron dans un petit village de l'Indre à mi-chemin du grand débat

Tiphaine Auzière a donc expliqué à Franceinfo qu'elle animerait bien un débat citoyen le 22 février prochain à Saint-Josse-sur-Mer dans le Pas-de-Calais aux côtés de l'ancien gilet jaune Cyril Gest.

"Tout ce que je fais depuis le début de la campagne présidentielle a toujours été bénévole. Il n'y a jamais eu rémunération", a-t-elle cependant assuré.

"Je suis avocate, j'ai mon propre cabinet et je vis très bien de mon travail", s'est-elle-même agacée.

La fille benjamine de Brigitte Macron a toujours été une militante très active depuis la naissance du mouvement En Marche. Très investie dans la campagne présidentielle, elle avait ensuite tenté d'être élue députée sous l'étiquette LREM. Elle n'avait cependant pas été élue.

A lire aussi:

Les prisons vont ouvrir leurs portes au grand débat

Macron exhorte les jeunes à se lancer dans le grand débat

Macron porte le grand débat en banlieue, la question du référendum sur la table

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, a été accusée à tord d'être rémunérée pour animer un débat citoyen.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-