Xavier Jugelé: Jean-Marie Le Pen déplore "l'exaltation publique" du mariage homosexuel (vidéo)

Xavier Jugelé: Jean-Marie Le Pen déplore "l'exaltation publique" du mariage homosexuel (vidéo)

Publié le :

Vendredi 28 Avril 2017 - 15:05

Mise à jour :

Vendredi 28 Avril 2017 - 16:07
Jean-Marie Le Pen a créé la polémique jeudi en déclarant que l'hommage national rendu au policier tué sur les Champs-Elysées Xavier Jugelé "rendait plutôt hommage, qu'au policier, à l'homosexuel". Il considère notamment que le "long discours" du compagnon du défunt "exaltait" le mariage homosexuel.
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'hommage national rendu mardi 25 à Xavier Jugelé, le policier abattu lors de l'attaque des Champs-Elysées jeudi 20, a "un peu choqué" Jean-Marie Le Pen. En cause, l'"équivoque" autour de l'homosexualité du fonctionnaire.

Adhérent à Flag! -l'association LGBT des policiers et gendarmes- Xavier Jugelé ne cachait pas son orientation sexuelle. Son compagnon Etienne Cardiles a pris la parole dans la cour de la Préfecture de police lors de cet hommage. Une intervention dont la teneur a été largement saluée, mais qui a, semble-t-il, mis mal à l'aise l'ancien président du Front national "très étonné par la dimension donnée à cette cérémonie", a-t-il déclaré dans le numéro de son "journal de bord" publié jeudi 27 sur YouTube (à 3 minute 20 dans la vidéo ci-dessous).

Jean-Marie Le Pen ne remet pas en cause l'hommage à ce policier "victime du devoir" et "qui mérite l'estime de nos compatriotes" bien qu'il juge que ce type de cérémonies "gagnerait à plus de discrétion". Mais au-delà de cela, il n'a pas non plus apprécié le fait que Xavier Jugelé y a été publiquement présenté comme homosexuel.

"Il m'a semblé qu'il y avait dans cette cérémonie une équivoque. On rendait plutôt hommage, qu'au policier, à l'homosexuel", a-t-il déclaré, évoquant notamment l'intervention de son conjoint. "Le long discours qu'il a prononcé, en quelque sorte, institutionnalisait le mariage homosexuel, l'exaltait en quelque sorte d'une façon publique. Et cela m'a un peu choqué. Je pense que ces particularités familiales doivent être tenues à l'écart de ce genre de cérémonies".

Un point de vue envers lequel Marine Le Pen elle-même a tenu à prendre de la distance. La candidate à l'élection présidentielle a déclaré que la cérémonie était "très digne" et qu'elle avait été "très touchée" par le discours.

Cette cérémonie et ce discours, notamment le "vous n'aurez pas ma haine" emprunté par Etienne Cardiles à Antoine Leiris- avaient été salués à de nombreuses reprises, mais ont également suscité de nombreuses injures homophobes sur Internet. Des faits pour lesquels le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl a décidé de saisir la justice pour "apologie de crimes" et "provocation à la haine et à la violence en raison de l'orientation sexuelle".

Je pense que ces particularités familiales doivent être tenues à l'écart de ce genre de cérémonies"


Commentaires

-