Identitaires ou pro-migrants: l'évêque de Gap dénonce "l'instrumentalisation"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Identitaires ou pro-migrants: l'évêque de Gap dénonce "l'instrumentalisation"

Publié le 27/04/2018 à 16:49 - Mise à jour à 17:09
©Romain Lafabregue/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après les opérations des militants identitaires puis d'associations pro-migrants au col de l'Echelle (Hautes-Alpes), l'évêque de Gap Xavier Malle a dénoncé jeudi "l'instrumentalisation des migrants" dans une tribune publié par Franceinfo. Il a appelé à la solidarité de la part des chrétiens mais aussi de l'Etat.

Alors que le col de l'Echelle (Hautes-Alpes), point de passage des migrants venus d'Italie, est devenu le théâtre d'opérations de communication d'organisation anti puis pro-migrants, l'évêque de Gap, Xavier Malle, a dénoncé dans une tribune "l'instrumentalisation" de ce drame humain. Il a également rappelé les chrétiens à leurs devoirs envers les migrants, appelant à la solidarité nationale.

Un texte publié par Franceinfo qui fait suite à l'opération de blocage symbolique et de communication mené par le groupe d'extrême droite Génération identitaire. Par la suite des militants pro-migrants ont tenté de faire passer la frontière à quelques dizaines de personnes.

"Nos montagnes ne sont pas un terrain de jeu politique où pourraient librement s’affronter des personnes, d’un bord comme de l’autre, instrumentalisant les migrants. La situation étant assez compliquée, nous n’en avons vraiment pas besoin", estime Mgr Malle.

Voir: Des militants d'extrême droite bloquent un col des Alpes, lieu de passage de migrants

Rappelant la mobilisation des bénévoles "épuisés" pour venir en aide aux migrants mineurs; il appelle à la "solidarité nationale" et à l'Etat pour poursuivre cette action. "Tout en continuant l'accueil d’urgence, il nous faut préparer l'intégration dans notre société de ces mineurs, dont la plupart vont rester en France. (...) C’est l'unité, la cohésion de la France qui est en jeu", juge-t-il.

Lire aussi: Hautes-Alpes - six gardes à vue après l'entrée de migrants dimanche

L'évêque dénonce par ailleurs les "idées reçues" relayées par les anti-migrants sur les "appels d'air", la distinction entre migrants économiques et réfugiés, la délinquance, le chômage ou la préférence prétendument accordée aux migrants sur les autres nécessiteux.

"Aucun d’entre nous, tout seul, n'a la solution. Pas plus l’Etat que les associations. C’est ensemble que nous pouvons faire face. Travaillons ensemble et non plus côte à côte", écrit-il également.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Nos montagnes ne sont pas un terrain de jeu politique", a dénoncé l’évêque de Gap.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-