Hamon tacle Sarkozy: les voleurs de saucisson "n'ont pas le droit au 20h"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Hamon tacle Sarkozy: les voleurs de saucisson "n'ont pas le droit au 20h"

Publié le 26/03/2018 à 10:47 - Mise à jour à 10:54
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Benoît Hamon a réagi dimanche, sur France 3, à l'intervention de Nicolas Sarkozy dans le 20h de TF1 suite à sa mise en examen dans l'affaire de financement libyen de sa campagne. Il s'est étonné que l'ancien président puisse, le lendemain, aller défendre sa cause en direct à la télévision. Ce que ne peuvent pas faire les voleurs de saucisson.

La justice n'est pas la même pour tous. C'est ce qu'a souligné (pas en ces termes) Benoît Hamon dimanche 25 sur France 3 au sujet de Nicolas Sarkozy qui a pu plaider sa cause en direct à la télévision au 20h de TF1, juste après sa mise en examen mercredi 21 pour corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens.

Ce qui a choqué le fondateur de Génération.s, c'est qu'un ancien président puisse aller s'exprimer sur une enquête en cours (et à son sujet) à une heure de grande écoute: "Vous avez des gens qui se font mettre en prison pour avoir volé un saucisson dans un supermarché: ils n'ont pas droit au 20h de TF1 pour pouvoir défendre leur cause".

Lire aussi: financement libyen - Sarkozy entend "briser les auteurs de la machination"

Benoît Hamon a toutefois reconnu le talent de Nicolas Sarkozy en matière de communication, car sa défense consistait à contredire "la plupart des éléments de l'enquête avec un talent que tout le monde lui reconnaît, car c'est un excellent communicant".

S'il s'est étonné de l'intervention de l'ancien président, il n'a toutefois pas été surpris que politique se conjugue là encore avec corruption et argent.

"Ce n’est pas nouveau qu’une partie de la classe politique a un rapport corrompu à l’argent, au sens où l’argent les attire, fait tourner les têtes, et je pense que ça pose problème", a-t-il déclaré, prenant bien soin d'utiliser le conditionnel en ce qui concerne les accusations pesant sur Nicolas Sarkozy.

Et aussi: intervention de Sarkozy sur TF1 - voir le replay

De son côté, l'ancien président a réitéré dans le JDD sa volonté de briser "les auteurs de la machination honteuse qui porte atteinte, au-delà de (lui-même), à la fonction (qu'il a) exercée et à notre pays".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Hamon s'est étonné que Sarkozy, le lendemain de sa mise en examen dans l'affaire de financement libyen, puisse aller défendre sa cause à la télévision.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-