"Hé oh la gauche": les soutiens d'Hollande se réunissent pour mettre fin à "la guerre des gauches"

"Hé oh la gauche": les soutiens d'Hollande se réunissent pour mettre fin à "la guerre des gauches"

Publié le :

Lundi 25 Avril 2016 - 09:39

Mise à jour :

Lundi 25 Avril 2016 - 09:45
©IBO/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Jean-Marie le Guen souhaitent que la réunion "Hé oh la gauche" ce lundi à Paris permettent de dire "halte au feu" à "la guerre des gauches".

Les soutiens de François Hollande, réunis ce lundi 25 à Paris, vont dire "Halte au feu" dans la "guerre des gauches", a expliqué le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen.

"Il y a une guerre des gauches qui a lieu depuis trois ans et moi je dis +Halte au feu+. L'objet de la réunion de ce soir, c'est de dire +Halte au feu+", a expliqué M. Le Guen sur RFI.

"Nous sommes en train de préparer non pas la victoire d'une gauche plus radicale ou contestataire, mais la victoire de la droite et de l'extrême droite". "Rassemblons-nous, mesurons véritablement les enjeux de la période, et dans la période, l'alternative, ce n'est pas la gauche de la gauche", a lancé le secrétaire d'Etat.

L'absence d'Emmanuel Macron lundi soir à cette réunion qui rassemblera une vingtaine de ministres? "Je le regrette. Je pense qu'Emmanuel Macron est susceptible d'apporter beaucoup de choses à la gauche, il donne une image d'avenir, de confiance positive de cette gauche. Encore faut-il que lui et les autres veuillent bien continuer à agir de façon solidaire?", a répondu M. Le Guen, une des figures au sein du PS du courant des réformateurs, proche de M. Macron.

Tout en vantant l'action de François Hollande depuis quatre ans à l'Elysée, M. Le Guen a cependant estimé "que l'idée d'indexer en quelque sorte la réussite de la politique économique et social et du quinquennat n'était pas le meilleur choix".

 

Les soutiens de François Hollande, réunis ce lundi 25 à Paris, vont dire "Halte au feu" dans la "guerre des gauches", a expliqué Jean-Marie Le Guen.


Commentaires

-